L’éducation au coeur des Journées du patrimoine 

Pour cette 37ème édition des Journées du patrimoine, près de 12 000 lieux sont à découvrir gratuitement, certains étant ouverts exceptionnellement pour l’occasion. 20 000 événements sont programmés. L'offre numérique est importante. Cette année, le thème des Journées est «Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie». La journée du vendredi 18 septembre est particulièrement réservée aux scolaires, de la maternelle à la terminale, avec le dispositif, « Levez les yeux ! ». Il faut souvent réserver : faites-le dès maintenant !

 

« Levez les yeux ! »

 

Vendredi 18 septembre, le dispositif « Levez les yeux ! » invite les scolaires de la maternelle à la terminale, à la découverte de leur patrimoine, sous la conduite de leurs enseignants. Près de 700 événements leur sont proposés. C’est l’occasion pour les élèves de prendre conscience de leur cadre de vie quotidien et pour les enseignants de sensibiliser les enfants et les jeunes à l’importance du patrimoine. Il leur est possible aussi, de rencontrer des professionnels, de découvrir des métiers et des savoir-faire, de participer à des ateliers de pratique artistique mis en place à cette occasion  et de prendre conscience de l’importance de la protection de ce patrimoine pour leur génération et celles à venir.

 

Le patrimoine éducatif

 

Ces journées, placées sous le signe de l’éducation, sont l’occasion de découvrir ou de redécouvrir de nombreux édifices  précisément dédiés à l’éducation, beaucoup ouverts exceptionnellement pour cette occasion : écoles, collèges, lycées, universités… ainsi que les trésors qu’ils recèlent. À Paris se visitent par exemple, les lycées Colbert et  Voltaire, la Sorbonne, à Mantes-la-Jolie le lycée Jean Rostand, à Dijon, le lycée Carnot, à Lyon l’école La Mache, à Carcassonne le collège André Chénier, à Saint Gaultier le collège Jean Moulin, à Clermont-Ferrand l’école nationale d’architecture, à Vienne le chantier-école en archéologie, à Marseille le Marégraphe, l’institut national de formation géographique et forestière,  qui abrite un instrument unique au monde, «  le marégraphe totalisateur ».

 

En Île-de-France

 

Le Grand Palais propose une visite promenade « Sur les pas des grands hommes », et un escape-game « Les fantômes de Malraux ».  Un projet urbain menace le Grand Palais de destruction, André Malraux veut le conserver, les amateurs d’escape game n’ont qu’une heure pour résoudre les énigmes de ce jeu inédit. La Cité de l’architecture et du patrimoine prévoit des visites flash dans ses collections permanentes, un atelier de photocollage, un atelier de jeux de construction en famille, et des visites croisées architecture, « D’un palais à l’autre » avec le palais de Chaillot, le palais de Tokyo et le palais de Iéna. Cette balade guidée permet de découvrir les secrets des palais de la colline de Chaillot. Le musée Guimet propose aussi un parcours architectural mais pour découvrir les monuments contemporains d’Émile Guimet construits entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème. La cinémathèque française prévoit des visites architecturales commentées permettant de découvrir l’incroyable bâtiment de Frank O. Gerhry et ses coulisses. Le palais de la Porte Dorée programme des micro-visites autour d’une œuvre, des ateliers en famille « mosaïque en papier », et des promenades sur le toit.  Le Musée d’archéologie nationale propose aux familles une enquête  sur application mobile qui permet de découvrir  son histoire, à l’aide d’énigmes.  Le public peut accéder aussi librement et gratuitement à ses collections permanentes et à la nouvelle exposition temporaire. Le musée de l’air et de l’espace organise un jeu de piste qui aboutit à la découverte des savoir-faire mis en œuvre pour la restauration des avions.

 

En régions

 

Beaucoup de sites participent pour la première fois : le Fort de la Grande Haye à Golbey, les nouvelles Galeries de Saint-Quentin, le château de Saint-Eustache, le moulin d’Engauthé  à Monfort,  la villa Djunah d’Antibes… Des ouvertures exceptionnelles sont prévues aux archives départementales de l’Ain à Bourg-en-Bresse, au château des Rohan de Pontivy, au château de Villers-Cotterêts,  dans les coulisses de l’auditorium de Lyon, de l’opéra de Lille et des théâtres de Compiègne, de Saint Omer, d’Évreux, et de Bordeaux, au moulin Bonijol de Vialas, à l’ancien réservoir d’eau de Lorient, à l’ancien arsenal de Tarbes, à la Tour d’argent de l’Isle-sur-la-Sorgue, au chantier naval de Calais, entre autres. Certains sites proposent des animations spéciales jeune public : Le site de Montlosier dans le Puy-de-Dôme, le musée-hôtel Morin d’Amboise, le musée d’art et d’archéologie de Périgueux, les châteaux de Montfaucon, de Hautefort, de Pontivy, de Meung-sur-Loire, la Saline royale de Arc-et-Senans…. Les passionnés de patrimoine plus sportifs peuvent participer à une randonnée guidée dans la vallée de la Creuse, à une balade artistique à Saint-Malo de Guersac, à une balade costumée au château de Hautefort. 

 

Béatrice Flammang

 

Les journées européennes du patrimoine

Pour le public scolaire

 

 

 

 

Par fjarraud , le vendredi 11 septembre 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces