Nadine Reset : Quand les élèves plantent une forêt 

Combien d’arbre plante-t-on au cours de sa vie ? De la théorie à la pratique, les élèves de seconde du lycée Marcellin Berthelot de Questembert (56) ont déjà planté le leur, avec pas moins de 92 arbres mis en terre à l’occasion de la Journée internationale des forêts. Nadine Reset, enseignante de SVT, porte ce projet en lien avec l’association Teragir et la mairie. Bouleau, robinier, merisiers, aulne, les espèces sont nombreuses et mis en terre dans différents endroits de la ville. Les lycéens ont rempli une fiche de suivi avec l’emplacement, le diamètre et la taille de l’arbre lors de la plantation. « L’objectif étant de rendre les élèves acteurs de la biodiversité qui les entoure », souligne l’enseignante.

 

Pourquoi ce projet ?

 

Avec la participation d'environ 50 élèves de classes de secondes, le lycée Marcellin Berthelot de Questembert a organisé avec la mairie de Questembert et ses services techniques un projet pédagogique "La Forêt s’invite à l’Ecole". Ce projet vise à découvrir un écosystème particulier : la forêt et à prendre conscience du rôle de l'homme sur la biodiversité lors d'une action positive. L’objectif étant de rendre les élèves acteurs de la biodiversité qui les entoure.

 

Quelles espèces d’arbres sont plantées ?

 

Une dotation de 92 arbres composée de 4 lots d’arbres a été offerte. Un lot « forêt » avec des bouleaux blancs, des aulnes glutineux, des hêtres communs, des chênes rouvres, des érables sycomores, des merisiers des bois, des poiriers communs, des robiniers. Un lot « fleurs » avec des cognassiers, des deutzias, des symphorines, des céanothes. Et aussi un lot « arboretum » avec un cèdre de l’atlas, un châtaignier, un chêne rouge, un tilleul, un chêne vert, un tulipier, un cyprès chauve et un lot « champêtre » avec des érables, des noisetiers, des cornouillers, des prunier des  viornes.

 

Comment se sont impliqués les élèves ?

 

Les élèves ont été très motivés et ont bien respecté les consignes données par les employés de la ville de Questembert. Ils ont été très vite autonomes et ont pu planter plusieurs arbres chacun dans la journée

 

Comment ce travail est-il exploité en classe ?

 

Les élèves ont eu (en amont lors de leur semaine en distanciel) des missions à remplir pour découvrir la foret soit à partir de l’application « mission foret avec Noë » ou la réalisation d’un poster à partir de selfies réalisés en forêt pour découvrir différents éléments  (certains arbres caractéristiques, des mousses, des insectes, des oiseaux, des mammifères …). Ils ont dû définir la forêt et son rôle à partir du site la biodiversité dans la forêt.

 

Lors de la plantation, pour chaque arbre planté, les élèves ont rempli une fiche de suivi avec l’emplacement, le diamètre, la taille. Il est prévu une sortie en fin d’année, afin d’assurer un arrosage et des mesures pour étudier l’évolution.

 

Avec quels partenaires extérieurs avez-vous travaillé ?

 

Nous avons collaboré avec les élus de la ville de Questembert. Ils ont accepté de mettre des terrains à notre disposition. Ensuite les services techniques de Questembert ont été d’un grand soutien, en déterminant les endroits où planter en fonction des espèces et en accompagnant les élèves avec leurs conseils de professionnels.

 

Propos recueillis par Julien Cabioch

 

En savoir plus

Journée internationale des forêts

 

 

 

Par fjarraud , le mardi 23 mars 2021.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces