L'Expresso du 14 décembre 2020 

Le fait du jour

Clôturant le 9 décembre  le colloque organisé par le Conseil des sages de la laïcité, une institution qu'il a crée, JM Blanquer a insisté sur la place centrale de la laïcité. Il a fait plusieurs annonces qui ne devraient pas être difficiles à réaliser. Le ministre promet de mettre en place ce qui existe déjà...

 

(...)

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
La classe

Une fois encore, le ministre via le Conseil supérieur des programmes (CSP) veut modifier des programmes : ceux de l’école maternelle datant de 2015. La mission Villani-Torossian avait pourtant entendu cette mise en cause des changements incessants de programmes. Malgré cela, une série de notes de service avait déjà commencé à détricoter les programmes en cours. Et voici qu’arrive le texte du CSP. Texte patchwork, écrit à plusieurs mains, avec des redondances, des allégeances, texte qui résonne comme un avis de décès des programmes de 2015, aux accents éditoriaux plus idéologiques que scientifiques.

 

(...)

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
La classe

Un mème est un élément culturel qui, reproduit, imité ou détourné, se propage rapidement sur internet. Pendant le confinement,  au collège Pithou classé REP à Troyes, Céline Quentin a amené ses 3èmes à en produire sur la pièce d’Anouilh « Antigone ». Sacrilège ? Ou détour pédagogique amusant pour favoriser des échanges à distance autour de la littérature, pour susciter  le plaisir d’une appropriation et d’une actualisation de l’œuvre ? Le mème est ici accompagné d’un texte d’explicitation des choix. Et cette fusion de la culture légitime et de la culture illégitime apparait féconde : « Pouvoir rire d’un sujet implique de pouvoir prendre une certaine distance. Mais pour atteindre cette distance, il faut avoir bien compris l’œuvre. Certains élèves sont même parvenus à faire passer leur propre vision de la pièce à travers les mèmes, ce qui démontrait une solide assimilation. »  

 

(...)

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
Le système

"Quand on ne règle pas les questions, comme le terrorisme, on lance des grands débats comme sur la laïcité", a expliqué l'ancien ministre de l'Education nationale, sur LCP le 10 décembre. "Quand on tue des professeurs c'est un problème sécuritaire. Traitons-le sans passer par de grands discours non maitrisés". Vincent Peillon enfonce le clou : "Quand on a le renseignement que quelqu'un fiché S a pénétré dans un établissement et qu'on dit "ce n'est pas grave" on a un problème sécuritaire". Il vient de publier aux PUF un essai de philosophie politique intitulé "L'émancipation". On peut y lire l'extrait suivant. "Le républicanisme qui sert aujourd’hui de drapeau aux forces les plus réactionnaires n’a plus rien à voir avec la doctrine républicaine. Il en prend même souvent l’exact contrepied et, sous son couvert, continue de la combattre. Mais si on a pu en arriver là, si l’extrême droite française peut récupérer sans vergogne le vocabulaire républicain, par exemple les mots de «laïcité» ou de «patriotisme», c’est qu’un certain nombre de prétendus républicains, de gauche comme de droite, lui ont préparé le terrain en faisant du républicanisme une idéologie identitaire, nationaliste, intolérante, antireligieuse, antidémocratique et antilibérale. La confusion politique à laquelle nous assistons a été précédée d’une confusion intellectuelle qui a conjugué le mépris des faits à l’ignorance des textes".

 

L'essai de V Peillon

Sur LCP

 

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
Le système

C'est au nom de la laïcité que la municipalité de Châlon-sur-Saône, et son maire LR Gilles Platret, avait décidé en 2015 de supprimer les repas de substitution dans les cantines scolaires, condamnant les enfants musulmans et juifs à jeûner les jours où la cantine servait du porc. La municipalité a été condamnée en 2017 par le tribunal administratif de Dijon, puis en appel en 2018 mais elle a saisi le Conseil d'Etat qui a condamne à son tour la commune le 11 décembre.

 

(....)

14/12/2020 à 06:52  |  (1 commentaire)
Le système

" Ce qui est en jeu dans les changements proposés par le conseil « supérieur » des programmes c’est en fait une conception des apprentissages scolaires qui « technologise » le processus d’enseignement en demandant aux enseignants d’être d’abord soucieux de « résultats ». La conséquence est qu’on « primarise » l’école maternelle et qu’on y développe des formes de travail qu’il conviendrait en réalité de faire évoluer autrement aussi à l’école élémentaire. Notamment il s’agit de travailler en fonction de la suite d’apprentissages davantage formalisés", explique Marc Bablet sur son blog. Il analyse la Note du CSP et montre en quoi elle se retourne contre les apprentissages et contre les enseignants.

 

(...)

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
Le système

"Il ne doit plus y avoir de fossé entre le discours ministériel et ce que chaque collègue expérimente dans sa vie professionnelle, quel que soit l'établissement", écrit Franck Collard, président de l'Association des professeurs d'histoire-géographie (APHG) dans le Journal du Dimanche. "Nous ne comprenons pas, à la lueur des différents éléments du rapport, étant donné la gravité des menaces et l'ampleur du danger, pourquoi Samuel Paty n'a pas fait l'objet d'une protection policière suivie. Nous ne comprenons pas comment un militant islamiste radical extérieur à l'établissement a pu accompagner un parent d'élève lors d'un rendez-vous dans l'enceinte scolaire. Nous ne comprenons pas étant donné la gravité des menaces et l'ampleur du danger, pourquoi Samuel Paty n'a pas fait l'objet d'une protection policière suivie."

 

Dans le JDD

Sur le rapport et sa finalité

 

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
Le système

 " Jean-Michel Blanquer a annoncé le versement d'une prime d'équipement informatique à hauteur de 150€ aux professeurs et Psy-EN. Les professeurs documentalistes sont exclus de cette prime. Bien que dérisoire par rapport aux réels besoins informatiques dont nous disposons toutes et tous, l’exclusion de cette prime relève d’un mépris incessant de la part du ministère". La pétition lancée par des professeurs atteint les 17 000 signatures, soit nettement plus que les 12 000 professeurs documentalistes du public et du privé. Elle demande cette prime mais aussi la reconnaissance des mission des professeurs documentalistes. Une journée d'action est prévue le 17 décembre.

 

La pétition

La journée du 17

 

 

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
Le système

" Elles et ils sont trop souvent contraints d’utiliser leur matériel personnel, en particulier pour traiter des situations d’urgence, faute d’équipements nomades complets, de qualité, correctement maintenus et répondant à tous les besoins. La phase de confinement a amplifié cette utilisation de leur matériel personnel. Ce travail au quotidien de suivi des élèves, de contact des familles et de relation avec d’autres partenaires de l’école est crucial en termes de réussite et de protection des élèves. Le maintien des élèves dans le processus de continuité pédagogique s’y est ajouté". Le Sns fsu, le Snuep, le Sgen Cfdt, le Se Unsa, le Snalc , la CGT appellent à signer cette pétition pour que les CPE bénéficient eux aussi de la prime d'équipement informatique. On compte un millier de signatures.

 

La pétition

 

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
Le système

"Le ministère a garanti une forme de stabilité jusqu’au 20 janvier et a promis qu’il n’y aurait pas de nouveau protocole la veille de la rentrée". Le ministère a reçu les syndicats le 10 décembre pour un point sur la situation sanitaire. D'après le Snes Fsu, la question des personnels vulnérables reste pendante. " Le décret permet de les protéger jusqu’au 31 décembre 2020, il faut donc prolonger au plus vite les dispositions qui leur permettent d’être en travail à distance au retour des vacances. Pour le Snes-Fsu, des annonces doivent être faites avant le début des vacances de Noël". Autre point délicat les inégalités entre lycées, notamment le privé où de nombreux lycées selon le Snes sont en 100% présentiel ce qui crée une inégalité pour les examens avec le public. " Cela fait un argument de plus pour exiger le report des épreuves d’enseignement de spécialité en juin". De son coté le Snalc a interrogé le ministère sur la vaccination des professeurs : "le ministère demandera que les personnels de l'éducation nationale puissent être prioritaires". C'ets le cas chez nos voisins.

 

Snes

Snalc

Vaccination

 

 

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
Le système

Selon Le Vif, un professeur de CM2 d'une école primaire de Molenbeek (Belgique) a été suspendu pour avoir montré la caricature de Mahomet en classe. " La mort horrible du professeur d'histoire-géographie de Conflans-Saint-Honorine, Samuel Paty, avait suscité des questions dans sa classe. Il avait donc préparé pour le jeudi 22 un cours sur la liberté d'expression", écrit Le Vif.  Dès le lendemain il a été écarté suite à la plainte d'une mère de famille. Pour la municipalité, responsable de l'enseignement primaire, c'est le caractère obscène de la caricature qui est incriminé. L'enseignant risque un déplacement d'office.

 

Dans Le Vif

 

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
La classe

"Largement dominant à l’école maternelle depuis des décennies, le dispositif des « ateliers » est depuis peu concurrencé par des « plages d’activités montessoriennes ». Pour certains enseignants, elles permettraient une meilleure prise en compte de la diversité des élèves. Nous avons comparé ces deux types de dispositifs en observant spécifiquement l’activité et les apprentissages des élèves plus faibles, le plus souvent issus des milieux populaires. Malgré leurs différences, il n’est pas rare que ces dispositifs présupposent tous deux une grande autonomie des élèves, alors même que l’écart est grand entre cette autonomie postulée et l’« autonomie » réelle, en particulier pour les plus faibles", écrit Ghislain Leroy dans un article publié dans la Revue française de pédagogie (n°207). Pour lui, "qu’il s’agisse de l’un de ces dispositifs ou de l’autre, s’ils postulent l’autonomie plutôt qu’ils ne la construisent – c’est malheureusement souvent le cas –, alors ils ne peuvent que s’avérer différenciateurs, au service des meilleurs mais moins, voire peu utiles, pour les plus faibles... Une pratique moins différenciatrice pourrait aussi passer par une vigilance renforcée envers les implicites de la situation et du support d’apprentissage, surtout quand l’élève est seul face à eux. Enfin, il y a lieu de questionner les logiques « productivistes » actuelles, en recherche de performance, qui semblent s’appuyer sur des autonomies enfantines fantasmées plus que réelles, car non construites avec l’adulte".

 

Dans la revue française de pédagogie

La maternelle , école de la performance

 

 

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
L'élève

Qu'est ce qu'être pauvre à 2 mois ? B Castillo Rico, M Leturcq et L Panico (INED) montrent qu'à coté de la pauvreté monétaire existe une pauvreté "parentale". L'enquête ELFE établit plusieurs critères de pauvreté. A coté de critères matériels comme les conditions de logement (présence de moisissures, absence d'eau chaude par exemple), elle prend en compte l'implication parentale : ne chanter que rarement avec l'enfant, lui parler rarement, avoir rarement un contact peau à peau, lire des livres etc. 17% des enfants connaissent la pauvreté matérielle mais 24% la "pauvreté parentale", celle où l'implication parentale est insuffisante alors que la pauvreté monétaire ne touche que 13% des enfants.

 

(...)

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment faire de la lecture un événement qui favorise le plaisir de l’appropriation et de l’immersion ? Au Lycée Pilote Innovant International de Poitiers, Hélène Paumier a organisé en 2nde une séance de partage de lectures, à voix haute, en musique, et dans le noir, de vers de Guillaume de Machaut et de Marie de France. Elle nous raconte cette étonnante séance de fin de séquence et de fin de trimestre, susceptible d’aider à mieux recevoir, en amitié et en mode D.J, la poésie de l’amour courtois…

 

(...)

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Immanquable, voici incontestablement le livre cadeau de Noël pour les professeur.es de français ou leurs proches : « Le français n’existe pas », par Arnaud Hoedt et Jérôme Piron. Jubilatoire, ce recueil de chroniques radio, enrichies, s’attache à interroger les certitudes grammaticales et orthographiques, les discours normatifs et déclinistes, depuis l’accord du participe passé jusqu’au pseudo « génie de la langue française » en passant par la glottophobie. Salutaire, l’ouvrage nous invite à ne pas être des « curés de la langue » : au lieu de sacraliser et de sermonner, et s’il s’agissait d’habiter et explorer la langue, de mettre à jour ses failles, sa complexité, sa vitalité. A l’Ecole aussi ?

 

Sur le site de l’éditeur

Le français vivant dans le Café pédagogique

 

 

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Professeure de français à Villabé, Céline Thiery propose, sur la Page des lettres de l’académie de Versailles, une excellente synthèse sur les pratiques orales, les horizons qu’ouvre en ce sens le numérique, les pistes possibles dans le cadre d’un enseignement hybride. Côté enseignant : propositions d’outils et questions juridiques. Côté élèves : intérêts et activités possibles. Quelques exemples : mise en voix de textes littéraires, dictionnaire vivant de la langue, lectures chorales, déclamations de discours, messages fictifs sur un répondeur d’écrivain, débats, procès de personnages, « Trombi’sonore » (remplacer les photos des élèves par des sons et les inviter à questionner leur identité sonore), tutoriels d’élèves, bandes annonces, Booktubes, interviews radio imaginaires, billets d’humeur, fictions radio… Par-delà les compétences disciplinaires ou transversales ainsi développées, « la mise en place de pratiques orales permet de pallier la non-présence en classe ; c’est un moyen de faire « classe », et non simplement de faire cours. »

 

Dossier en ligne

Déconfiner la voix des élèves, dans Le Café pédagogique

Céline Thiery dans Le Café pédagogique

 

 

14/12/2020 à 06:52  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 14 décembre 2020.

Partenaires

Nos annonces