Caroline Griffault : Découvrir le monde avec des terminales pro 

"Beaucoup d'élèves ne bougent pas de La Rochelle. Notre séjour leur a donné envie de voyager". Céline Griffault a construit avec les élèves de terminale professionnelle Maintenance nautique du lycée Rompsay de La Rochelle un séjour de 10 jours à La Nouvelle Orléans. Un vrai dépaysement, préparé avec trois collègues, pour une ouverture culturelle de ces élèves.

 

Comment financer un séjour en Louisiane ?

 

Ils ont eu de la chance , ces jeunes Rochelais. Et ils ont su la saisir. La chance c'est d'avoir été retenus dans la cadre d'un programme franco-américain qui a apporté 10 000 € pour préparer le voyage. Le mérite c'est de décider que tous les élèves partiraient et d'avoir trouvé le complément du financement au lycée et notamment auprès de la Maison des lycéens. Au final les parents des 16 élèves n'ont déboursé que 250 € pour un séjour de 10 jours en Louisiane.

 

Un travail d'équipe

 

Pour ça les enseignants ont travaillé en équipe à la préparation du voyage :  Caroline Griffault, qui enseigne l'anglais et le français,  Rodolphe Damon professeur d'histoire-géographie, Alain Renaldini, professeur de maintenance nautique et Eric Muraz, le professeur d 'EPS. Chacun dans sa discipline a préparé les élèves au choc culturel et à l'histoire particulière de la Louisiane. La plus mémorable préparation semble avoir été la découverte du NBA suivie sur place d'un match de basket ball.

 

Avoir envie de découvrir le monde

 

"Ils ont découvert un anglais peu académique", nous dit C Griffault. "Ils ont compris que l'anglais est une langue internationale, globish, et qu'elle est utile. "Ils ont appris à se débrouiller en anglais dans la rue, par exemple pour leurs achats. Ils  sont devenus plus autonomes en anglais". Pour elle ils sont devenus moins inhibés par rapport à l'anglais. Ils ont pris confiance en eux. Le séjour a été aussi l'occasion de découvrir la culture de la Nouvelle Orléans, sa musique, sa cuisine…

 

"J'ai appris des choses sur les élèves", nous dit C Griffault. "J'ai été agréablement surprise de leur autonomie. Ils plus débrouillards que ce que je pensais". Mais la grande découverte de ce séjour c'est le voyage lui-même. "Beaucoup d'élèves ne bougent pas de La Rochelle. Notre séjour leur a donné envie de voyager"

 

Propos recueillis par François Jarraud

 

Le projet sur le site de Poitiers

 

 

Par fjarraud , le jeudi 25 juin 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces