L'Expresso du 09 mars 2020 

Le fait du jour

Allez donc expliquer aux élèves que les filles peuvent faire aussi bien que les garçons en sciences quand le professeur de maths a deux chances sur trois d'être un homme et le professeur d'anglais une femme ! Si l'Education nationale affiche sa volonté de lutter pour l'égalité filles garçons, elle ne s'applique pas à elle-même ce principe. Pour les salariés de l'Education nationale aussi la parité reste à gagner.

 

(...)

09/03/2020 à 07:41  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

Le coronavirus a aussi du bon. En mettant sous tension le système éducatif, l'épidémie de coronavirus met en évidence ses failles. Plus qu'elle ne les découvre , elle les révèle au grand jour. Qu'il s'agisse des problèmes d'hygiène dans les écoles, de la communication avec les parents ou du style de commandement, pas sur qu'une pandémie suffise à les régler. Mais au moins ce sera plus difficile de continuer à les ignorer.

 

(...)

  
09/03/2020 à 07:41  |  (0 commentaire)
La classe

LearningApps est un site suisse qui propose de créer et faire des exercices interactifs et ludiques. Professeure de français au collège Jean Monnet à Courçon en Charente-Maritime, Stéphanie Tardy en expérimente des usages intéressants tant ils font des élèves les maitres du jeu. Par exemple, dans le cadre de l’étude d’un roman de Lois Lowry, ses 5èmes sont amenés à concevoir en groupe des activités (quizz, jeu du pendu, mots croisés…) qui seront ensuite présentées à la classe et testées par les autres élèves. Implication, collaboration, autonomie, mémorisation, valorisation : le bilan est jugé très positif. Et le dispositif parait transférable dans bien des domaines : une piste de travail pour favoriser l’engagement des élèves même en cas d’enseignement à distance ?

 

(...)
 
09/03/2020 à 07:41  |  (1 commentaire)
Le système

De nouvelles instructions ont été émises le 8 mars suite à la fermeture des écoles, collèges, lycées et crèches dans l'Oise et le Haut Rhin à partir de lundi 9 mars et pour 15 jours. Les enseignants résidant dans les deux départements ne doivent pas aller travailler lundi même s'ils travaillent dans un autre département.

(...)

 

Lisez l'article

 

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)
Le système

Après l'Unosel, ce sont le Medef et l'Office national de garantie des voyages scolaires qui demandent des comptes au ministère. L'interdiction des voyages scolaires a plongé les entreprises du secteur dans le rouge. Mais c'est aggravé par les déclarations ministérielles sur le remboursement des voyages déjà acquittés. "Les mesures que l'on a prises permet le déclenchement des assurances", a dit JM BLanquer sur Radio classique le 6 mars. Cela aurait été aussi noté dans une lettre envoyée aux chefs d'établissement.

 

(...)

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)
Le système

"Etes vous heureux d'exercer votre profession ? Vos conditions de travail sont-elles satisfaisantes ? Votre rémunération est-elle à la hauteur ? Vous sentez vous accompagné dans la mise en place des réformes ? Les approuvez-vous ? Quelles priorités pour mener à bien nos missions ? " Voilà quelques unes des questions posées par le Baromètre Unsa Education. Ce vaste sondage dresse chaque année un portrait précis des attentes des enseignants et des autres métiers de l'Ecole. En 2019 il a montré par exemple que seulement 6% des enseignants approuvent les réformes Blanquer, un record historique. Même s'il ne s'agit pas d'un sondage scientifique, le volume des participants (environ 30 000 chaque année) et leur ouverture (participent au Baromètre de nombreux enseignants ni adhérents ni sympathisants Unsa) permettent au Baromètre de dresser un portrait tres exact du ressenti des enseignants, de leurs attentes et des rapports qu'ils entretiennent avec leur hiérarchie et le ministre. On ne peut qu'inviter à participer à cette photographie de l'Ecole. Une photographie qui prend parfois l'Unsa Education à contrepied. A noter cette année, des questions sur la réforme des retraites.

 

Le baromètre

Sur le baromètre 2019

 

 

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)
Le système

 « Le Système concessif autoroutier, bien souvent décrié, est en réalité un outil puissant au service de la mobilité et de l’aménagement du territoire. L’exemple de la société Vinci permet d’analyser et d’approfondir le modèle économique de la concession. » Cette phrase tirée d'une étude de cas proposée sur le site Melchior fait bondir l'Apses, association des professeurs de SES. Ce site est "une émanation du Programme Enseignants-Entreprises, qui s’inscrit dans une convention de partenariat signée entre l’Institut de l’Entreprise et le ministère de l’Éducation nationale", souligne l'Apses. ET dans ses dirigeants on trouve Pierre Coppey, Directeur général délégué de Vinci chargé « définir l’orientation des actions menées en fonction des besoins ». Pour l'Apses, "sous couvert de proposer des activités pédagogiques à destination des lycéen.ne.s, le programme Enseignants-Entreprise se transforme en opération de communication au profit du groupe Vinci... L'Apses donne d'ailleurs un autre exemple au profit de Total, autre entreprise participant à Melchior. L'Apses "dénonce ces tentatives répétées d’influence des élèves de sciences économiques et sociales par des lobbies privés peu scrupuleux. L’association s’insurge contre le procédé consistant à promouvoir des supports pédagogiques introduisant des biais majeurs dans l’étude des phénomènes et empêchant de ce fait les élèves d’acquérir une connaissance scientifique de ces sujets, et ce, avec la caution de l’Éducation nationale. En effet, il est pour le moins étrange que le ministère de l’éducation noue un partenariat officiel avec un groupe de pression dont la fonction est de promouvoir les intérêts des grandes entreprises auprès du grand public et des pouvoirs publics. Un tel mélange des genres conduit à confondre l’intérêt des entreprises partenaires et l’intérêt général, comme l’attestent ces deux exemples. Il est incompatible avec le respect de la rigueur scientifique qui doit présider à la mise en œuvre des programmes."

 

Communiqué

Melchior

 

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)
Le système

Où prendre des moyens quand ils sont insuffisants ? On sait qu'à la rentrée 2020 le ministère a prévu de supprimer 820 postes dans le second degré alors que l'on attend 30000 élèves supplémentaires. Dans les Bouches du Rhône, selon unelarge intersyndicale Snes Fsu, Se-Unsa, Cgt, Sgen Cfdt, Sud et Cnt, la croissance démographique dans le 2d degré aurait nécessité 60 créations de postes. Or seuls 12 sont ouverts. l'Inspection académique a donc fait le choix de prendre les moyens manquants dans les marges d'autonomie des établissements classés en éducation prioritaire pour combler le déficit de postes. Les baisses de moyen sont parfois considérables selon les établissements et déstabilisent les organisations pédagogiques mises en place parfois depuis de nombreuses années. Ce choix intervient alors que le ministère envisage une réforme nationale de l'éducation prioritaire qui supprimerait les Rep. D'une certaine façon elle anticipe sur cette politique. Le résultat déborde sur les Rep+ : certains collèges Rep+ perdent jusqu'à 30 heures (soit deux postes) selon l'intersyndicale. "Pour dénoncer ces choix injustes nos organisations appellent à une journée de grève et de mobilisations le mardi 10 mars", annonce l'intersyndicale.

 

 

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)

Coronavirus, consultation des profs, réformes du lycée et du bac, éducation prioritaire, numérique : l'actualité des deux dernières semaines en une page...

(...)

 

Lisez l'article...

 

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Bien-être : Bernard Charlot : Oui, il faudrait penser le bonheur d'apprendre ...

"Les enseignants sont-ils "heureux"?  Certains le sont vraiment, car ils vivent leur travail comme une vocation, un défi, un combat quasi personnel contre l'ignorance, la superstition etc. Mais c'est une minorité. Tous, du moins je l'espère, vivent ces moments intenses, d'émotion et de plaisir, où, soudain, une lumière s'allume dans les  yeux d'un élève qui vient de comprendre". Professeur émérite de sciences de l’éducation, Bernard Charlot est internationalement reconnu pour ses recherches et publications sur le rapport des jeunes à...

(...)

Lisez l'article....

 

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

09/03/2020 à 10:28  |  (0 commentaire)
La classe

"Parce que vous pensez que la coopération est un enjeu central de l’école aujourd’hui, et parce que vous souhaitez l’intégrer davantage dans vos pratiques, ce Mooc 2 sur l’apprentissage coopératif est fait pour vous !" Lancé par un réseau Rep+ de Cherbourg, conçu et animé par des enseignants de terrain ce Mooc s'adresse à ceux qui veulent "échanger et réfléchir avec nous à la mise en place de travaux de groupes efficaces et d’un climat de classe serein fondé sur l’entraide". Il s'agit de "s'enrichir mutuellement" annonce Hélène Dardagnon, professeure de lettres et responsable du Mooc. Le Mooc permet cette année deux parcours : un parcours de formation autonome et un parcours de formation balisé avec une déclinaison semaine après semaine. Vous pouvez dès maintenant vous inscrire...

 

Inscription

Le Mooc en 2019

 

 

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)
La classe

"Quelle fraternité réelle existe-t-il dans nos collèges quand une étude du CNESCO de 2015 montre qu’en classe de troisième, 45 % des collèges pratiquent une ségrégation scolaire active et 25 % des formes de séparatisme social en mettant en place des options ou des parcours spécifiques qui permettent à certains citoyens de protéger en quelque sorte leurs enfants de la fréquentation de tous les autres. Comment prétendre à une citoyenneté partagée par la jeunesse quand une partie d’entre elle se rend très vite compte que le collège qui l’accueille n’a pas été pensé pour tous mais uniquement pour les élèves qui sont programmés pour la voie générale du lycée. Comment expliquer que, chaque fois que l’on veut élargir la base sociale de la réussite on soit immédiatement accusé de nivellement par le bas par ceux qui veulent garder les positions acquises par leur classe sociale ?" Dans la revue Tréma, JP Delahaye réfléchit à ce que devrait être la fraternité à l'Ecole aujourd'hui. Il montre aussi que pour que la fraternité vive il faut d'autres choix budgétaires et appelle à une éducation fraternelle.

 

L'article

Pour une école de la fraternité

 

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)
L'élève

Quelle est la réalité quotidienne d’un agent secret aujourd’hui ? Quels sont leurs missions, leurs défis ? À quelles techniques recourent-ils ? Comment concilier sécurité nationale, renseignements et liberté des individus ? La Cité des sciences et de l’industrie propose, une série de conférences pour répondre à ces questions et à bien d’autres,  dans le cadre de son exposition « Espions », et avec la participation exceptionnelle des services de renseignements français.  Les entrées sont libres dans la limite des places disponibles, à l’auditorium. Toutefois pour assister à certaines conférences il est nécessaire de s’inscrire préalablement.

 

(...)

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Affirmer le droit des femmes à être éditées, lues, reconnues, étudiées : et si les élèves rendaient visibles des écrivaines ignorées par l’histoire littéraire ? Les 2ndes de Françoise Cahen à Alfortville ont mené un travail d’édition numérique de « Riquet à la Houppe » de Catherine Bernard, écrit un an avant Perrault. Les élèves se sont réparti le texte, ont modernisé l’orthographe du 17ème, défini les mots difficiles, inventé questions et tests de lecture, associé images et musiques… La séquence s’achève sur une comparaison des 2 contes : « Alors que dans le conte de Perrault, c’est Riquet le héros, qui apparaît d’ailleurs en premier, c’est Mama, le personnage féminin, qui domine incontestablement dans le conte de C. Bernard. Alors que la morale de Perrault encourage les femmes belles et stupides à épouser les hommes laids et intelligents, le conte de C. Bernard présente une vision très noire du mariage. Les élèves constatent donc que l’histoire littéraire a retenu une version du conte qui n’est pas sans incidence sur l’image des femmes et du mariage. »

 

L’édition de « Riquet à la Houppe »

Présentation sur le site lettres de l’académie de Créteil

Edition d’autrices par Claire Tastet dans Le Café pédagogique

 

 

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Internet plus que jamais espace d’apprentissage du français ? IAN lettres dans l’académie de Grenoble, Laila Methnani suggère quelques outils et activités possibles pour « assurer une continuité pédagogique efficace dans le cas d'un confinement de stade 3 », par exemple l’écriture collaborative sur pad, la production et le partage d’enregistrements audio, des comptes rendus de lecture via l’ENT. Le site de la Mission Laïque Française propose des pistes comme la création de vidéos avec Adobe Spark, l’utilisation des ressources d’Eduthèque ou les exercices du Cartable fantastique. Ticeman a testé AgoraQuiz Education : « une plateforme permettant aux élèves de créer des quiz, de les jouer à la façon de défis contre leurs propres camarades, avec l’organisation très discrète des enseignants. Tout cela en respectant le RGPD et en offrant un système de niveau et de progression basé à la fois sur les activités des élèves et les attendus des enseignants. » Rappelons combien les enseignant.es n’ont pas attendu une épidémie pour faire vivre la français sur la toile à travers des sites et des blogs qui partagent séquences, cours, fiches, activités, créations d’élèves : des exemples inspirants sont disponibles dans le dossier de rentrée 2019 du Café pédagogique.

 

Suggestions de Laila Methnani

Propositions MLF numérique

AgoraQuiz par Ticeman

Sites et blogs enseignants dans Le Café pédagogique

 

 

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Lucie Jouanne, enseignante au lycée Corneille de La Celle Saint-Cloud, propose une intéressante séquence d’accompagnement personnalisé en 2nde autour des relations au sein de la phrase complexe. Au menu : activités de production de phrases, de manipulation et de catégorisation pour faire d’élèves à l’expression faible un groupe d’experts, capables de construire une leçon de grammaire pour leurs pairs. Et le bilan interroge : « la « Leçon de grammaire » n’a-t-elle pas tout intérêt à s’appuyer sur un corpus qui permette aux élèves de se questionner de façon naturelle et dynamique sur la langue qu’ils parlent et écrivent, afin de pouvoir les aider à l’améliorer ? N’est-ce pas dans un second temps que nous pourrons les convier à réactiver leurs connaissances et leurs compétences en les invitant à se frotter à la langue littéraire ? »

 

En ligne

 

 

09/03/2020 à 07:40  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 09 mars 2020.

Partenaires

Nos annonces