L'Expresso du 27 novembre 2019 

Le fait du jour

"On aimerait que le ministre prenne la mesure de la situation". Le 26 novembre, le collectif Urgence Amiante Ecoles, avec 11 associations ou mouvements (Fsu, Cgt, Fcpe, Sud, Unl, Andeva, Ava, etc.), a tiré la sonnette d'alarme. Rapport officiels à l'appui, le collectif montre que le risque d'exposition à l'amiante est très sous estimé dans l'éducation nationale. Il n'y a pas de suivi des personnes exposées et seulement la moitié des écoles dispose d'un dossier technique amiante pourtant légalement exigible. Le collectif demande un diagnostic public accessible sur Internet, un suivi médical des personnels et des investissements pour l'éradication du risque.

 

(...)

27/11/2019 à 07:24  |  (0 commentaire)
La classe

Agnès Henrion, c’est le Grand prix du Forum des Enseignants Innovants 2019. Un prix remis par des associations d’enseignants du second degré à un projet présenté par une enseignante du premier degré. C’est cela la magie du Forum, des enseignants qui transcendent leurs disciplines, qui voient plus loin que ce qui fait leur quotidien et qui n’hésitent pas aller voir ce qui se passe en maternelle. Son projet ? Un éveil à la langue des signes avec les élèves (bien entendants) de l’école maternelle Haucourt St Charles, classée REP, dans le nord de la Meurthe et Moselle (54). Mais pourquoi faire ?

 

(...)

27/11/2019 à 07:24  |  (1 commentaire)
L'élève

Sous l’emprise du néolibéralisme, que reste-t-il des liens de fraternité ? Si l’idéal d’une société se résume à la guerre de chacun contre chacun et à la réussite individuelle par l’enrichissement matériel, que devient le cœur des hommes ? Depuis quarante ans et son premier long métrage « Dernier été » en 1981, le cinéaste Robert Guédiguian explore sans relâche les mutations des relations de solidarité et de partage au sein de (modestes) communautés consolidées ou menacées au fil des transformations économiques (financiarisation, mondialisation, ubérisation) et des atteintes aux droits sociaux. Après « La Villa » en 2017, son fragile refuge d’entraide et d’espoir avec sa crique accueillante aux enfants migrants, une fiction ouverte, tournée comme tant d’autres dans le quartier de l’Estague à Marseille, avec « Gloria Mundi », le réalisateur filme un autre visage, moderne et anonyme, de sa ville natale, là où les membres d’une famille recomposée se battent coûte que coûte pour leur survie, tous frappés par une cascade de malheurs aux conséquences tragiques. Et, pour la première fois, Robert Guédiguian nous livre un mélodrame au réalisme cruel et froid qu’un ultime (et magnifique) geste de générosité et d’humanité sauve in extremis de la noirceur et du désespoir. Histoire de nous questionner encore : nos rêves sont-ils morts ’noyés dans les eaux glacées du calcul égoïste’ ?

 

(...)

27/11/2019 à 07:24  |  (0 commentaire)
Le système

"Jean-Michel Blanquer profitera de la loi sur les retraites pour l'inscrire dans une démarche plus globale sur le métier enseignant". Recevant la presse lors de plusieurs briefings le 26 novembre, l'entourage de JM Blanquer n'a pas fait d'annonce. Après une lettre aux enseignants pour les inviter à ne pas manifester, il s'agit de porter auprès de la presse les promesses gouvernementales. Mais JM Blanquer lie toujours la revalorisation nécessaire des salaires à de nouvelles charges pesant sur les enseignants.

 

(...)

27/11/2019 à 07:24  |  (0 commentaire)
Le système

"Il est urgent de redonner envie d'être prof", déclare le Se Unsa au lendemain de la publication du nombre des inscrits aux concours de l'enseignement du 2d degré. Pour le syndicat la baisse n'estpas une surprise. Il rappelle les données du Baromètre Unsa : " seuls 21% (contre 29% en 2018) des enseignants conseilleraient leur métier à un jeune de leur entourage". Comment expliquer ce désenchantement du métier :" les étudiants sont découragés par le retour des diminutions des places aux concours. A cela s’ajoutent les réformes successives de la formation des enseignants qui font perdre en confiance et en lisibilité. Enfin et surtout, les difficultés vécues à l’entrée dans le métier, la complexification du quotidien, la faiblesse des rémunérations, en particulier sur la première moitié de carrière, et les problèmes chroniques de mobilité géographique sont connus de l’opinion publique. Les lycéens et les étudiants sécurisent leur avenir et leur projet de vie en faisant d’autres choix."

 

Communiqué

Sur la baisse des inscrits aux ocncours

 

 

27/11/2019 à 07:24  |  (0 commentaire)
Le système

Selon la Fep Cfdt, les employeurs de l'enseignement agricole privé  (FFNEAP et GOFPA) saisissent l'occasiond 'un appel sur la représentativité des syndicats dans ce secteur pour un "coup de force" contre les salariés. "Les discussions sur la fusion des deux conventions (cneap et Gofpa) n'étaient pas rompues", souligne la Fep Cfdt. Et voilà que ces organismes dénoncent les conventions, ce qui expose les salariés à la baisse de leurs avantages. Comme la représentativité des syndicats est examinée en justice, les syndicats ne peuvent pas utiliser le délai de 15 mois obligeant le patronat à négocier un nouvel accord. Apparemment les employeurs des lycées privés agricoles préfèrent rédiger les conventions tout seuls...

 

Fep Cfdt

 

 

27/11/2019 à 07:24  |  (0 commentaire)
Le système

"Macron démission". Oui mais quel Macron ? « Macron démission », « Stop Parcoursup » et « On veut des profs » : ces trois slogans écrits au marqueur bleu sur la façade du lycée R Rolland d'Ivry (94) avaient valu trente-six heures de garde à vue à six élèves mineurs, les 3 et 4 décembre 2018. Ils sont aussi poursuivis pour " Intrusion non autorisée" et dégradation de biens et menaces sur la proviseure. Mais le tribunal a du renvoyer le procès suite à une question de leur avocat. Qui est visé par le "Macron démission". Le président de la République ou un policier chargé de l'enquête et qui s'appelle Macron ?

 

Dans Le Parisien

 

 

27/11/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
La classe

"A compter de la session 2020,  la circulaire n° 2015-178 du 1er octobre 2015 relative à l'utilisation des calculatrices électroniques aux examens et concours de l'enseignement scolaire (baccalauréat, DNB, CAP, BEP, concours général....) est mise en œuvre", écrit Edduscol. "Cette réglementation s'applique aux épreuves communes de contrôle continu (E3C), au contrôle en cours de formation, ainsi qu'aux épreuves ponctuelles de tous les examens visés". Donc "les candidats qui disposent d'une calculatrice avec mode examen devront l'activer le jour des épreuves et les calculatrices dépourvues de mémoire seront autorisées. Ainsi tous les candidats composeront sans aucun accès à des données préenregistrées par leurs soins pendant les épreuves".

 

Sur Eduscol

L'annonce de la décision dans le Café

 

27/11/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
La classe

"Le 7 novembre 2018, lors d’une rencontre publique, l’OZP a souligné la nécessité de procéder à une évaluation publique de l’Education prioritaire comme la circulaire ministérielle de 2014 le stipulait. En l’absence d’initiative du ministre J.-M.Blanquer, dans un contexte quasi permanent de remises en cause de l’Education prioritaire, l’OZP décidait de se doter d’un conseil scientifique et de construire une enquête d’auto-évaluation à destination des réseaux. Une présentation des premières analyses des réponses a été faite le 18 mai 2019 lors de la journée nationale de l’OZP. Le séminaire du 30 novembre permettra de présenter les bilans de cette enquête et, à partir de ce processus d’évaluation, de construire des perspectives pour l’Education prioritaire". Le 12ème Séminaire professionnel de l’OZP se tiendra le samedi 30 novembre 2019 au Lycée Paul Valéry à Paris. Les inscriptions sont ouvertes.

 

Inscription

 

 

27/11/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
La classe

Quelle évaluation pour le bac 2021 ? Il reste quelques places pour le colloque sur la "constante macabre" organisé par le MCLCM le 3 décembre. Lancé par A. Antibi, le Mouvement MCLCM organise son colloque 2019 à Paris le 3 décembre. Il propose une nouvelle conception de l'évaluation et le colloque traitera de son rapport avec la réforme du bac. JC Ringard, en charge du comité de suivi participera à une table ronde. JM Blanquer ouvrira le colloque. Les inscriptions sont ouvertes.

 

Lisez la suite...

 

27/11/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
L'élève

"5 étapes pour construire mon avenir" , annonce l'Onisep sur la page d'accueil de ce nouveau site. Destiné aux nouveaux et aux futurs lycéens , il présente les enseignements au lycée et le calendrier des étapes du bac et de l'orientation. Il présente aussi les enseignements de spécialités accessibles près de son domicile. Il invite à explorer le monde économique et l'enseignement supérieur. Des quiz, un travail sur ses compétences aident le jeune à s'orienter tout comme des ressources sur des filières ou sur des événements (salons etc.). Un site indispensable aux élèves.

 

Le site

 

27/11/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Imaginez une classe qui s'appuierait sur une idée principale, celle du questionnement des élèves, une classe dans laquelle les apprentissages seraient issus de ce questionnement-là (d'ailleurs, comment ne pas s'étonner - euphémisme - que le questionnement naturel des enfants, qui est là dès le plus jeune âge, ne trouve presque jamais sa place dans l'école que nous connaissons). 

 

(...)

27/11/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Des albums pour travailler sur les émotions, c’est ce que propose Marion Grimaud Mercier chez Retz. « L’enfant qui vit une émotion a un besoin fondamental, celui d’être reconnu dans son vécu. Cette reconnaissance va l’aider à prendre conscience de ce qu’il traverse. Pour cela, il a besoin d’apprendre à accueillir, nommer, exprimer, parfois décharger son émotion ». L’auteure propose donc des albums qui abordent la joie, la colère, la frayeur ou encore la tristesse mais surtout, elle fournit des idées et outils intéressants pour accompagner les enseignants dans la reconnaissance du vécu émotionnel des élèves. Des techniques simples, comme la validation, qui reconnait et nomme l’émotion ressentie par l’élève ou encore le recadrage, qui lui permet de répondre au besoin de sécurité de l’enfant. Le but ? Que l’enfant prenne conscience que « j’ai le droit de tout ressentir mais je n’ai pas le droit de tout faire… ». Plusieurs outils sont proposés tels que l’émomètre de la tristesse, le talisman de sécurité ou encore la boîte à bons de colère… Bref, des petits albums pour ravir les enfants et des outils pédagogiques pour le bonheur des enseignants…

 

Les albums

 

 

27/11/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"La question circule tous les ans sur nos réseaux sociaux. Est-ce possible ou pas de fêter Noël dans nos écoles publiques, donc laïques ? Installer un sapin dans l’école ? Chanter des chants de Noël à la chorale ? Organiser un marché de Noël ?" "Charivari" fait le point, Vademecum de la laïcité en main. S'en suivent des précisions sur ce qu'on peut faire et ce qu'on ne peut pas faire... " Bref, on peut se détendre… (et, si on a à répondre à un parent ch… ahem… pointilleux, on cite, en souriant, la formule magique « fête sécularisée"...

 

Sur son site

 

 

27/11/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Connaissez vous "Lire c'est partir" ? Cette association propose de nombreux titres de littérature jeunesse à des prix extrêmement bas. " Depuis 1998, Lire c’est partir édite des livres jeunesse vendus au prix unique de 0,80 € l’exemplaire, sans subvention et sans réaliser de bénéfice mais en couvrant toutes les charges (fabrication, droits d’auteur et d’illustration, personnel et frais généraux)." L'association a des dépots un peu partout en France et se déplace aussi pour des ventes.

 

Lire c'est partir

 

 

27/11/2019 à 07:23  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 27 novembre 2019.

Partenaires

Nos annonces