Crise sanitaire : Le satisfecit de l’institution 

« Les élèves ont appris de manière satisfaisante » durant la crise sanitaire, ose titrer une Note de la Depp, la division des études du ministère de l’Education nationale. Elle se base sur des enquêtes auprès des enseignants, cadres et parents pour en tirer ce satisfecit. Ainsi 79% des parents disent que les activités proposées « ont été profitables », 68% des enseignants disent que « les élèves ont appris de manière satisfaisante », 85% des élèves disent « avoir su travailler en autonomie ». Ce taux de satisfaction descend à 64% pour l’éducation prioritaire dans le premier degré et 49% dans le second degré. On apprend aussi que les professeurs des écoles estiment n’avoir pu suivre 6% des élèves et ceux du secondaire 10%. Un tout autre bilan sur cette période pourrait être fait en terme de pertes de compétences chez les élèves et d’abandon d’une partie non négligeable d’entre eux par un ministère qui jusqu’au dernier moment n’a rien préparé et qui a laissé les enseignants et les parents se débrouiller. Les enseignants ont fait ce qu’ils ont pu avec une réactivité admirable. Mais le bilan scolaire et social de la « continuité pédagogique » n’est certainement pas « satisfaisant ». Même marquées du sceau de la Depp, ces enquêtes déclaratives relèvent de la communication politique autour de la « continuité pédagogique ».

 

La Note

 

 

Par fjarraud , le vendredi 24 juillet 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces