Quels effets pour Devoirs faits ? 

Mis en place par le ministère, Devoirs faits est devenu un des objets de communication du ministre pour montrer son souci social. Des chercheures (Teresa Assude, Karine Millon-Faure, Claire Guille-Biel Winder et Julie Gobert) ont étudié sa mise en place dans un collège Rep+ de Marseille. S'ils estiment le dispositif positif, elles montrent que Devoirs faits n'atteint pas sa cible. Les élèves les plus en difficulté n'y participent pas ou s'ils y sont obligés en perturbent le déroulé. Ce sont de bons élèves ou des élèves moyens qui y participent. Ces derniers y trouvent un outil pour retrouver leur role d'élève. Elles soulèvent d'autres problèmes. " Quel type d’aide mettre en place ? Si certains enseignants ou AED centrent leurs interventions sur les contenus de savoirs, soit en accompagnant la réalisation des devoirs soit en reprenant certains points du cours, d’autres apportent une forme d’aide différente, centrée sur le développement de compétences transversales ou la mise en place de conditions optimales pour que l’élève puisse effectuer seul ses devoirs. Il s’agit toutefois d’un point à clarifier afin que parents et élèves sachent ce qu’ils vont pouvoir retirer de ces séances. " Enfin, comment établir un lien entre le dispositif « devoirs faits » et l’extérieur, qu’il s’agisse de la maison ou de la classe ? Cela supposerait une communication dans les deux sens pour que toutes les personnes qui jouent un rôle dans l’accompagnement de la scolarité de l’élève connaissent ses difficultés, mais également les efforts fournis dans les autres espaces de travail".

 

Dans les Cahiers du Cerfee n°6

 

 

Par fjarraud , le vendredi 10 septembre 2021.

Commentaires

  • DrHouse54, le 22/09/2021 à 23:59
    Comment se fait-il qu'aucune de ces brillantes "chercheuses" ne commence d'abord à se poser la question de l'utilité et de l'efficacité pédagogique des devoirs ?
    Avant de faire des recherches sur un sujet, peut-être faudrait-il commencer par regarder si des réponses n'ont pas déjà été apportées ?
     
    Car il se trouve justement qu'il existe déjà un grand nombre d'études sur les devoirs, qui montrent depuis des dizaines d'années que tout travail supplémentaire en dehors de la classe est inefficace et nuisible (en tout cas au moins jusqu'au début de l'adolescence).
    Donc la vraie question est plutôt : quel est l'intérêt de perdre son temps avec un tel dispositif ?!!
     
    Ce qui serait bien plus intéressant, ce serait plutôt de tenir compte de ces études et d'interdire les devoirs (tous, qu'ils soient écrits ou pas) à l'école primaire, et au moins au début du collège...
  • fjarraud, le 11/09/2021 à 23:33
    Propos insultant : compte supprimé
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces