Les AESH mobilisés le 20 novembre 

" Contrairement aux promesses gouvernementales pour une rentrée 2019 placée “sous le signe de la maturité et de la réussite”, les accompagnant·es d’élèves en situation de handicap (AESH) vivent une dégradation de leurs conditions de travail : temps incomplets subis, non-renouvellements massifs, salaires non versés avec des acomptes souvent indécents, affectations aberrantes, attente insupportable des documents administratifs, services de gestion saturés", annonce une large intersyndicale associant la Cgt, le Snuipp Fsu, le Snes Fsu, le Snuep Fsu, le Se Unsa, le Sgen Cfdt, Fnec FO, le Snalc et Sud éducation. "Malgré nos alertes répétées, la flexibilité imposée par la mise en place des PIAL aggrave la situation des AESH. La circulaire AESH du 5 juin 2019 est détournée de ses objectifs : non-respect des 5 semaines reconnaissant le travail invisible, augmentation du temps de travail sans revalorisation du salaire, obligation de formation pendant les vacances et hors-temps scolaire. De plus, la poursuite de la mutualisation forcenée des moyens AESH pour gérer le manque de recrutements, nuit à un accompagnement de qualité et aux conditions de travail". L'intersyndicale appelle à une journée de mobilisation nationale le 20 novembre pour obtenir une revalorisation salariale et un véritable statut.

 

Par fjarraud , le mercredi 13 novembre 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces