P. Meirieu et R Arenas : Pour une école de la coopération 

"Les solidarités tant vantées par les discours politiques ne doivent plus, maintenant, être considérées comme la revanche des pauvres pendant les situations de crise, mais bien comme un horizon pour que toutes et tous puissent fonder, demain, une société où la coopération prendra le pas sur la concurrence". Ce principe Philippe Meirieu, président des Cemea , et Rodrigo Arenas, co président de la Fcpe, proposent de le mettre en pratique dans l'école. "Faisons le pari de la «pédagogie coopérative» dès la rentrée prochaine de septembre. Car, comme Célestin Freinet l’a bien montré, la coopération permet à chacun de s’appuyer sur tous pour devenir plus exigeant à l’égard de soi-même. Développons les échanges entre les élèves afin qu’ils s’entraident réciproquement car c’est très exactement de cela dont nous avons besoin dans les mois qui viennent… Développons systématiquement, de la maternelle au lycée, les classes multiniveaux. Regroupons les élèves, pour tout ou partie de leur emploi du temps, en «classes verticales» comportant des enfants d’âges et de niveaux différents. Les enseignants seront ainsi en mesure de mettre en place une pédagogie authentiquement différenciée".

 

Dans Libération

 

Par fjarraud , le jeudi 25 juin 2020.

Commentaires

  • DrHouse5, le 27/06/2020 à 13:53
    Je ne peux qu'approuver ces déclarations ! On sait depuis des dizaines d'années que les classes multi-âges sont toujours plus riches, plus efficaces et plus intéressantes, elles devraient être la règle et non pas l'exception.
    D'autant que lorsqu'on utilise les pratiques adaptées (principalement plans de travail + méthode naturelle, pour différencier les enseignements pour chaque élève) c'est bien plus facile qu'une classe mono-âge en pédagogie classique (on n'a pas de cours ni leçons, et pas ou peu de préparations).

    Il suffirait d'y former les profs. Pour ça encore faut-il avoir des formateurs compétents, ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui, puisqu'il ne s'agit que de technocrates et d'universitaires, sans aucune compétence pédagogique.
    Donc le travail commence déjà par virer tous les formateurs actuels (donc le but n'est que de reproduire la pédagogie du XIXème siècle), pour les remplacer par de vrais PE en pédagogie Freinet rodés à la pratique du terrain.
     
    Au passage, il est important aussi à mon avis d'arrêter de parler de "multiniveaux" : les élèves sont habituellement regroupés par années de naissances (donc par âges), mais certainement pas par niveaux.
    Et chaque classe par définition est toujours "multiniveaux", puisqu'on a toujours nécessairement autant de niveaux différents que d'élèves !
    Parlons plutôt de classes "multi-âges" ! ;)
  • Viviane Micaud, le 27/06/2020 à 08:41
    Drôle ma réaction a disparu.... drôle de débat.
    • DrHouse5, le 27/06/2020 à 13:44
      Oui ça m'est arrivé aussi, de temps en temps il y a des censeurs qui font le ménage ici, sur des critères connus d'eux seuls.
      Attendez-vous aussi à avoir votre compte banni, ça arrive également...
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces