SES : Bilan de rentrée 

"Cette rentrée signe aussi la mise en œuvre pleine et entière de la réforme du lycée et du baccalauréat. En matière de santé comme de pédagogie, le Ministère n’a pas pris la mesure des défis qui se posent à l’École, et continue d’appliquer ses projets à marche forcée, au détriment des élèves et des personnels", écrit l'Apses, association des professeurs de SES.  L'Apses déplore que le ministère n'ait tenu aucun compte des propositions pour adapter la rentrée à la situation exceptionnelle des élèves dont l'enseignement a été perturbé par le confinement. Au lie de cela le ministère applique la réforme du lycée. "Cette réforme dégrade les conditions de travail des enseignant.e.s et par ricochet les conditions d’apprentissage des élèves : plus d’élèves à suivre, moins d’heures à effectifs réduits, moins d’accompagnement personnalisé", écrit l'Apses. "De même, la nouvelle organisation du cycle terminal implique un brassage accru des élèves, avec l’éclatement des classes en spécialités. Ce brassage, déjà peu optimal pédagogiquement – les élèves ne se connaissent pas bien et ne peuvent pas compter sur le « groupe classe » -, est encore plus problématique en situation de circulation active d’un virus…" Enfin les épreuves d'E3C sont maintenues dans un contexte déjà très difficile. "L’APSES demande un aménagement d’urgence des programmes de SES et des attendus aux épreuves du baccalauréat.".

 

Communiqué

 

Par fjarraud , le vendredi 25 septembre 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces