L'Expresso du 07 septembre 2020 

Le fait du jour

Peut-on prétendre améliorer l'Ecole sans s'intéresser au sort des enseignants ? En principe, non. En réalité les réformes qui se succèdent ne s'intéressent aux professeurs que pour accroitre les injonctions et pressions de toutes sortes. Pour Asma Benhenda, chercheuse à l'Ecole d'économie de Paris puis à l'University College London,  "les politiques éducatives à destination des enseignants témoignent d'un dramatique rendez-vous manqué". Dans "Tous des bons profs (Fayard) elle réunit les résultats de recherches peu connues du grand public pour montrer comment des politiques éducatives tournées vers les enseignants peuvent réduire les inégalités du système éducatif pour le plus grand bien de tous.

 

(...)

  
07/09/2020 à 07:38  |  (1 commentaire)
La classe

« Bonjour, Nous sommes les élèves de 6ème A du collège Îles de Loire. Nous allons écrire ensemble un récit. Ce récit devra commencer dans un océan. La première contrainte que nous vous offrons est la suivante : le mot sous-marin doit apparaître dans le début de l'histoire. Vous devez écrire au maximum 70 mots » Tel est le premier message adressé par les 6èmes de Nathalie Ranc à Saint-Sébastien sur Loire aux CM2 de l’école Jean de La Fontaine. Et le début d’une belle aventure : celle de l’écriture partagée, au fil des contraintes et des interactions, pendant plusieurs semaines. La collaboration cycle 3 favorise ici le plaisir de créer, et même de policer les écrits intermédiaires : un projet inspirant pour une rentrée où il s’agit de réapprendre à vivre et travailler ensemble ?

 

(...)

  
07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Mieux valait donner des chiffres et des assurances tôt. C'est ce qu'a fait JM Blanquer le 4 septembre. D'une part le ministère a publié des fiches sur la conduite à tenir en cas de découverte d'une personne malade dans une école ou un établissement. D'autre part en reconnaissant 12 écoles fermées en métropole et une centaine de classes. Il n'en reste pas moins que sur le terrain les situations varient énormément et que l'effet de la réouverture des écoles est encore à venir.

 

(...)

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)

Totalement indépendant, le Café pédagogique ne vit que de ses lecteurs. Il a fait le choix de refuser la publicité. Il ne reçoit aucune aide de l'Education nationale et de ses opérateurs. Il ne vit que grâce à votre soutien. Pour qu'il puisse continuer à vous informer quotidiennement il a besoin de vous. En échange de votre adhésion à l'association du Café pédagogique, nous vous offrons le dernier livre de Sylvain Connac "La coopération, ça s'apprend" en version numérique.

 

(...)

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
Le système

Alors que l'OCDE doit publier une nouvelle édition des "Regards sur l'éducation", que dit-elle de l'Ecole française ? Chaque année la sortie des "Regards sur l'éducation" est un moment fort amenant le gouvernement français à prendre en compte les remarques de l'organisation internationale. On ne sait pas encore sur quels points l'OCDE mettra l'accent cette année. Mais l'organisation ne fait pas mystère de son regard sur le  système éducatif français. Elle a publié cet été ses "Perspectives des politiques de l'éducation", avec une analyse précise de l'Ecole française. Et à coup sur la question des réponses à apporter aux inégalités scolaires sera sur la table...

 

(...)

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
Le système

Menée au pas de charge, la réforme de la formation des enseignants interroge fortement les Inspe, comme l'a remarqué Alain Frugière, président du réseau des Inspe, le 4 septembre. Outre une baisse inattendue des effectifs, les Inspe réagissent aux choix pédagogiques de JM Blanquer sur les  fondamentaux. Ils évoquent aussi la remise en question de leur modèle économique.

 

(...)

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
Le système

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a suspendu le 4 septembre l'arrêté du recteur mutant d'office "dans l'intérêt du service" une enseignante , représentante syndicale du Snalc au lycée Sidoine Apollinaire, qui avait alerté sur les conditions de travail au lycée après le suicide d'un enseignant. Le tribunal estime que la décision du recteur "apparait comme une sanction déguisée" et que "les motifs de la décision ne sont manifestement pas dépourvus de tout lien avec les fonctions représentatives et l'appartenance syndicale de la professeure... Le recteur a porté une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté syndicale". Sa réintégration immédiate est ordonnée. Le recteur a 15 jours pour faire appel.

 

Sur France Bleu

La mutation sanction

Le suicide d'un enseignant

 

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
Le système

Deux arrêtés publiés le 5 septembre complètent les cabinets des deux secrétaires d'Etat de JM Blanquer. N Elimas, en charge de l'éducation prioritaire, complète son cabinet avec Samuel Cazenave pour l'EDD et Thomas Leroux comme conseiller aux affaires pédagogiques. Il vient de la Dgesco. Antoine Evenou, directeur adjoint du cabinet de JM Blanquer, est nommé directeur du cabinet de N Elimas, en charge de l'engagement. B Coquille, un ancien du cabinet de G Attal est conseiller social.

 

Au JO

Au JO

 

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)

Le défi de rentrer

Alors que les enseignants regagnent leur école ou leur établissement, cette rentrée est sans précédent. Certes le plaisir de retrouver ses élèves et une mission chérie par la très grande majorité d'entre eux, est toujours là. Pourtant la rentrée se fait dans l'angoisse. Angoisse par rapport au risque sanitaire bien sûr. Mais aussi inquiétude devant une rentrée très mal préparée. Sourde colère pour une profession abreuvée de mépris et de mensonges. Jamais le...

 

(...)

 

Lisez l'article...

 

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Adrien Doux : Une pédagogie de l'égalité au lycée

Que peuvent apporter les idées pédagogiques de C. Freinet à l'enseignement secondaire ? Depuis 2008 une section Freinet est installée au lycée Auguste et Louis Lumière de La Ciotat. Adrien Doux, professeur d'anglais et membre de cette équipe présente les grands principes qui...

 

(...)

 

Lisez l'article...

 

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
La classe

"Cette rentrée n’a rien d’une rentrée habituelle. C’est une rentrée « canada dry » : ça ressemble à une rentrée, c’est animé comme une rentrée mais ce n’est pas une rentrée. Les différents objectifs ou projets qui, en temps normal, balisent l’année scolaire sont suspendus à un virus qui plane au-dessus de nos têtes comme une épée de Damoclès. Le champ de nos priorités est passé de la vie scolaire à la vie sanitaire", note "l'éducateur équitable", CPE dans un collège Rep+ sur son blog. Il souligne aussi l'impact pédagogique de la crise sanitaire. " Si le brassage est une étape essentielle de la fabrication de la bière, il est également une étape indispensable à l’apprentissage du « vivre ensemble » dans les établissements scolaires. Se mélanger, se rencontrer, se découvrir, se confronter aux autres aident à se construire, à s’émanciper".

 

Sur son blog

 

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
La classe

"L’éducation doit résister aux dérives sociétales, mais, en s’appuyant, pour cela, sur ce qui constitue le cœur même du pédagogique: le moment où achoppent les principes d’éducabilité et de liberté, le moment qui ouvre la porte à l’inventivité pédagogique. Et c’est cette inventivité pédagogique qui permet d’imaginer les situations grâce auxquelles nos élèves pourront surseoir à la pulsion, à l’immédiateté, à la certitude, qui est au cœur, de la nécessaire résistance à une société du tout-tout de suite, du prêt à penser, de la théorie du complot, du slogan. C’est ainsi qu’émerge la pensée qui peut se nourrir de la culture", explique Philippe Meirieu dans une brillante intervention en Catalogne. "C’est pourquoi l’apprentissage du débat est si important : car, pratiquer le débat, ce n’est pas s’adonner à une conversation gentille, c’est s’astreindre à une écoute attentive, reformuler l’affirmation que l’on va contredire, s’astreindre à exemplifier, et à synthétiser, faire régulièrement des pauses pour repérer ce qui est stabilisé et ce qui doit encore être approfondi, etc. C’est entrer dans une réelle interargumentation, comme le dit Habermas, et permettre l’inscription de chaque sujet dans un collectif apprenant solidaire pour faire ensemble société".

 

Résistance et pédagogie

 

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
L'élève

" La très grande majorité des élèves de troisième se répartit à parts égales entre ceux qui ont une très bonne santé mentale (2 premières classes, soit 44 % des élèves) et ceux qui connaissent un mal-être modéré (classes 3 et 4, 43 % des élèves)", écrit la Drees dans une nouvelle enquête. " À la marge, 13 % ont une santé mentale plutôt mauvaise, dégradée pour 8 % d’entre eux (classe 5) et très mauvaise pour 5 % (classe 6). Bien que ces deux dernières classes se ressemblent par leur opposition aux autres groupes sur tous les plans (surreprésentation des filles, moins de familles nucléaires, moins bonne hygiène de vie, davantage de consommations de substances psychotropes, atteintes subies plus fréquemment, plus d’absentéisme scolaire) elles se distinguent entre elles par ce qui les caractérise le plus et correspondent à deux profils différents : d’un côté (dernière classe), plus forte surreprésentation des filles, fréquence des tentatives de suicide, des vomissements volontaires et des actes auto agressifs répétés ; de l’autre (avant dernière classe), détresse psychique élevée, problèmes de sommeil, problèmes de comportements alimentaires moins graves et pensées suicidaires. L’avant dernière classe se caractérise également par une appartenance plus fréquente à un milieu social favorisé, 24 % des adolescents y appartenant ont ainsi des parents cadres contre 15 % pour la dernière classe."

 

L'enquête

Bien être et qualité de vie à l'école

 

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
Les disciplines

L’épreuve écrite de français de juin 2020 a été annulée : voici les sujets qui étaient prévus et sur lesquels ont planché en ce début septembre des candidats libres à l’étranger. De quoi susciter à nouveau des interrogations tant la dissertation officiellement axée « sur l'une des œuvres et sur le parcours associé » s’avère dans les faits uniquement centrée sur l’œuvre. La contradiction entre la théorie de l’épreuve et sa mise en œuvre réelle doit-elle inciter les enseignants à modifier l’importance et le sens qu’ils donnent en classe au « parcours associé » ?

 

(...)

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Sur son blog « Le fil de Laure », Marie-Laurence Marais dresse un bilan de sa pratique en 2019-2020 et en tire des intentions pour 2020-2021. Par exemple, conserver, si le protocole sanitaire le permet, les diverses dispositions de classe expérimentées (en ilots, en binômes, en individuel, en amphithéâtre) : « Il y a un petit temps d’apprentissage en début d’année mais les élèves sont très vite opérationnels et ravis de participer à la mise en place de leur espace de travail ». Ou encore : « De la période dite de continuité pédagogique, je conserve : la constitution d’un groupe classe sur WhatsApp pour communiquer des informations et la pratique de QCM d’entraînement ou d’évaluation sur Pronote. » L’enseignante juge aussi la pertinence des lectures qui ont été menées : les élèves ont « fait part d’un désintérêt croissant pour l’analyse des textes littéraires », d’où le choix de privilégier cette année « la variété et le nombre des lectures longues ». Avec une conviction renforcée : « Il me paraît essentiel que les élèves connaissent des récits, qu’ils expérimentent par l’imaginaire des vies possibles et soient à même de s’en nourrir. »

 

Bilan 2019-2020

Progression 2020-2021

 

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
Les disciplines

« En ces temps où rencontrer des acteurs vivants semble plus complexe, nous avons imaginé ce programme audio pour que ces grands textes atteignent tout de même le public. » Le Théâtre de l'Union - Centre Dramatique National du Limousin  lance une série de podcasts : des comédiens prêtent leur voix pour faire entendre de grands monologues du répertoire, en particulier à destination du public scolaire. Chaque texte est expliqué, replacé dans son contexte. Sont d’ores et déjà disponibles des extraits de pièces de Racine, Molière, Hugo, Musset, Courteline, Feydeau, Maeterlinck. Au total la collection comptera cinquante podcasts.

 

En ligne

 

 

07/09/2020 à 07:38  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 07 septembre 2020.

Partenaires

Nos annonces