Conflit d'intérêt au ministère 

L'Education nationale n'échappe pas à ce qui semble devenu normal dans ce gouvernement. "La secrétaire d'État auprès du ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports, chargée de la jeunesse et de l'engagement, ne connaît pas des actes de toute nature relatifs au groupe Up", annonce le Journal officiel du 18 novembre. Au lieu de démissionner la secrétaire d'Etat, Sarah El Haïry,  reste en place et est censée ne pas mélanger ses intérêts et ceux de l'Etat. "Les attributions correspondantes sont exercées par le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports".

 

Au JO

 

 

Par fjarraud , le mercredi 18 novembre 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces