Reprise en main à l'Inspe d'Orléans 

Depuis la mi décembre, l'Inspe d'Orléans n'a plus de directeur. Cette situation résulte du refus par la commission d 'audition, présidée par la rectrice, du seul candidat proposé par l'université d'Orléans, Philippe Bourdier. La loi Blanquer a modifié la procédure de nomination des directeurs d'Inspe qui est maintenant dans la main des recteurs et donc de l'éducation nationale. Auparavant ils étaient choisis par leurs pairs universitaires.  Philippe Bourdier était administrateur provisoire. Il a été choisi par ses collègues pour diriger l'Inspe et était le seul candidat.

 

Interrogé par le Café pédagogique, Pierre Bourdier juge la situation "ubuesque". "Il n'y a pas de refus de ma part de mettre en place la réforme", dit-il. "Au contraire on voulait être très concret avec le rectorat". Il souligne aussi les bonnes relations de l'Inspe avec l'inspection pour la mise en place des formations. "Ce n'est pas une question de moyens. C'ets plutôt l'opposition de la rectrice à des personnes engagées comme moi dans l'IUFM, l'ESPE, la formation professionnelle. Elle souhaite quelqu'un de nouveau". Mais personne dans l'Inspe ne veut prendre la place de Pierre Bourdier... Le rectorat n'a pas répondu à nos questions.

 

Voir la République

 

Par fjarraud , le vendredi 10 janvier 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces