Directions d'école : Réactions de syndicats 

Présentées en CTM le 13 novembre, les premières mesures enfaveur des directeurs d'école sont " une première réponse aux insistances du SNUipp-FSU afin que le ministre rende concret ses engagements, mais elles sont insatisfaisantes pour répondre aux réalités du quotidien des directrices et directeurs comme de celles du fonctionnement des écoles", juge le Snuipp Fsu." D’ores et déjà, il s’agit de travailler à la création d’emplois avec formation et qualification pour aider les directrices et les directeurs dans un ensemble de tâches d’accueil, de secrétariat, d’aide technique et ainsi leur permettre de se consacrer à l’animation et à la coordination de l’équipe et des projets. Les questions de temps de décharge, de facilitation du travail collectif doivent aussi se concrétiser. Si une première journée « banalisée » de décharge a été concédée pour toutes les directions d’ici aux vacances de Noël, elle n’est pas à la hauteur des attentes et n’apporte pas une vraie réponse sur la durée".

 

De son coté, le SE-Unsa "prend acte de l’implication du ministre et accueille positivement qu’il ait entendu qu’il fallait compléter ces annonces du 3 octobre par des mesures d’urgence (cf courrier adressé au ministre et demandant des mesures d’urgence à retrouver en pièce jointe). Celles-ci ne pourront pas répondre aux attentes fortes des directeurs d’école mais peuvent contribuer dans l’immédiat à apaiser un quotidien trop souvent intenable. Le SE-Unsa se mobilisera dans les départements pour s’assurer de l’effectivité de chacune des mesures. Le SE-Unsa a également demandé au ministre de construire dès maintenant des solutions au besoin d’assistance administrative qui ne nécessite pas d’attendre les réponses au questionnaire ou l’agenda social pour être identifié".

 

Pour le Snalc, " au regard de la souffrance des directeurs et directrices, le SNALC considère que cet énième effet d’annonce n'est pas acceptable. L’analyse du questionnaire et des diverses réunions évoquées par le ministre repousseraient au mieux à septembre 2020 la mise en place de mesures à la hauteur du problème. Or il y a urgence."

 

Snuipp Fsu

Se Unsa

Snalc

 

 

Par fjarraud , le vendredi 15 novembre 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces