L'Expresso du 24 juillet 2020 

Le fait du jour

« Aucun élément n’accrédite que les effets délétères du confinement sur les acquisitions scolaires des enfants sont principalement imputables aux enseignants, ni même à une fraction d’entre eux. Ce sont bien plus les caractéristiques mêmes de l’enseignement numérique qui peuvent l’expliquer ». Sandrine Garcia (IREDU) réagit à la campagne de prof-bashing ens e basant sur les résultats de l’enquête ELFE et annonce une enquête sur les effets du confinement en CM1. Elle souligne les limites de la « continuité pédagogique ».

 

(...)

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
La classe

Malgré quelques avancées, « cet ouvrage qui prétend s’imposer à l’ensemble du système scolaire français ne présente ni la rigueur ni la prudence qui seraient nécessaires pour soutenir cette prétention ». Pierre Sève, maitre de conférences en didactique du français, Université de Clermont, analyse la « Grammaire du français » que le ministère vient de publier sous l’autorité de la Dgesco.

 

(...)

24/07/2020 à 09:48  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

« Insuffisante prise en compte des aspirations des jeunes, information déficiente sur les débouchés professionnels des études, méconnaissance des outils et des lieux d’information disponibles, méconnaissance par les jeunes et par les professionnels de l’éducation du monde du travail, des métiers et des voies de formation à emprunter pour y postuler, insuffisance du nombre, de la formation et de la reconnaissance des personnels chargés de conseiller les jeunes, insuffisante coordination des acteurs de l’orientation », le rapport réalisé par les députés Régis Juanico (Génération.s) et Nathalie Sarles (LREM) sur « l’évaluation de l’accès à l’enseignement supérieur » souligne les faiblesses de l‘éducation à l’orientation en France. Il montre aussi les limites de Parcoursup aussi bien en termes de résultats globaux que d’équité. Le rapport préconise une réforme de l’éducation à l’orientation et des places supplémentaires en STS.

 

(...)

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Un bac davantage local et des épreuves revues pour l’EAF et les spécialités. Après les annonces de JM Blanquer du 30 juin et un premier passage en CSE le 9 juillet, une série de textes sur le bac devrait être publiée au dernier B.O. de juillet.  Ce nouvel ajustement fait glisser un peu plus le bac vers des épreuves locales sans pour autant alléger un examen dont la crédibilité est maintenant bien attaquée.

 

(...)

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
Le système

Si JM Blanquer reste finalement rue de Grenelle, il renouvelle son entourage proche et nomme un nouveau directeur de cabinet et bientôt une directrice adjointe.

 

(...)

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
Le système

Selon l’Insee, les salaires des enseignants ont baissé deux fois plus vite que ceux des autres fonctionnaires en 2018. La baisse est de -1.5% pour les enseignants contre -0.9% pour les autres fonctionnaires sur la période 2017-2018. « Ce ralentissement provient notamment de l’absence de revalorisation du point d’indice, après deux augmentations successives de 0,6 %, en juillet 2016 puis en février 2017. Il s’explique également par le report à 2019 de la poursuite de l’application du protocole relatif aux parcours professionnels, aux carrières et aux rémunérations de la fonction publique (PPCR) pour les fonctionnaires et, dans une moindre mesure, par le rétablissement du jour de carence ». Si cette publication de l’Insee est annuelle, cette évolution ne s’est pas retrouvée tous les ans. En 2016, les salaires des enseignants, selon l’Insee, ont augmenté 4 fois plus vite que ceux des autres fonctionnaires…

 

Note Insee

En 2016…

 

24/07/2020 à 09:48  |  (1 commentaire)
Le système

« Les élèves ont appris de manière satisfaisante » durant la crise sanitaire, ose titrer une Note de la Depp, la division des études du ministère de l’Education nationale. Elle se base sur des enquêtes auprès des enseignants, cadres et parents pour en tirer ce satisfecit. Ainsi 79% des parents disent que les activités proposées « ont été profitables », 68% des enseignants disent que « les élèves ont appris de manière satisfaisante », 85% des élèves disent « avoir su travailler en autonomie ». Ce taux de satisfaction descend à 64% pour l’éducation prioritaire dans le premier degré et 49% dans le second degré. On apprend aussi que les professeurs des écoles estiment n’avoir pu suivre 6% des élèves et ceux du secondaire 10%. Un tout autre bilan sur cette période pourrait être fait en terme de pertes de compétences chez les élèves et d’abandon d’une partie non négligeable d’entre eux par un ministère qui jusqu’au dernier moment n’a rien préparé et qui a laissé les enseignants et les parents se débrouiller. Les enseignants ont fait ce qu’ils ont pu avec une réactivité admirable. Mais le bilan scolaire et social de la « continuité pédagogique » n’est certainement pas « satisfaisant ». Même marquées du sceau de la Depp, ces enquêtes déclaratives relèvent de la communication politique autour de la « continuité pédagogique ».

 

La Note

 

 

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
Le système

« Encore une fois cette circulaire donne le ton habituel au discours ministériel : dans la tempête il n’y a pas de tempête. Même si on a perdu, on a gagné », ironise Marc Bablet dans une lecture poussée de la courte circulaire de rentrée ministérielle. « Encore une fois on voit à cette circulaire que le ministre et son directeur de cabinet ont horreur de la sociologie qui contrarie leur optimisme de rigueur. Voici la citation typique de leur vision du monde : « La diversité des situations personnelles des élèves pendant cette période induit cependant des écarts d'apprentissage ». Comme il faut bien reconnaître que tous les élèves n’en sont pas au même point d’engagement dans les apprentissages, on attribue les différences à la dimension « personnelle ». Soit dit en passant les différences de réussite existent en temps de confinement comme en temps ordinaire, le confinement ne faisant qu’accentuer les inégalités.  Et donc la solution est toute trouvée : d’identifier les besoins propres à chaque élève et d'y répondre de manière personnalisée. Cela va justifier les évaluations dont on parlera plus loin. Mais surtout ces formules nient le poids des appartenances sociales dans le rapport à l’école et dans les résultats scolaires alors que toutes les études disponibles rappellent leur importance mais là encore quand la Science dérange, il est préférable de s’en passer. »

 

Sur son blog

 

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
Le système

« De 2010 à 2012, on entend un chœur unanime fustiger la semaine de quatre jours et s’apitoyer sur le triste sort fait aux enfants de ce pays, mais on retrouve la même unanimité ou presque pour surtout ne rien changer parce que cette semaine de quatre jours arrange en définitive de nombreux adultes. Un bel exemple d’hypocrisie collective. Ce contexte explique en grande partie pourquoi le retour aux cinq jours de classe a été difficile. Finalement, au-delà des prises de position théoriques sur l’intérêt des élèves, la semaine de quatre jours n’a jamais foncièrement contrarié la majorité des citoyens de notre pays : enseignants, élus, parents. Une exception mondiale ». Conseiller spécial de V Peillon, puis directeur de la Dgesco, JP Delahaye revient sur le principal échec politique du ministère Peillon.

 

Sur son blog

 

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
Le système

A quoi sert le prof bashing ? Peut-être à éviter cela. Le gouvernement britannique vient de décider une hausse des salaires des enseignants anglais de 3.1% en 2021. De tous les agents publics, les enseignants reçoivent la plus forte augmentation et elle est motivée par leur suivi des élèves durant la crise sanitaire. Elle est de 2.8% pour les docteurs et de 2.5% pour les policiers. Cette augmentation est décidée alors que les écoles ne rouvriront qu’à la rentrée. Cette revalorisation a aussi ses limites. D’une part elle survient après 7 années de gel salarial et au moment où l’inflation augmente. D’autre part les employeurs locaux des enseignants vont avoir à financer cette hausse dans des budgets non extensibles. L’augmentation des uns pourrait être compensée par des réductions d’effectifs.

 

Sur BBC

 

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)

Du 13 juillet au 23 août L’Expresso prend ses quartiers d’été. Après une longue période d’activité quotidienne non stop du 12 mars au 10 juillet, nous avons besoin de souffler. Cependant nous restons actifs quotidiennement sur notre fil Twitter. Nous continuons à suivre l’actualité et plusieurs Expresso seront diffusés cet été en fonction de l’actualité.


24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
La classe

Le présent article part d’un constat et d’une préoccupation : qu’on le veuille ou non et pour la première fois, en 2020, nous rentrerons tous masqués. Face à cela, dans une approche clinique de formateur et d’enseignant, les questionnements voire les inquiétudes sont nombreuses. La présence à l’un et à l’autre et le lien professeur-élève ne risquent-ils pas de s’éroder ? Très concrètement et nous avons pu le vivre lors des dernières semaines de cette année scolaire, l’intensité de la voix derrière un masque est de fait diminuée, l’articulation rendue moins possible. On entend donc moins bien l’autre. On l’écoute donc peut-être moins et pour celui-ci, en retour, qu’en est-il ? Peut-être va-t-il moins s’exprimer, encore plus se cacher derrière un masque de plus. On peut penser aussi à toutes les mimiques, à la communication non-verbale qui passent par la face qui sont là-aussi de fait occultées. Sourire pour accueillir ses élèves, pincer les lèvres face à une incompréhension, etc. Autant de microgestes pour reprendre l’expression de Duvillard (2016), rendus opaques par la situation. Quelles voies ou quelles voix peut-on trouver ?

 

(...)

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
L'élève

Le musée des Arts et Métiers rouvre ses portes avec un parcours de visite adapté en déambulation guidée à travers les collections, ponctuée de visites flash, visites en famille, contes et démonstrations autour des objets emblématiques de l’histoire des inventions. L’exposition « Prototypes. De l’expérimentation à l’innovation » propose aux visiteurs de découvrir une trentaine d’objets et instruments précurseurs, témoins de l’ingéniosité de la recherche en train de se faire. Un livret jeu est à la disposition des enfants de plus de 7 ans.

 

(..)

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
Les disciplines

« Ce matin, je me suis aperçue que j’avais très envie de travailler mes programmations. Alors pourquoi s’en priver ??? J’ai décidé de commencer par les 6e, parce que c’est le niveau que je maîtrise le mieux, et dont je suis contente ». Claire Lommé ouvre le chapitre « rentrée » avec une, puis deux, puis trois premières séquences de rentrée en 6ème.

 

Sur son blog

Deuxième

Troisième séquence

 

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment trouver le verbe dans une phrase ? Comment le conjuguer ? Une série d’exercices trouvés sur « le cartable des loulous », un site développé par deux enseignantes. Au même endroit on trouvera aussi le sujet, les adverbes, les pronoms etc.

 

Sur le cartable des loulous

 

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Au BO du 23 juillet, les nouveaux programmes de la spécialité anglais monde contemporain de 1ère et terminale. Application à la rentrée…

 

Au BO première

Et terminale

 

 

24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
  
24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
  
24/07/2020 à 09:48  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 24 juillet 2020.

Partenaires

Nos annonces