Je ne veux pas de vacances apprenantes ! 

"Un jeune, un enfant, un humain, c’est d’abord « une machine à apprendre » et surtout à apprendre la vie. Or pour y parvenir, il faut se servir de et dans son environnement. Et dès le départ cet environnement est déterminant, non pas qu’il s’oppose, mais parce qu’il n’a pas les moyens d’accompagner un enfant. Ce sont d’abord les conditions de vie qui pèsent sur chacun qui sont déterminantes", écrit Bruno Devauchelle sur son blog. "Alors qu’on distribue des ordinateurs, qu’on envoie par la poste jusqu’à 60 pages, qu’on mette en place des cours magistraux télévisés, qu’on rêve d’un enseignement à distance généralisé, cela ne détermine pas le fait que ces enfants vont aller vers ces offres. En confortant le monopole de l’école et celui de la scolarisation, on fait fausse route.. il va falloir passer par dessus l’école, et pas en y adjoignant des modules sportifs, santés, culturels et civiques... Ne scolarisons pas la nation, ne scolarisons pas les vacances. Ivan Illitch, revient vite ils sont devenus fous d’école !!! Et l’alternative qu’ils proposent c’est de se débrouiller dans le monde de la consommation numérique effrénée. Apprenons donc à ralentir. Apprenons donc à sortir de la seule école car elle n’est probablement plus en mesure de réussir la mission qu’elle croit encore être la sienne".

 

Sur son blog

 

 

Par fjarraud , le mardi 09 juin 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces