Crise sanitaire : Le regard d'un historien 

" Nous ne reverrons jamais le monde que nous avons quitté il y a un mois", explique Stéphane Audoin-Rouzeau, un historien de la Première guerre mondiale. "L'histoire nous apprend qu'après les grandes crises il n'y a jamais de fermeture de la parenthèse. Il y aura un jour d'après mais il ne ressemblera pas au jour d 'avant", écrit-il. "L'ampleur du choc économique, et social, mais aussi politique et moral, me parait nous mener vers une période tout autre". Il annonce notamment la fin de l'idée européenne.

 

Sur Mediapart

L'école d'après : notre dossier

 

Par fjarraud , le mardi 14 avril 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces