Le nouveau conseil d’évaluation de l’Ecole 

Le BO du 25 juin publie la liste des membres du Conseil d’évaluation de l’Ecole, une structure née de la loi Blanquer en lieu et place du Cnesco. Présidé par la rectrice Béatrice Gille, le conseil réunit des personnalités nommées par le ministre, les deux chambres et , curieusement, par l’Institut de France. Le ministre y délègue les représentants de l’administration (Dgesco, Inspection générale et Depp). L’Assemblée nationale nomme deux experts proches de l’OCDE (Eric Charbonner et Anna Cristina d’Assio). Le Sénat a choisi une ancienne rectrice nommée sous Chatel, Martine Daoust et le géographe Jacques Lévy. La commission de l’éducation de l’Assemblée y délègues les députés LREM Suylvie Charrière et LR Maxime Minot. Celle du Sénat les centristes Mireille Jouve (RDSE) et  Laurent Lafon (UDI). L’Institut nomme Olivier Houdé et l’informaticienne Marie Paule Cani. Ce conseil n’est pas sans rappeler le HCE créé sous Jacques Chirac et disparu en 2012.

 

Au BO

 

 

Par fjarraud , le vendredi 26 juin 2020.

Commentaires

  • DrHouse5, le 27/06/2020 à 13:27
    Formidable, donc pour évaluer l'école, on embauche uniquement... des gens qui n'ont strictement aucune compétence dans le domaine de l'enseignement !!!
    C'est quand même hallucinant, pour évaluer l'hôpital public je suis sûr qu'on prendrait des médecins, pour évaluer la justice on prendrait des juristes, mais pour évaluer l'enseignement public n'importe qui est pris, la seule condition c'est c'est d'avoir de bons appuis politiques.
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces