La Fsu, Solidaires et la Cgt demandent le retour des libertés publiques 

" Le monde de l’avant virus avait déjà largement éborgné les libertés publiques : licenciements de syndicalistes, interdictions de manifester, violences policières voire judiciaires lors des manifestations, usages disproportionnés d’armes entraînant de nombreuses blessures, mutilations et des décès …", rappellent la Fsu, la Cgt et Solidaires dans un communiqué signé aussi de mouvements lycéens (Fidl, Mnl, Unl) et étudiants (Unef). " Dans ce contexte, l’application Stop Covid et son détournement possible à des fins de contrôle du mouvement social, nous fait craindre pour nos libertés", écrivent-ils. " Nous exigeons la levée de l’état d’urgence sanitaire qui ne protège pas mais qui contient des mesures liberticides et régressives; l’arrêt de l’application « Stop Covid », outil de traçage inacceptable; l’arrêt de l’impunité des personnes en charge de missions de sécurité qui commettent des violences; la suppression de l’IGPN et son remplacement par une instance indépendante de la police".

 

Déclaration

 

Par fjarraud , le jeudi 04 juin 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces