JM Blanquer déjà en campagne 

Interrogé par la Commission de l'éducation de l'Assemblée nationale le 8 septembre, JM Blanquer a développé son plan de campagne devant les députés. En présentant la rentrée, il avait prévenu que les réformes continueraient. Mais c'est plutôt un plan de campagne politique qui a été développé devant les députés. Il a été longuement question du "Grenelle des professeurs" auquel devrait être associé un groupe de députés LREM. L'autre grand sujet c'est la laïcité et la lutte contre la "fragmentation identitaire".

 

260 classes fermées

 

"Cette rentrée s'est passée dans la joie", n'hésite pas à dire JM Blanquer en ouvrant la discussion avec la commission de l'éducation de l'Assemblée. Certes il y a l'épidémie et JM Blanquer annonce 28 établissements et 260 classes fermés. Il annonce aussi la publication prochaine d'une étude  sur l'impact du confinement. Mais "les enjeux sanitaires ne doivent pas écraser les autres sujets". Et la gestion de la crise sanitaire en France est excellente : "je n'ai pas peur de la comparaison européenne" fanfaronne le ministre, alors que l'OCDE vient d'écrire le contraire. Malheur aux critiques ! Pour avoir osé d'étonner de la sortie d'un nouveau protocole sanitaire le 27 août , une députée LFI s'attire une réponse fort agressive.

 

Sur les gardes d'enfants là où les écoles sont fermées, le ministre "affine ses décisions" mais il donnera suite au 2S2C et fera des annonces sur des temps d'étude après l'éocle.

 

Un Grenelle des profs au service de LREM

 

Le premier sujet du jour c'est le "Grenelle des profs". Il apparait bien vite que le Grenelle doit tenter de renouer le fil entre LREM et les professeurs. Le "collectif Regards d'enseignants", composé de députés LREM, demande que son étude serve d'ouverture au Grenelle. Il se présente en expert. Le ministre l'invite à participer au groupes de travail qui vont devenir ainsi des officines électorales. Pour le ministre le Grenelle ce n'est pas que 40 millions. C'est "un changement systémique... L'objectif est la reconnaissance des personnels et l'amélioration des conditions de travail. Ce qui va se transformer c'est le travail en équipe", explique JM Blanquer. Il annonce "des réformes très importantes dans la gestion des relations humaines". La revalorisation, éventuellement sur plusieurs années, semble au second plan.

 

Interrogé sur la prime Covid, il précise que 38 200 personnes ont touché la prime complète (1000 €), 15 100 660€ et autant 330 €. Au total on est dans la cinquantaine de millions annoncés.

 

La question identitaire portée dans l'Ecole

 

Tout au long des 3 heures de son intervention l'autre grand sujet c'est l'identité nationale. "On va être très attentif aux enjeux républicains, à la laïcité" dit le ministre. Du moins la laïcité telle que son Comité des sages, qui comprend des activistes du Printemps républicain, l'a définie. Le ministre entend apporter sa pierre au "projet de loi contre le séparatisme" qui va être le grand thème de campagne de LREM. Deux députés LREM lui demandent ce qu'ilva faire pour "mobiliser les élèves contre la fragmentation identitaire" (F Granjus). En réponse à A Freschi, le ministre rend hommage à JP Obin et son récent livre. "Je n'ai pas de réserve sur cela".

 

L'accompagnement à bas prix

 

En dehors de ces positions politiques, JM Blanquer a donné quelques indications concrètes. Pour l'accompagnement des élèves, qui va être la question la plus importante avec les décrocheurs, il estime avoir fait le nécessaire avec  1480 postes dans le 1er degré et 1.5M d'heures supplémentaires dans le 2d. "Devoirs faits" bénéficiera d'un afflux d'heures. Cela sera possible avec l'apport de 2500 services civiques supplémentaires dans les écoles. "Ily aura une ouverture des listes complémentaires au fil des premières semaines de l'année", dit-il sans donner de chiffre. JM Blanquer annonce aussi le doublement des pré recrutement d'enseignants avec 3000 personnes.

 

François Jarraud

 
Droit de réponse du Conseil des sages de la laîcité :

Monsieur,

 

Relatant l’audition de Jean-Michel Blanquer devant la Commission Éducation de l’Assemblée nationale, Le Café pédagogique du 9 septembre glisse incidemment des insinuations relatives au Conseil des sages de la laïcité que je ne peux accepter en tant que Présidente de cette instance, d’autant qu’il ne s’agit pas de défendre une image, mais de rétablir des vérités.

 

En effet, vous écrivez :

 

« Tout au long des 3 heures de son intervention l'autre grand sujet c'est l’identité nationale. "On va être très attentif aux enjeux républicains, à la laïcité" dit le ministre. Du moins la laïcité telle que son Comité des sages, qui comprend des activistes du Printemps républicain, l'a définie. Le ministre entend apporter sa pierre au "projet de loi contre le séparatisme" qui va être le grand thème de campagne de LREM. Deux députés LREM lui demandent ce qu’il va faire pour "mobiliser les élèves contre la fragmentation identitaire" (F. Granjus). En réponse à A. Freschi, le ministre rend hommage à J.P. Obin et son récent livre. "Je n'ai pas de réserve sur cela".  »

Selon vous, le Conseil des sages de la laïcité serait donc réductible à une officine étiquetée « Printemps républicain » qui n’aurait d’autre activité que celle d’un lobbying idéologique auprès d’un ministre très influençable afin de lui dicter « sa » définition de la laïcité, dont on peut supputer l’orientation, en se référant à une précédente tribune, parue le 14 mai dernier dans vos colonnes, et qui nous attribuait "une irresponsable hystérisation du débat médiatique sur l’islam ».


J’aimerais donc rappeler que le Conseil des sages de la laïcité est une institution collégiale, composée de personnalités hautement qualifiées, qu'en ma qualité de sociologue, directrice d'études à l'EHESS et membre honoraire du Conseil constitutionnel ayant beaucoup réfléchi et écrit sur les questions de citoyenneté, j'ai l'honneur de présider. Ils sont historiens, philosophes, juristes, enseignants-chercheurs et, du point de vue de la croyance ou de l’incroyance, représentatifs de toutes les sensibilités présentes dans la société française contemporaine. Les discussions y sont libres; les désaccords peuvent s’exprimer; chacun respecte la parole de l'autre. Je vous invite à consulter la liste -publique- des membres qui composent ce Conseil. Vous nous direz alors si vous pensez vraiment qu'il s'agit là d'« activistes » bien connus pour leur volonté « d’hystériser le débat public sur l’islam ».

 

Loin de vouloir nous approprier une définition de la laïcité, nous travaillons plus modestement à mieux faire connaître les principes philosophiques, politiques et juridiques sur lesquels elle se fonde.

Notre Conseil a ainsi participé, aux côtés des directions du ministère, à la rédaction de deux "guides" publiés par le Ministère, à destination des enseignants et personnels de l’éducation nationale. Il s’agit du Vade-mecum de la laïcité à l’école et du Vademecum “Agir contre le racisme et l'antisémitisme”.  Il a également participé à l'élaboration d'un autre Vade-mecum à paraître : « Laïcité et expression de convictions de nature politique, philosophique et religieuse en Accueils collectifs de mineurs à caractère éducatif ».

 

Si le Café pédagogique voulait se rendre plus utile, il pourrait attirer l’attention de son lectorat sur ces documents pratiques destinés à aider les enseignants confrontés à des situations souvent confuses, ou inédites, qui les désarçonnent, et faire savoir que le Conseil des sages est animé par la volonté de mettre prioritairement ses compétences à leur service.

 

Peut-être gagneriez-vous à mieux connaître notre travail, en rencontrant le secrétaire général et le secrétaire général-adjoint du Conseil des sages? En tout cas, ceux-ci seraient  prêts à vous recevoir et vous éclairer.

 

Dominique Schnapper

Présidente du Conseil des sages

 

 

 

Par fjarraud , le mercredi 09 septembre 2020.

Commentaires

  • fjarraud, le 13/09/2020 à 15:28
    Parmi les membres du "conseil des sages" on compte par exemple Laurent Bouvet, un des fondateurs du Printemps républicain
    F Jarraud
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces