Le Snes appelle Macron à "défendre l'école" 

Face à la crise sanitaire, "il aurait fallu une organisation et des moyens, des idées, du dialogue : tout ce que nous avons proposé pour une rentrée en temps et en heure et qui dure. Tout ce que le ministre de l’Education nationale n’a pas daigné entendre", écrit Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes Fsu , dans Libération. "Nous payons le prix de l’impréparation. Les mesures prises dans l’éducation sont plus légères que celles imposées aux entreprises ou aux lieux accueillant du public, alors que des millions d’élèves fréquentent nos établissements... l est encore temps d’engager le dialogue que votre ministre nous a refusé, s’enfermant dans un déni de réalité. C’est le sens de notre appel, monsieur le Président. Face à la crise du Covid, vous réunissez vendredi un Conseil de défense. Défendez l’école, en prenant les décisions nécessaires : une transparence totale sur la situation sanitaire dans les établissements dès le premier cas, une clarification des procédures et des règles à suivre en cas de contamination, un dialogue urgent sur des mesures permettant de limiter la propagation du virus... Au-delà de l’urgence sanitaire, nous sommes face à un défi pédagogique inédit. Il ne doit pas y avoir de génération perdue. Cela implique de traiter rapidement la question des moyens, des programmes, des réformes, de l’équipement".

 

Dans Libération

 

Par fjarraud , le mardi 29 septembre 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces