Bruno Devauchelle : Continuité pédagogique ou continuité des apprentissages ?  

« On comprend qu’en choisissant l’expression (continuité pédagogique) et en la privilégiant dans la communication on tente de rappeler que c’est bien une transposition de l’école qui doit permettre le maintien de cette « obligation » légale. D’ailleurs aussi bien le ministre que la presse s’engagent dans cette approche ne remettant pas en cause l’organisation scolaire. Bien au contraire il s’agit de la maintenir, non seulement dans l’imaginaire collectif, en particulier celui des élèves, mais aussi les faits en mettant à contribution les moyens numériques. L’intitulé du site « ma classe à la maison » laisse peu de doute… », écrit Bruno Devauchelle. « Il semble bien que le moment de confinement que l’on vit en ce moment ne soit pas un moment d’innovation pédagogique, mais plutôt un moment de réassurance collective. Pourquoi pas ? Certes on peut faire l’éloge de l’inventivité de certains ou encore de l’utilisation des technologies déjà présentes par d’autres. Mais quid de la réflexion de fond sur ce qu’est l’enseignement et surtout l’apprentissage. »

 

Sur son site

 

Par fjarraud , le mercredi 25 mars 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces