L'Expresso du 26 août 2020 

Le fait du jour

"Vous recevrez mercredi le protocole sanitaire définitif de rentrée". Dans un message envoyé aux directeurs d'école et aux personnels de direction le 25 août, JM Blanquer confirme la rédaction d'un nouveau protocole comme le Café pédagogique l'avait annoncé. Le nouveau protocole devrait imposer le port du masque par tous les adultes et les élèves à partir de 11 ans. Il ne modifie pas les choses en ce qui concerne la distanciation, le brassage ou le nettoyage. Des déclinaisons locales plus rigoureuses sont annoncées et pourraient concerner l'Ile-de-France, les Bouches du Rhône, Mayotte et la Guyane.

 

(...)

26/08/2020 à 07:42  |  (0 commentaire)
Editorial

"En enseignant en Segpa à des élèves âgés de 12 à 16 ans, je savais que je ne façonnerais pas des ingénieurs, des médecins ou des avocats, mais des manutentionnaires, carreleurs, tourneurs-fraiseurs ou professionnels de l'aide à domicile – des prolétaires sans qui tout s'effondrerait, mais que la société méprise, maltraite, sous-paye et exploite. En revanche, j'ignorais tout de ce que j'allais recevoir en retour : des leçons de vie en pagaille, des souvenirs impérissables et un sens à mon métier". Professeur des écoles, Rachid Zerrouki, que beaucoup connaissent sur Twitter sous le pseudo "Rachid l’instit", enseigne en SEGPA. Il publie un livre « Les incasables » aux éditions Laffont. Un livre à la fois témoignage professionnel et  aussi personnel sur des élèves et un parcours singulier. Entretien.

 

(...)

26/08/2020 à 07:42  |  (3 commentaires)
Le fait du jour

Selon Les Echos, l'enveloppe de revalorisation des enseignants dans le budget 2021 ne se situera qu'entre 350 et 400 millions et non 500 millions comme annoncé par JM Blanquer. Selon les informations réunies par le Café pédagogique, toute l'enveloppe ne sera pas utilisée pour revaloriser les enseignants.

 

(...)

26/08/2020 à 07:42  |  (1 commentaire)
La classe

"Avec cette fin d’année scolaire 2019/2020 horrible, il était nécessaire pour moi de me plonger dans la préparation de l’année prochaine et de réaliser de nouveaux projets. Me tourner vers l’avenir pour éviter de penser au passé". Professeur des écoles , en CM2, à l’école Assomption Saint-Marc Saint-Aignan, un établissement privé d’Orléans, Edouard Vincent évoque sa rentrée. Un parcours qui a démarré dès cet été...

 

(...)

26/08/2020 à 07:42  |  (0 commentaire)

Totalement indépendant, le Café pédagogique ne vit que de ses lecteurs. Il a fait le choix de refuser la publicité. Il ne reçoit aucune aide de l'Education nationale et de ses opérateurs. Il ne vit que grâce à votre soutien. Pour qu'il puisse continuer à vous informer quotidiennement il a besoin de vous. En échange de votre adhésion à l'association du Café pédagogique, nous vous offrons le dernier livre de Sylvain Connac "La coopération, ça s'apprend" en version numérique.

 

(...)

26/08/2020 à 07:42  |  (0 commentaire)
L'élève

Comment transposer à l’écran l’enfance saccagée d’un petit garçon joueur et bagarreur vivant au Burundi dans les années 90 au moment où la guerre civile embrase son pays tandis que commence le génocide au Rwanda voisin ? Le cinéaste Eric Barbier sait les pièges que lui tend le traitement d’une des grandes tragédies de la fin du XXème siècle, surexposée à coups de reportages à chaud, d’images innommables de corps massacrés et de récits sensationnalistes..., avant que ne reviennent l’exigence de vérité, le besoin de justice, la nécessité de penser l’événement et de le transcender par la création artistique. Tournant le dos à la reconstitution historique au réalisme crue autant qu’à la tragédie monstrueusement ampoulée, le réalisateur adapte, en symbiose avec le jeune écrivain, « Petit Pays », le premier roman (Prix Goncourt 2016 des lycéens, best-seller dans une dizaine de pays) de l’auteur compositeur-interprète Gaël Faye. Résultat : une œuvre au cœur de l’intimité du jeune héros, et spectateur incrédule du chaos grandissant, une fiction vibrante, mettant au jour l’innocence perdue d’un gamin doué pour le bonheur, la déchirure d’un couple mixte et la destruction de familles unies Toute une part de notre humanité broyée par l’entreprise génocidaire.

 

(...)

26/08/2020 à 07:42  |  (0 commentaire)
Le système

"Le ministère ne prend pas la mesure de la situation". Le 25 août c'était le jour de la rentrée pour le Snuipp Fsu. Guislaine David, Régis Metzger et Arnaud Malaisé, co-secrétaires généraux, ont fait le point sur une rentrée dominée par la crise sanitaire. Pour autant d'autres questions sont soulevées par le syndicat comme la revalorisation ou l'évolution de la fonction de directeur.

 

(...)

26/08/2020 à 07:42  |  (0 commentaire)
Le système

Le gouvernement aurait décidé de ne pas offrir de masques gratuits aux parents lors de la rentrée alors que celui-ci devient obligatoire au collège et au lycée. Pour  JM Blanquer, le masque 'fait partie des fournitures scolaires" et à ce titre entre dans la revalorisation de l'allocation de rentrée scolaire. Des collectivités territoriales ont donc décidé de se substituer à l'Etat pour permettre aux familles modestes d'accéder à l'école.  Ainsi le département des Hauts de Seine offrira 2 masques lavables aux 80 000 collégiens du département. En Seine Saint Denis, Stéphane Troussel, président du conseil départemental, annonce 4 masques lavables pour les 80 000 collégiens du département. " La décision de rendre le port du masque obligatoire dans les établissements est une question de santé publique certes, mais elle ne peut pas se faire en alourdissant le coût de la rentrée scolaire pour les familles. C'est pourquoi le Département équipera en masques lavables les 88 000 collégien.ne.s de Seine-Saint-Denis pour assurer l'égalité d'accès aux masques. Mais les collectivités ne peuvent palier les manquements de l'Etat. Il est plus qu'urgent que celui-ci prenne désormais en charge le coût des masques qui doivent devenir gratuits", explique t-il.

 

26/08/2020 à 07:42  |  (0 commentaire)
Le système

La responsabilité des enseignants et des chefs d'établissement est-elle engagée si un élève attrape le Covid-19 ? Le cabinet d'avocat Laurent Hazan publie une mise au point juridique. " La responsabilité des personnels de direction n’exonère pas celle des enseignants. En effet, il appartiendra aux enseignants d’appliquer strictement les obligations sanitaires et les consignes particulières du chef d'établissement dans leurs classes et à l’égard de leurs élèves", écrit Me Hazan. "Ainsi, s'il était démontré qu'ils ont été défaillants à appliquer les protocoles sanitaires, les personnels de direction et les enseignants pourraient être poursuivis, en cas d'infection, sur le fondement de l’article 121-3 du Code pénal pour " violation d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement... Mais ils seraient également fautifs s'ils acceptaient de faire cours tandis qu'ils auraient constaté que les mesures sanitaires mises en place sont trop difficiles à faire respecter et/ou insuffisantes pour garantir la sécurité des élèves. Dans ce cas, l'on pourrait leur reprocher d'avoir commis "une faute caractérisée qui a exposé leurs élèves à un risque d'une particulière gravité qu'ils ne pouvaient ignorer ", toujours sur le fondement de l'article 121-3 du Code pénal". Cependant tout cela doit être nuancé. "Il est important de rappeler que, comme en "temps normal", les enseignants et personnels de direction ont une obligation de moyen et non de résultat. Cela signifie que leur responsabilité ne sera actionnée que s'il est établi qu'ils n'ont pas fait tous leurs efforts, compte tenu des circonstances et des moyens dont ils disposaient, pour prévenir l'accident."

 

Sur son site

 

26/08/2020 à 07:42  |  (0 commentaire)
Le système

"Depuis le 14 août dernier, ces deux départements ont été décrétés zones à circulation active du coronavirus", rappelle la FCPE dans un communiqué. "Conformément aux publications ministérielles, ils doivent donc appliquer un protocole renforcé, qui prévoit entre autres des réunions avec les représentants des parents, des recensements des personnes fragiles, l’organisation de cours en distanciel, la recherche de lieux adaptés à l’enseignement en complément des établissements scolaires (gymnases, bibliothèques, théâtres, musées, squares...) pour permettre des cours en effectifs réduits". Un protocole particulier à 4 zones (Ile de France, Bouches du Rhône, Mayotte et Guyane) devrait très prochainement être publié.

 

26/08/2020 à 07:42  |  (0 commentaire)
Le système

B Johnson a finalement cédé. Après avoir bataillé contre le port du masque par les élèves du second degré, il a finalement changé d'avis le 25 août. Selon le Guardian, les pressions de l'OMS auraient joué un rôle. Rappelons que l'OMS recommande le port du masque dès 6 ans dans les locaux scolaires. Le premier ministre a du prendre en compte aussi des pressions internes. Ainsi l'Ecosse avait rendu obligatoire le port du masque dans le 2d degré. Selo les nouvelles règles, dans les zones en rouge en Angleterre, leport du masque sera obligatoire dans les batiments scolaires. Dans le reste de l'Angleterre, les chefs d'établissement pourront l'imposer.

 

Dans le Guardian

 

26/08/2020 à 07:42  |  (0 commentaire)
La classe

" Il n'est pas vrai qu'il faille commencer à la rentrée par une évaluation... Même interne à la classe, elle serait une grave erreur. Il n'est pas vrai qu'il soit nécessaire de s'assurer que tous les élèves maîtrisent les compétences essentielles de l'année précédente. Les compétences ne s'empilent pas les unes sur les autres. Il n'est pas vrai que l'urgence soit de consolider uniquement les savoirs en français et en maths : le reste est essentiel à chaque enfant. Il n'est pas vrai que "des tests, courts et ponctuels", permettent de "mesurer instantanément la maîtrise des compétences fondamentales et d'identifier les priorités pour chaque élève". C'est même une affirmation ridicule". Sur son blog , Evelyne Charmeux démonte les mesures de rentrée et milite pour une école qui prenne en compte l'enfant.

 

Sur son blog

 

26/08/2020 à 07:42  |  (0 commentaire)
La classe

" Que faudrait-il pour que sortent de l’École, sans sourances ni sentiment d’exclusion, des jeunes émancipés créateurs d’une société juste et fraternelle, et capable de gérer durablement les ressources de leur unique planète ? Les praticiens Freinet apportent des réponses à ces attentes légitimes." C'est ce que revendique le nouveau "Manifeste pour une école populaire 2020" publié par l'ICEM.

 

Le manifeste

 

 

26/08/2020 à 07:41  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Plus de 20 années de publications (et quelles publications !) sur l'école maternelle sont proposés par C. Lemoine. A peine retraitée elle a passé son été à remettre de l'ordre sur son site et propose un nouveau site où on retrouve facilement les documents pédagogiques. On trouvera des éléments pour l'organisation de la classe, les coins jeux,les ateliers, la passation des consignes. Et aussi de nombreux thèmes déclinés : transvasements, pâte à modeler etc; ainsi que des brevets. C'est la refonte majeure d'un site majeur qui nous est offerte.

 

Sur Maternailes

 

 

26/08/2020 à 07:41  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"L’organisation de la classe peu génératrice de stress pour l’enfant permet de placer la récréation en fin de matinée sans faire monter la tension au sein de la classe, sans qu’un besoin impérieux de « coupure » se fasse sentir avant de repartir au labeur ! La classe est pensée pour que les enfants y soient bien". Sur Maternailes, C Lemoine propose des emplois du temps et une vraie réflexion sur ce que doit être une journée d'école en PS, MS et GS.

 

 

Sur Maternailes

 

26/08/2020 à 07:41  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Sur son blog, François Perocheau propose des exercices interactifs en français et en maths pour les CM1 et Cm2. Grammaire, conjugaison, nombres, calculs: vous y trouverez des éléments ludiques pour agrémenter les cours.

 

Sur son blog

 

 

26/08/2020 à 07:41  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 26 août 2020.

Partenaires

Nos annonces