L'Expresso du 20 janvier 2020 

Le fait du jour

"Les épreuves ont commencé à se dérouler depuis plus d'une semaine dans le calme le plus total à partir du moment où il n'y a personne pour perturber". Cette lapalissade, JM Blanquer l'a lâché lors d'un long entretien sur France Inter le 19 janvier. Il n'a cessé d'opposer "99.9% des enseignants qui sont d'accord avec ce que je dis" et des "minorités radicalisées antidémocratiques et antirépublicaines" responsables des "perturbations". A la veille de l'ouverture de la première session du nouveau bac, le ministre dresse un paravent médiatique devant la série d'événements qui ont déjà commencé contre une réforme menée trop rapidement et dans l'irrespect de principes de base des examens.

 

(...)

20/01/2020 à 07:05  |  (1 commentaire)
La classe

« Nous n’enseignerons plus que le masculin l’emporte sur le féminin ! » annonçaient 300 enseignant.es à l’automne 2017, soutenu.es par une pétition de 30 000 signataires. La proclamation a relancé un débat, toujours vif, sur la possibilité d’une pratique non sexiste du français. Peut-on en faire un objet de travail à l’intérieur même de l’Ecole ? Au lycée Galilée à Gennevilliers, les 2ndes de Julien T.-Marsay ont « cartographié la controverse » : ils ont comparé des tweets et des textes pour développer des compétences d’analyse argumentative et de distanciation critique. La démarche aide à considérer le français comme une langue en évolution et en réflexion : comme une langue vivante. Elle donne à son enseignement un bel enjeu citoyen, tant « apprendre à interroger les normes langagières », c’est « mieux appréhender des outils qui permettent de comprendre le monde, d’y agir et d’agir sur lui » (Gael Pasquier).

 

(...)

20/01/2020 à 07:05  |  (1 commentaire)
Le système

Sur le terrain, les professeurs d'histoire-géo semblent punis par la réforme du lycée selon un sondage de l'APHG, l'association des enseignants d'histoire-géographie. "Comme d’habitude pour chaque réforme, le volume horaire imparti par rapport au programme ambitieux est insuffisant",note par exemple un professeur. "D’autre part, l’impossibilité de dédoubler les classes est dommageable, en particulier en terme de méthodologie, sachant que les 1re épreuves d’E3C arrivent assez rapidement". Le sondage portant sur un millier de professeurs , montre la variété des situations par rapport aux E3C : un tiers des épreuves ont lieu en semaine banalisée, un tiers sur une demi journée et un tiers en heure de cours. Les professeurs se plaignent également des effectifs classe dans la spécialité HGGSP où la aussi il y a 35 élèves en moyenne sans dédoublement. Globalement la réforme a réussi à supprimer un poste dans 15% des établissements , à créer un complément de service seulement dans 8%.

 

Sondage APHG

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)
Le système

" Lors de l’assemblée plénière de la CPU, qui s’est déroulée le jeudi 16 janvier, le ministre de l’Education nationale et de la jeunesse a annoncé accepter une mise en oeuvre progressive des maquettes, en maintenant l’objectif du nouveau concours en 2022", annonce le Réseau des Inspe. Le réaménagement des formations en M1 et M2 n'aura lieu qu'à la rentrée 2021 au lieu de la rentrée 2020. Pour la Fsu, il faut "remettre à plat la réforme". La Fsu " refuse que des étudiant-es contractuel-les se retrouvent en responsabilité de classe". Le Snesup Fsu exige que " les étudiant·es ne doivent pas être utilisé·es comme moyens d’emploi, de façon à ne pas grever au-delà du raisonnable le temps consacré à la formation".

 

Snesup

 

20/01/2020 à 07:05  |  (1 commentaire)
Le système

"Les évaluations standardisées imposées en CP-CE1 dépossèdent les enseignant·e·s de leur métier et génèrent du stress", relèvent des syndicats (Snuipp Fsu, Sgen Cfdt, Cgt, Sud, Cnt) et des mouvements pédagogiques (Cemea, Icem, Gfen)  ainsi que la Fnaren. "A la suite, des pseudo-formations sont imposées non pas pour renforcer la professionnalité enseignante mais pour réduire la réflexion à l'examen des résultats de ces tests. Ces formations, au prétexte de répondre aux manquements de nos enseignements, s'emparent de tout l'espace de formation. Par ailleurs, nous constatons des pressions sur les collègues de la part de leur hiérarchie, pouvant aller parfois jusqu'à des menaces", dénoncent les signataires. Ils refusent " un pilotage par l'évaluation de l’enseignement et de l’enseignant".

 

Communiqué

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)
Le système

Les syndicats CGT Éduc’action, FAEN, FNEC-FP-FO, FSU, SUD éducation " appellent à des actions de grève, de convergences interprofessionnelles sur tout le territoire, les 22 et 23 janvier. Elles proposent d’organiser dans toutes les villes des « Retraites aux flambeaux » ou autres initiatives le jeudi 23 au soir. Elles appellent à faire du vendredi 24 janvier, date du conseil des ministres qui devrait examiner le projet de loi, une journée massive de grève et de manifestation interprofessionnelle".

 

Communiqué

 

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)
Le système

"La décision de réorienter l’opérateur uniquement sur la formation, conjuguée à l’arrêt de l’édition papier et de l’investissement documentaire, l’ensemble des médiateurs valorisation et médiathèque se trouvent d’emblée sans occupation", écrit l'Andac, l'association des directeurs d'ateliers Canopé. "Si l’hybridation des formations vers leur dématérialisation a un sens pour nous qui en sommes pionniers, la pensée magique budgétaire autour d’un distanciel total, contredit les observations scientifiques, les pratiques et remontées d’expériences". L'Andac dénonce "l'étranglement" en cours de Canopé et les risques psycho-sociaux pour le personnel. " Le fonctionnement budgétaire quotidien en étant à ce point étranglé, organise objectivement la régression de la plus-value de l’établissement public. Les partenaires, notamment les collectivités territoriales, s’interrogent et ne suivront plus de leurs subventions".

 

Restructuration subite à Canopé

Canopé en danger

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)

Revalorisation

Revalorisation : Une avancée et quatre déceptions

500 millions s'approchent mais 10 milliards s'éloignent. A l'issue d'une rencontre avec JM Blanquer, le 13 janvier au soir, malgré la confirmation d'une revalorisation à hauteur de 500 millions, la FSU manifeste surtout de la déception et des inquiétudes. Déception car ni le volume ni le calendrier ni les modalités de la revalorisation ne sont connus. Inquiétude car JM Blanquer lie la revalorisation à des contreparties. La réunion a surtout établi un calendrier précis sur les missions des enseignants et leur évolution. Pour la FSU la revalorisation doit...

Lisez l'article...

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Jean-François Thémines : Divorce dans la professionnalisation des professeurs des écoles

"La formation a perdu la moitié de ses étudiants". Partant d'une enquête menée auprès de trois générations d'étudiants des IUFM puis ESPE normands entre 2007 et 2015, Jean-François Thémines dresse, dans un ouvrage publié par les presses universitaires du Septentrion, le constat d'un divorce croissant entre les futurs néotitulaires et les valeurs de l'Ecole. Pour lui, le le modèle de professionnalisation imposé par en haut aux professeurs change sans cesse rendant la formation de plus en plus difficile. Depuis 2012, JF Thémines constate que la moitié des nouveaux professeurs des écoles ne croient plus dans l'institution et se désengagent...

(...)

Lisez l'article...

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)
Le système

Douze organisations, dont la Ligue des droits de l'Homme, le Syndicat des avocats, le Conseil national des barreaux et le Conseil national du numérique, s'inquiète des dispositions de la proposition de loi "contre la haine sur Internet". "En contournant les prérogatives du juge judiciaire, l’obligation de retrait des contenus haineux par les opérateurs de plateformes dans un délai de 24 heures porte atteinte aux garanties qui nous permettent aujourd’hui de préserver l’équilibre de nos droits et libertés fondamentaux. Au regard des dispositions du texte issu de l’Assemblée nationale, les opérateurs de plateformes seront incités à opter pour de la surcensure afin d’éviter d’être sanctionnés. À ce titre, nous nous inquiétons du rôle confié à des dispositifs technologiques de filtrage automatisés", écrivent-ils.

 

Communiqué

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)
La classe

"Enseigner est un métier d expert. L'expert est dans la capacité d'articuler le « détail » et les « modèles », les « décisions » et les « enjeux »", explique Philippe Meirieu dans ce diaporama sur "l'enseignant : exécution ou concepteur ?". Le métier exige aussi "un engagement citoyen. Le « professionnel citoyen » est celui qui refuse la réduction bureaucratique de sa mission à ses compétences et se revendique partie prenante de son institution dans son pays et dans le monde". Des préoccupations particulièrement actuelles.

 

Le diaporama

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)
La classe

" En 2018, nous avons questionné le « métier » ; en 2020, nous allons interroger  « l'intermétier »,  la coopération entre adultes à l'école maternelle Si la dimension collective du travail et l'organisation de collectifs de travail deviennent de véritables projets partagés, alors elles constituent une réelle opportunité d'efficacité collective au bénéfice des enfants, surtout ceux des milieux populaires. C'est l'engagement du GFEN depuis de longues années de démocratiser l'accès au savoir." Le GFEN ouvre les inscriptions aux 12èmes Rencontres nationales de la maternelle qui auront lieu le 25 janvier à Paris. Parmi les intervenants, Marc Bablet, Serge Thomazet, Sylvie Martin-Dametto, etc.

 

Inscriptions

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)
L'élève

"Nouvelle voie pro", le nouveau site Onisep de présentation de la voie professionnelle, propose de découvrir l'enseignement professionnel en 5 étapes. La prmeière est une découverte de la voie avec la possibilité de contacter un conseiller. La seconde invite à découvrir la première année en voie pro et les différents parcours. La troisième parle budget et fait connaitre l'apprentissage. La quatrième montre comment on apprend autrement en voie professionnelle et donne la parole à des témoignages de jeunes. La cinquième parle des débouchés : entrée dans le monde professionnel ou poursuite d'études.

 

Nouvelle voie pro

 

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Odysseum, site officiel des Langues et Cultures de l’Antiquité, est ouvert. Il propose aux élèves fiches pédagogiques, bibliothèque d’images, cartes, réalisations 3D, cours de langue, quiz, dossiers, chroniques de jeux vidéo, BD et livres de jeunesse sur l’Antiquité. Le site offre aux enseignant.es informations institutionnelles, ressources pédagogiques, travaux d’expert.es. Il s’agit de «  promouvoir une pédagogie ouverte », y compris au « monde moderne ». Ainsi l’espace « Méditerranées » veut favoriser « une approche historique des métissages culturels » : « parce que les Langues et Cultures de l’Antiquité sont aujourd’hui à la fois proches et lointaines dans le temps, tant dans leur fonctionnement que dans les valeurs qu’elles véhiculent, aussi bien pour un adolescent originaire de la rive Nord que de la rive Sud, elles peuvent redevenir familières en aidant à la réappropriation de ce passé méditerranéen partagé. »

 

Le site Odysseum

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Les révisions peuvent-elles devenir plaisantes? Au collège Vauguyon au Mans, Jean-François Gaulon a transformé son dernier cours de l’année 2019  en jeu radiophonique. Des 4èmes sont intervenus en 6ème pour animer l’activité. Dispositif : 1 présentatrice, 2 candidats à chaque fois, qui répondent à 5 questions et éventuellement 1 question bonus ; 2 élèves à la régie qui font défiler le diaporama sur lequel sont inscrites les questions, vérifient les réponses, envoient le son, positif ou négatif. L’émission est diffusée sur la webradio « IntenséMans ». Les questions portent sur des éléments vus depuis le début de l'année, en grammaire et lexique. Bilan « très positif » : « Je pense qu'il serait même intéressant de systématiser ce travail sur un quart d'heure par exemple chaque semaine à heure fixe, pour également favoriser la réécoute des élèves de leurs propres travaux, y compris sur le mode ludique ! »

 

La webradio

Jean-François Gaulon dans Le Café pédagogique

 

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment amener les élèves à lire et travailler les œuvres, souvent longues et/ou difficiles, qui sont  au programme de français en 1ère ? Claire Raffin enseigne le français dans l’Unité Soins Etudes du Grésivaudan à des élèves qui ont été en rupture de scolarité. Pour leur permettre d’explorer « La Princesse de Clèves », elle leur a donné à lire des passages « incontournables » de l’œuvre et leur a proposé des résumés du reste du roman. Les parties obligatoires sont accompagnées de questions de compréhension, et les réponses sont remises au terme de la période de 3 semaines consacrée à la lecture. « Les deux tiers des élèves, constate Claire Raffin, ont rendu un travail » qui parait « applicable à une classe ordinaire », car il « dédramatise l’effort » : « il y a un effort de lecture à faire, mais il est circonscrit (longueur du texte), guidé (questions) et limité dans le temps. »

 

Témoignage de Claire Raffin

Le dispositif sur le site Lettres de l’académie de Grenoble

 

 

20/01/2020 à 07:05  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 20 janvier 2020.

Partenaires

Nos annonces