L'Expresso du 18 juin 2020 

Le fait du jour

Cela ressemble à un protocole. Il en a l'aspect. Il en a le vocabulaire. Mais c'est un drole de protocole. Avec ce troisième protocole sanitaire des écoles et des établissements scolaires, le ministère invente un nouveau type de règlement : celui que vous êtes invité à ne pas respecter. En effet, le protocole affiche des règles strictes de distanciation tout en invitant à ne pas en tenir compte si on l'estime nécessaire. Le protocole va très loin dans l'allègement. Mais pas assez loin pour certains syndicats qui craignent de ne pas pouvoir accueillir tous les élèves.

 

(...)

18/06/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Il aura fallu 6 heures de débat et la réécriture totale de 2 des 7 articles pour que la proposition de loi Rilhac sur les directeurs d'école soit adoptée en commission le 17 juin. Cela tient aussi aux faiblesses d'un texte qui met du réglementaire dans du législatif. Mais surtout au fait qu'il heurte de plein fouet des questions de société. La proposition de loi surgit en pleine concertation avec les syndicats et semble l'enterrer. Elle rompt avec la gestion des écoles par le conseil d'école pour y faire entrer une autorité hiérarchique. Elle évacue la question de l'aide administrative aux directeurs, confiée à la bienveillance et aux moyens des communes.

 

(...)

18/06/2020 à 07:06  |  (3 commentaires)
La classe

Comment raccrocher des élèves en plein mois de juin ? Mettez de l'émotion, nous dirait Cécile Morzadec. Professeure d'espagnol au lycée d'Eaubonne (95), elle propose un rituel et des exercices qui amènent l'émotion dans la classe virtuelle. Pour renforcer les apprentissages en espagnol.

 

(...)

18/06/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
La classe

Depuis le 16 mars, le système scolaire a été mis au défi de la « continuité pédagogique », selon l’expression de Jean-Michel Blanquer. Fidèle à la tradition descendante du système éducatif français, des instructions ont été transmises par le ministère  aux enseignants. Un « protocole » a ainsi précisé qu’il fallait rechercher une continuité de la forme scolaire et une continuité des contenus d’enseignement. Le laboratoire BONHEURS de l’université de Cergy a effectué plusieurs enquêtes pour apprécier comment cette continuité pédagogique se réalisait particulièrement en collège. Plus de 3000 collégiens ont été interrogés.  Les résultats dessinent  un collège à distance qui a tenté de reproduire le collège en présentiel. Les professeurs de collège se sont fortement employés à donner du travail utile et de l’aide aux élèves. Pour cela, ils se sont largement appuyés sur l’ENT (Environnement numérique de travail) qui s’est (enfin!) révélé comme un outil pertinent, au moins pour reproduire le modèle scolaire traditionnel. En ce sens, la mission de continuité assignée a été remplie. Mais les réponses des élèves font aussi clairement ressortir des points qui pourraient contribuer à faire que le futur collège évolue et réponde mieux aux besoins des élèves.

 

(...)

18/06/2020 à 07:06  |  (1 commentaire)
Le système

Le Snuipp revient sur la promesse gouvernementale de créer 1248 postes pour la rentrée pour faire face aux besoins nés de la pandémie et sur la création de seulement 625 postes aux concours.. "Ces 1248 postes supplémentaires, déjà répartis entre les départements, auraient dû déboucher sur 2496 recrutements de stagiaires supplémentaires", écrit le Snuipp Fsu. "En effet les lauréats du concours seront enseignants stagiaires à mi-temps. Or, le ministère n’annonce la création que de 625 places supplémentaires aux 10 790 déjà prévus au CRPE 2020. Cette annonce maintient les inquiétudes sur la rentrée car le nombre d’enseignants ne sera pas suffisant pour occuper ces postes. Les 625 recrutements ne correspondant qu’à 312 moyens d’enseignement à temps plein. Cela conduira à recruter près de 1 000 contractuels, malgré la promesse du ministère de ne pas recourir à des personnels non formés".

 

Postes : la promesse sera tenue par des contractuels

 

 

18/06/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Le système

Une quarantaine de formateurs Inspe en arts plastiques refusent de participer à une enquête de l'Inspection générale leur demandant de formuler des propositions pour "renforcer la pratique du dessin chez les élèves en les dotant d'éléments de maitrise technique précis". Pour ces formateurs, "le fondement implicite de cette enquête apparaît comme rétrograde, attaché à une histoire ancienne qui vit l’enseignement des arts plastiques succéder à l’enseignement du dessin... En arts plastiques, il serait réducteur et inadéquat d’envisager de prodiguer des pratiques standardisées et expertes (telles que la maîtrise technique du dessin de tradition académique) qui feraient figure de « savoirs savants » qu’il suffirait de « transmettre » en guise d’apprentissage". Ils renvoient aussi au statut universitaire : "les composantes universitaires - que représentent les INSPE et les départements Arts de la faculté - en charge des mentions MEEF Premier et Second degrés, ne peuvent accepter que soit ainsi directement envisagée la modification des contenus de formation initiale passant ainsi outre l’autonomie nécessaire et reconnue des Universités. Elles ne peuvent pas non plus accepter le discrédit implicitement porté par ces mêmes questions sur la qualité des formations qu’elles dispensent".

 

 

18/06/2020 à 07:06  |  (1 commentaire)
Le système

"40% des élèves ont eu peu de contacts avec leurs professeurs durant le confinement", écrit le Guardian. 42% des élèves n'auraient pas fourni de travail, principalement dans les zones désavantagées. Selon une autre étude 25% des élèves n'ont fourni aucun travail ou travaillé moins d'une heure par jour.

 

Dans le Guardian

 

18/06/2020 à 07:06  |  (1 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

18/06/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
La classe

"Parmi les 24 départements les plus perturbés dans l’accueil des élèves du premier degré, se trouvent deux académies connaissant déjà des résultats comparativement bas (Corse, Amiens) pour l’espace métropolitain, et qui avaient été des foyers pandémiques (« clusters ») particulièrement virulents. De même, se retrouvent parmi les départements qui sont le moins « retournés à l’école », des territoires de forte concentration de quartiers urbains populaires (Bouches-du-Rhône, Pas-de-Calais, Seine-Saint-Denis, Val d’Oise, Val de Marne, Rhône) où la crise socio-économique liée à la pandémie a durement frappé", établit Ismail Ferhat pour le Caref, laboratoire de l'université de Picardie.

 

L'étude

 

 

18/06/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
L'élève

Destinée aux 6-9 ans, la collection Totemkili , chez Rue du monde, propose de courtes histoires suivies d'un "atelier des infos" qui propose des informations et des commentaires. C'est la découverte d'auteurs (Daniel Picouly, Alain Serres, Gianni Rodari, Michel Piquemal, Hubert Ben Kemoun) et de dessinateurs (Pef, Zaü, Véronique Joffre, Anna Griot) qui donnent envie de lire. C'est aussi le lien entre le roman et des savoirs. Une très belle petite collection dont 6 titres participent aussi à l'été des bouquins solidaires avec le Secours populaire français.

 

Daniel Picouly, On lit trop dans ce pays, dessins de Pef, Rue du monde, ISBN 9782355046179, 7.80€

Michel Piquemal, Zaü, Le courage de Nao, Rue du monde, ISBN 978-2-33504-620-9

 

 

18/06/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Lingohut invite à apprendre l'allemand en répétant des formules de  la vie quotidienne. Le site, développé par un enseignant américain, travaille surtout la prononciation des formules les plus courantes. Lingohut propose des quiz variés pour jouer avec les prononciations.

 

Sur lingohut

 

 

18/06/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Ludovic Gautherin, professeur d'anglais au collège de Grasse, propose un jeu interactif de découverte de Londres destiné aux 3èmes. " Le jeu permettra à vos élèves de (re) découvrir la ville de Londres de manière ludique à travers un jeu de piste comprenant des activités de compréhension orale et de compréhension écrite. Ils pourront ainsi explorer les lieux emblématiques de la ville et faire la connaissance de personnages qui font son histoire." On y trouve des exercices de compréhension, d'expression etc.

 

Le jeu

 

 

18/06/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Proposé par le ministère avec le déconfinement, ce guide veut encourager la mobilité européenne et internationale. "Ce guide pratique vous accompagne dans la mise en oeuvre de la mobilité de vos élèves ou de vos personnels ; il vous donne des pistes pour développer des journées européennes, favoriser les relations interculturelles au niveau international ou organiser des séjours scolaires à l’étranger". Il aide pas à pas les chefs d'établissement et directeurs d'école dans la construction de projets européens et présente les programmes existants.

 

Le guide

 

 

 

18/06/2020 à 07:06  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le jeudi 18 juin 2020.

Partenaires

Nos annonces