L'Expresso du 23 mars 2020 

Le fait du jour

Comment font les professeur.es de français pour assurer la « continuité pédagogique » ? Si les outils varient, les témoignages concordent, d’une académie à l’autre, au collège ou au lycée : engagement fort, pragmatisme, adaptabilité, inventivité, surcharge de travail pour les enseignant•es et potentiellement les élèves, difficultés d’utilisation des dispositifs institutionnels, problèmes pour joindre toutes les familles, peur de creuser une fracture scolaire et sociale, difficile porosité vie professionnelle / vie privée, exaspération face à certaines consignes ou propos de la hiérarchie, solidarités nouvelles, bonheurs pédagogiques inédits…  Peut-on se transformer du jour au lendemain en experts de l’e-learning ? Enseigner à distance avec le numérique, cela s’apprend : choix et maitrise des outils, élaboration des scénarios, réinvention de la relation avec les élèves, gestion de la temporalité … Cela est en train de s’apprendre. Et cela s’apprend parfois des élèves eux-mêmes…

 

(...)

  
23/03/2020 à 07:06  |  (2 commentaires)
Le fait du jour

L’enseignement à distance ne doit pas être la mise à distance de notre projet éducatif

 

L’impérieuse et immédiate « continuité pédagogique » a été promulguée le 12 mars au soir, après des semaines de déni, sans préparation ni réflexion ni consultation. Nous mesurons peu à peu combien ce télé-enseignement fait écran à toute tentative de réflexion éthique et pédagogique, déjà parasitée pendant trois jours par des injonctions aussi médiatisées qu’anxiogènes et contradictoires. Pour le ministre Blanquer et sa chaîne de « commandement » administratif, l’urgence, c’était de mettre tout le monde au travail quels qu’en soient les risques. La « nation apprenante » se devait d’envoyer ses petits soldats sur le front de la bataille scolaire et pédagogique.

(...)

  
23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
La classe

Écrire chaque jour une phrase ou un fragment sur le vécu et le ressenti de notre confinement : telle est l’invitation lancée à ses 1ères par Julien T. Marsay, professeur de lettres au lycée Galilée à Gennevilliers. Un éditeur de texte collaboratif en ligne, un pad, leur est ainsi ouvert pour participer au quotidien à la réalisation de ce « carnet collectif du confinement ». L’engagement s’avère d’ores et déjà fort : la plupart des élèves, et leur professeur avec eux, ont écrit chaque jour en cette première semaine de fermeture. Et l’aventure de l’écriture est bénéfique : « Ecrire ensemble les porte autant que ça me porte : les lire chaque matin et chaque soir est salvateur. » Et si dans ce moment d’isolement on apprenait à « tisser du lien » ? Et si pour la « continuité pédagogique » il s’agissait de « s’essayer à des démarches émancipatrices plutôt que prescriptives » ? Et si l’Ecole, jusque hors les murs, offrait la possibilité d’inventer du commun ?

 

(...)

  
23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Le système

Intervenant le 20 mars longuement sur BFM, le ministre de l’éducation nationale a pris le risque d’inviter les parents à venir chercher des documents pédagogiques en plein confinement. Il a également déclaré que les masques sont inutiles pour les enseignants qui accueillent des enfants de soignants. Ces déclarations sont suivies d’effets dans les académies où on fait parfois peu de cas de la santé des enseignants. Autre motif d’inquiétude : les déclarations contradictoires du ministre sur les congés d’été. La FSU saisit le premier ministre

 

(...)

23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Le système

Faut-il modifier les délais de garde à vue pour lutter contre un virus ? Faut-il supprimer des pans entiers du code du travail pour venir à bout du Covid-19 ? L’épidémie fait basculer à nouveau le pays dans l’état d’urgence comme si la démocratie était incapable de lutter contre une épidémie. La loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19 confie le pouvoir législatif au gouvernement pour une durée qui n’est pas précisée. Elle a été adoptée par les deux assemblées le 22 mars. A l’Assemblée, elle a été votée par LREM, le modem, l’UDI et les Républicains. Le PS s’est majoritairement abstenu. LFI et le PC ont voté contre.

 

(...)

23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Le système

« Les prestations en espèces d’assurance maladie d’un régime obligatoire de sécurité sociale et le maintien du traitement ou de la rémunération des périodes de congé pour raison de santé pour les assurés mentionnés à l’article L. 7111 et au 1° de l’article L. 7131 du code de la sécurité sociale dans des cas équivalents à ceux prévus à l’article L. 3211 du même code sont versées ou garanties dès le premier jour d’arrêt ou de congé pour tous les arrêts de travail ou congés débutant à compter de la date de publication de la présente loi et jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire déclaré en application de l’article 5 bis de la présente loi », décide l’article 6ter de la loi d’urgence. Dans une déclaration commune, la CGT, FO, FA, Fsu et Solidaires se félicitent de cette décision. « Il s’agit d’une première avancée. Mais, le combat ne saurait s’arrêter là. Il faut maintenant obtenir l’abrogation totale et définitive de cette mesure » , disent-elles.

 

Communiqué

Le texte définitif

 

23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Le système

Les syndicats de la Fsu (Snuipp, Snes, Snuep, Snep) demandent, dans une lettre adressée le 20 mars au Directeur général des relations humaines du ministère, le report des commissions académiques sur les mutations durant le confinement.  « Dans le contexte épidémique… les déplacements doivent être limités au strict minimum.. En conséquence les personnels ne vont pas pouvoir trouver l’aide et le conseil dont ils ont besoin pour formuler leur demande de mutation… la plupart des services étant en fonctionnement dégradé ».

 

La lettre

 

23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Le système

 « Face à la crise sanitaire, ne nous laissons pas imposer des consignes irresponsables, brutales, anxiogènes et terriblement inégalitaires. Faisons entendre des revendications à la hauteur de la crise ! » Des enseignants du collège Berthelot de Toulouse lancent une pétition pour limiter la montée des inégalités scolaires durant la continuité éducative.  « Nous continuerons, chacun à notre manière, à envoyer des activités pour occuper nos élèves, mais il est évident que chacun·e fait ce qu’il, elle peut. Nous n’aborderons pas de nouvelle notion car cela ne ferait qu’accentuer les inégalités face aux apprentissages et que le présentiel nous paraît indispensable pour cela », écrivent-ils. « Nous essaierons de maintenir un lien social, de prendre régulièrement des nouvelles des élèves et de leur famille, de laisser personne dans l’indifférence et le désarroi que la situation peut provoquer ou accentuer. Le respect des programmes scolaires est tellement dérisoire à côté de cela. Nous reprendrons les apprentissages scolaires lorsque nous nous retrouverons en classe, ensemble, l’esprit serein autant que possible ».

 

La pétition

 

23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)

Coronavirus

Alain Bouvier : Avec le Covid-19, la privatisation de l’éducation ?

L’Ecole pourra t-elle rester comme avant après le Covid-19 ? Auteur d’un article précurseur au moment de la pandémie du H1N1 en 2009, Alain Bouvier, ancien membre du HCE, rédacteur en chef de la Revue internationale d'éducation de Sèvres, analyse les effets que pourrait avoir le Covid-19 sur l’Ecole. Pour lui, c’est la fin de l’éducation nationale uniforme…

(…)

 

Lisez l’article…

 

23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)

Coronavirus (généralités)

 

Continuité pédagogique dans le premier degré : Comment faire ?

Quelles ressources pédagogiques proposer à mes élèves bloqués à la maison ? C'est la question que beaucoup d'enseignants se posent. Voici quelques ressources pour le premier degré pour assurer la "continuité pédagogique"…

(…)

 

Lisez l’article…


23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
La classe

Mise à jour du 23 mars - Quelles ressources pédagogiques proposer à mes élèves bloqués à la maison ? C'est la question que beaucoup d'enseignants se posent. Voici quelques ressources pour le premier degré pour assurer la "continuité pédagogique".

 

Comment font profs et parents ?

 

(....)

23/03/2020 à 07:06  |  (1 commentaire)
La classe

Mise à jour du 23 mars - Quelles ressources pédagogiques proposer à mes élèves bloqués à la maison ? Comment les suivre à distance ? Voici quelques ressources pour assurer la "continuité pédagogique".

 

Des sites généraux

 

(...)

23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
L'élève

La Cité des sciences et le Palais de la découverte vous invitent à les retrouver en ligne. Face à l’épidémie, la science est aux avant-postes, et la culture scientifique  doit aller à la rencontre de tous. C’est le sens du dispositif lancé par Universcience : « La science est là ». Deux nouveaux rendez-vous originaux, accessibles dès 9 ans,  sont proposés en ligne : « Les petites découvertes », et « Déconfine ton cerveau ». Mais d’ores et déjà, l’ensemble de l’offre en ligne a été réorganisé et développé. De nouveaux rendez-vous sont en préparation, pour les différents publics, y compris pour les plus jeunes de la Cité des enfants. Un programme est également prévu pour les enseignants et les professionnels de la médiation. Les informations seront régulièrement diffusées par lettres  et sur les réseaux.

 

(...)

23/03/2020 à 07:06  |  (1 commentaire)
Les disciplines

A l’heure du confinement, apprendre à considérer davantage la culture de la chambre » essentielle aux adolescent.es ? Professeur de français à Montreuil au lycée d’arts appliqués Eugénie Cotton,  Philippe Maurel  a invité ses 2ndes à « écrire sur l’espace dans lequel elles.ils allaient probablement passer quelques semaines, un espace en la circonstance contraignant mais aussi précieux à leur yeux. » Le travail s’intègre à la séquence précédemment lancée, « Chez elles », autour des représentations de l’espace domestique féminin dans la littérature. « Je leur ai communiqué la consigne par pronote que j’utilise régulièrement avec eux, explique Philippe Maurel. À l’origine, je souhaitais qu’elles.ils usent plutôt de phrases non verbales et de propositions infinitives ; certains ont respecté cette consigne, d’autres pas du tout et c’est aussi bien ainsi. Ils.elles pouvaient ajouter une photo, certain.e.s l’ont fait. La plupart des élèves ont posté leur travail directement sur le blog, c’est un outil qu’on utilise depuis le début de l’année, mais quelques un.e.s ont préféré me l’envoyer par mail, sans doute parce qu’il s’agit d’un espace éminemment intime. »

 

Productions d’élèves 1

Productions d’élèves 2

Sur la « culture de la chambre »

 

23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Professeure de lettres dans l’académie de Reims, Adeline Toussaint-Conseil propose à ses collégien.nes des ressources « pour s’ennuyer intelligemment » : lectures, visites virtuelles de musée, programmes télé … Avec une conviction : « L’ennui libère l'individu en le forçant à se créer un imaginaire personnel. » Et des motivations : « J'enseigne en REP+. Beaucoup de mes élèves sont connectés certes, mais leur étagère de bibliothèque ne leur réserve pas de nouvelles surprises : les livres, ça coûte ! Beaucoup de situations doivent être bien lourdes en ce moment : l'enfant unique qui vit chez ses grands parents ; celles et ceux qui s'occupent de leurs petits frères et sœurs, probablement plus que jamais … On mesure très mal la charge de travail, le découragement. Sans compter l'inquiétude : la situation est très anxiogène ; un foyer "actif" du virus a été déclaré dans le quartier à côté du collège. Ils ne sont pas sots : ils se demandent s'ils vont mourir, si leurs parents, grands-parents, amis vont tomber malades, quel sera leur avenir. Qu'y pouvons-nous, si ce n'est tenter d'élever leur esprit pour qu'ils échappent un peu à cette sordide réalité, à part leur proposer de la littérature, de la culture, un autre univers ? Que dans les appartements où la promiscuité va vite devenir insoutenable, ils parviennent à s'échapper, rêver, libérer peut-être un peu leurs parents de la charge que leurs angoisses doivent représenter... ».

 

Le padlet de ressources

 

23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment ne pas sentir accablé et perdu face à toutes les propositions pour  l’enseignement des lettres à distance ? Des enseignant.es et cadres pédagogiques de l’académie de Rennes ont partagé leurs expériences et leurs savoirs pour faire le tri. La sélection de ressources et d’idées est clairement structurée et facile d’appropriation. Elle veut favoriser la mise en activité des élèves : lire, écrire, publier, dire, écouter, collaborer, s’exercer, se cultiver, annoter … Exemples autour de l’écriture : produire de courts écrits créatifs, tenir un carnet de lecture, partager des écrits d’appropriation sur un blog, une collection Pearltrees ou un diaporama Genially, réaliser des selfies ou une autobiographie de lecteur, écrire à plusieurs sur un pad …

 

La sélection de l’académie de Rennes

Enseigner le français à distance 1

Enseigner le français à distance 2

 

23/03/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 23 mars 2020.

Partenaires

Nos annonces