Le rectorat de Paris dément tout passe-droits 

 « Sur les 6 candidats en lice, les deux finalistes ont été classées avec avis très favorable par les corps d’inspection chargés des établissements scolaires. Seule l’une des deux a obtenu les deux avis très favorables : celui du corps d’inspection comme celui du chef d’établissement. Il a été considéré que la candidate ainsi classée en tête répondait le mieux aux exigences du poste », explique l’académie de Paris en réponse aux accusations de passe-droits par le Snes 75. Le syndicat relevait que la fille d’un haut fonctionnaire du rectorat, jeune CPE, était retenue pour un poste de CPE à profil avec logement de fonction dans un des lycées les plus cotés du centre de Paris.

 

Le Snes dénonce des passe-droits à Paris

 

 

Par fjarraud , le mardi 07 juillet 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces