En cas de crise l'Etat développera le périscolaire 

"Il faut renforcer le périscolaire". En visite avec JM Blanquer dans une école Rep+ de Châteauroux le 1er septembre, le premier ministre s'est voulu rassurant. Il a aussi annoncé le développement du périscolaire face aux éventuelles fermetures d'écoles.

 

"Le service public d'éducation est prêt. C'est presque une rentrée normale comme on l'a souhaité... Le gouvernement a pris l'ensemble des mesures nécessaires". Visitant l'école Frontenac à Châteauroux, une école Rep+ située dans le quartier populaire de Saint-Jean, le premier ministre se voulait rassurant. Il a repris les déclarations du ministre : tout est prêt et sous contrôle. Et il a continue sur la même voie.

 

"On continue à appliquer les réformes engagées par le ministre. On a pu mesurer les effets concrets de la réduction du nombre d'élèves par classe". L'école visitée par J Castex est en réseau d'éducation prioritaire (Rep+) et bénéficie de la limitation à 12 élèves en Cp et Ce1 ce qui est fort pratique en temps de pandémie. Sur les résultats, on sait qu'ils sont très inférieurs à ceux qui étaient annoncés, c'est un des problèmes de JM Blanquer.

 

"Nous allons rester vigilants. Il faut que les parents d'élèves se sentent rassurés. Il est indispensable qu'en étant vigilant vis à vis du virus la vie scolaire soit la plus forte. C'est l'intérêt de la nation et des enfants".

 

En cas de fermeture totale ou partielle d'une école ila annoncé le développement du périscolaire. "Dans certaines circonstances, s'il faut renforcer le périscolaire pour accueillir les enfants après l'école, l'Etat est prêt à aider les collectivités à accueillir les enfants. On doit faire du sur mesure".

 

F Jarraud

 

Sur les résultats des CP dédoublés

 

 

Par fjarraud , le mercredi 02 septembre 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces