L’Insee évalue l’impact économique de la crise sanitaire 

 « Comptablement, un confinement d’un mois aurait un impact de l’ordre d’une douzaine de points de PIB trimestriel en moins (soit 3 points de PIB annuel) », annonce l’Insee qui évalue au double un confinement de 2 mois. Ce qui serait un recul du PIB jamais vu jusque là. L’Insee montre les fortes variations entre secteurs : alors que l’agro alimentaire produit davantage, la construction, l’industrie s’effondrent ainsi que les services hors immobilier. Globalement la consommation a diminué de 35%. Il reste une inconnue importante pour estimer ‘limpact de la crise. « L’évolution de la croissance du PIB est très étroitement liée au scénario de sortie de la crise sanitaire. Or l’Insee ne dispose pas de capacités de prévision à ce sujet. Les mesures de soutien aux ménages et aux entreprises visent à empêcher que ce choc brutal mais a priori temporaire ne laisse des cicatrices permanentes trop profondes. Mais il n’est pas exclu que le retour à la normale ne soit pas immédiat. Enfin, le comportement des agents économiques dépendra de leur confiance dans l’amélioration de la situation sanitaire et reste de ce fait très incertain ».

 

Etude Insee

 

 

Par fjarraud , le mercredi 01 avril 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces