L'Expresso du 20 septembre 2021 

Le fait du jour

Voilà un livre que les candidats à la présidentielle devraient avoir sur leur table de chevet. En 30 questions, Pierre Merle présente de façon claire ce qui caractérise l'école française. Du salaire de professeurs aux performances de l'école en passant par ses inégalités, le lecteur met ses idées au clair sur l'école. La patte de Pierre Merle se retrouve sur certaines questions (Quelles sont les spécificités de l'école privée ? Les notes sont-elles fiables ? par exemple) et par l'intérêt portée aux inégalités dans le système éducatif. Pour le spécialiste c'est une bible à ranger à coté du RERS. Pour le citoyen, un ouvrage clair pour décrypter les enjeux de l'Ecole dans cette élection.

 

(...)

20/09/2021 à 07:11  |  (0 commentaire)
La classe

« Racontez au passé un évènement de votre histoire, vécu pendant l’adolescence ou ayant eu un impact sur votre adolescence » : au collège Louis Leprince-Ringuet à Genas, Charlotte Abaziou a amené ses 5èmes à créer collaborativement un podcast sur l’adolescence à la manière d’une émission radio documentaire. Au menu du projet : activités créatives, lectures, anthologies personnelles de citations, débat, écriture collaborative sur pad, mise en voix, enregistrement numérique … Est-il pertinent d’inviter les élèves à livrer à l’Ecole des choses personnelles en particulier à travers l’intimité de la voix ? Assurément, répondent Charlotte Abaziou et ses élèves : pour faire entendre les « voix des jeunes, dont les discours sont parfois étouffés », pour « oser leur faire confiance sur la qualité de leur écoute, sur leur respect vis-à-vis des expériences vécues par les autres. »

 

(...)

20/09/2021 à 07:11  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

Trois sujets importants font l'actualité de la semaine. Deux arrivent en même temps le 22 septembre : le budget de l'éducation nationale et l'avenir de l'école républicaine avec la loi Rilhac. Le troisième c'est la grève à laquelle appellent jeudi 23 septembre, la Fsu, FO, la CGT et Sud. Comment ne pas voir que celle-ci aura un impact sur ceux-là ? Elle mesurera ce que pensent les enseignants de la "revalorisation" proposée par JM Blanquer. A un niveau d'inquiétude gouvernementale supérieure, elle dira jusqu'où le gouvernement peut aller dans la mise au pas de l'école primaire. Beaucoup se joue dans cette journée.

 

(...)

20/09/2021 à 07:11  |  (1 commentaire)
Le système

"A la fin de ce quinquennat il n'y aura pas un professeur qui gagne moins de 2000€ net par mois", a annoncé Gabriel Attal, porte parole du gouvernement, sur BFM le 19 septembre. Ces propos qui engagent le gouvernement à quelques heures de la publication du budget 2022, attendue le 22 septembre. Si G Attal dit vrai ce serait un énorme bond en avant pour la rémunération des esneignants qui est actuellement de 1465€ net en début de carrière. Disons le tout de suite, une telle progression, qui impliquerait de revoir au minimum tous les échelons jusqu'au 7ème (premier échelon à dépasser 2000€ de justesse) semble très peu probable. G Attal a fait une promesse en l'air. Jusque là, JM Blanquer a bien lui aussi promis 2000€ net en début de carrière mais pendant le prochain quinquennat et donc pas avant des années. Interrogé sur l'écart de rémunération entre les professeurs allemands et français, du simple au double, le porte parole a d'ailleurs paru pataugé devant un journaliste qui connaissait le sujet. G Attal a d'abord dit "qu'il faut tout comparer" entre les deux pays et que les professeurs français travaillent moins longtemps que les allemands. Manque de chance, le journaliste de BFM a contesté l'affirmation. En réalité, les professeurs français enseignent 900h par an dans le premier degré et 720 dans le second contre 691 et 610 en Allemagne. "Il faut peut-être voir les vacances ou la question de la retraite" a continué G Attal. Les données OCDE sont pourtant révélatrices. Un professeur français du primaire perçoit 36 513$ par an au bout de 15 années contre 80 407$ en Allemagne. L'écart est identique dans le second degré. Le coût salarial par élève d'un professeur dans le second degré est de 2843$ en France et 6514$ en Allemagne.

 

 

20/09/2021 à 07:11  |  (1 commentaire)
Le système

L'obligation vaccinale s'impose aussi à certains personnels de l'éducation nationale : médecins, infirmières et psychologues. Selon Brigitte Streiff, secrétaire académique du Snics Fsu pour Nancy Metz, une infirmière et une psychologue sont déjà suspendus. "Il y a fort à parier que d'autres vont suivre", nous a t-elle dit. "Les collègues ont fait part de leur volonté de ne pas être vaccinées par crainte pour leur santé. Ce ne sont pas des militantes anti-vax. Simplement elles sont inquiètes et ne comprennent pas pourquoi on les oblige". Pour le Snics Fsu, le vaccin est un moyen parmi d'autres de se protéger du Covid.

 

 

20/09/2021 à 07:11  |  (1 commentaire)
Le système

Deux semaines après la rentrée le ministère est toujours incapable de donner le nombre de tests réalisés, alors même que le conseil scientifique  recommande d'en faire régulièrement. 3299 classes sont fermées, annonce le ministère de l'éducation nationale pour la semaine du 17 septembre. On compte 9748 cas de covid chez les élèves et 439 chez les personnels, soit 10 fois les nombres de la semaine du 2 juillet et 4 fois ceux de la semaine du 18 juin. Mais on remarque surtout que le ministère ne donne pas de nombre de tests salivaires dans les écoles parce qu'il "reprennent progressivement". Il n'y a pas davantage de nombre d'élèves vaccinés. "1314 établissements ont proposé un parcours vaccinal" affirme seulement le ministère. Or, selon Le Monde, un avis non publié du Conseil scientifique covid recommande de faire des tests systématiques hebdomadaires à l'école primaire. Selon le conseil, cela permettrait de ne renvoyer que les élèves positifs au lieu de fermer toute la classe. Dans les établissements secondaires, le conseil recommande de tester les élèves d'un même niveau (et pas seulement d'une classe) dès qu'un cas de covid est apparu.

 

20/09/2021 à 07:11  |  (1 commentaire)
Le système

"Le doubler (le salaire des enseignants) ça me parait excessif", affirme Valérie Pécresse sur Public Sénat le 17 septembre. "En revanche il y a un donnant donnant à faire avec les enseignants. Un peu plus d'heures contre un peu plus de salaire". Les enseignants du premier degré déclarent travailler 44 heures par semaine selon une Note de la Depp... Mais le "travailler plus pour gagner plus" de N Sarkozy est toujours utilisé...

 

Note Depp

 

 

20/09/2021 à 07:11  |  (1 commentaire)

Macron

Direction d'école : Le projet d'E Macron va vite au risque de déraper

Le projet d'Emmanuel Macron pour les écoles de Marseille démarre sur les chapeaux de roues. Selon les syndicats, les directeurs d'école ont déjà reçu des demandes de projets à livrer dans un délai très court. Et l'idée présidentielle va peser sur la proposition de loi Rilhac, qui arrive devant l'Assemblée fin septembre. Le président de la République veut aller vite. Mais...

(...)

 

Lisez l'article...

 

20/09/2021 à 07:11  |  (1 commentaire)

Pédagogie

Samia Langar : Islam et école en France

"Comment en sommes nous arrivés à mettre sur la même ligne un attentat terroriste et le comportement d'un enfant de 12 ans pendant une minute de silence ?" Samia Langar, , docteure en sciences de l’éducation et chargée d’enseignement et de recherche à l’université Lyon 2, consacre sa thèse à l'étude de la relation entre les jeunes musulmans français, leurs parents et l'institution scolaire. Avec un objectif : comprendre ce que veut dire le "retour à l'islam" d'une génération dont les parents demandaient une pleine citoyenneté française. Et une méthode : interroger les familles mais aussi les enseignants et chefs d'établissement dans la commune d'où était partie la Marche pour l'égalité : Vénissieux. Les entretiens avec les enseignants réévaluent la réalité de la contestation des disciplines et montre des enseignants...

(...)

 

Lisez l'article...

 

20/09/2021 à 07:11  |  (1 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

 

20/09/2021 à 07:11  |  (0 commentaire)
La classe

"Les fournitures scolaires sont un coût caché de l’éducation, qui peuvent mettre en difficulté les familles les plus pauvres, au moment de la rentrée, mais aussi au cours de l’année. Proposer des aides à ce sujet peut permettre de réduire les inégalités d’accès à l’école pour les élèves issus des milieux les plus populaires", écrit Cécile de Vareilles dans une étude publiée par le Carep de Créteil. "Il apparaît important que les dispositifs mis en place puissent l’être en concertation avec les enseignants, pour qui les fournitures sont indirectement un outil de travail, mais aussi avec les parents, qui investissent souvent une part de l’accompagnement de la scolarité de leur enfant dans la démarche et l’achat du matériel scolaire. Alors, tous les acteurs engagés pour la réussite scolaire des élèves s’investiraient dans la même direction...

 

Les fournitures scolaires ont une place particulière pour les enseignants, dans leur métier et dans leur identité professionnelle, du fait de l’importance qu’elles ont pour eux dans leur pratique quotidienne. Elles sont souvent associées aux méthodes et donc à la liberté pédagogiques, ce qui peut conduire à des crispations si la mise en place d’un dispositif d’aide aux familles se fait sans prise en compte de cet aspect : une discussion sur les enjeux pédagogiques et sur le matériel à inclure dans le dispositif semble ainsi nécessaire à la réussite d’un dispositif".

 

Le rapport


20/09/2021 à 07:11  |  (0 commentaire)
La classe

"Aujourd’hui un jeune commence la découverte du monde numérique par son doigt, des yeux et un écran tactile. Avant de comprendre ce qui se passe derrière l’écran, il va devoir passer sous les fourches caudines des concepteurs et de leurs interfaces, d’une part, et d’autre part, du monde de l’école et de son formalisme fondé sur le papier, le livre et sa gestion historique (5000 ans au moins, ça ne s’oublie pas)", écrit Bruno Devauchelle sur son blog. "L’enjeu éducatif à venir est dans la « convergence des luttes » : faciliter l’usage du numérique par des algorithmes et interfaces intelligents et permettre à chaque utilisateur de comprendre et de maîtriser ces objets matériels et logiciels qu’on met entre leurs mains. Ne fustigeons pas les compétences des jeunes, reconnaissons les insuffisances des dispositifs numérique, et amenons les uns et les autres à rechercher des manières pertinentes de gérer « l’environnement personnel techno-cognitif »."

 

Sur son blog

 

20/09/2021 à 07:11  |  (0 commentaire)
L'élève

Découvrez les meilleurs documentaires scientifiques avec Pariscience, le festival international du film scientifique. Pour cette 17ème édition, Pariscience vous propose de découvrir  gratuitement une sélection de 63 films. Comme chaque année, le festival se déroule en deux temps : le Pariscience des scolaires du 4 octobre au 21 octobre 2021, et le Pariscience du grand public, du 29 octobre au 1er novembre. La thématique de cette nouvelle édition « Dans nos têtes » propose une plongée dans les méandres de l’esprit humain, mais la sélection explore de nombreuses disciplines scientifiques  et permet au public d’échanger avec les équipes des films et des experts scientifiques. L’édition scolaire 2021 du festival Pariscience a lieu intégralement en ligne, entièrement gratuite, elle est accessible sur inscription.

 

Pariscience

 

20/09/2021 à 07:11  |  (0 commentaire)
Les disciplines

 « Toute personne a le droit d’être initiée à l’écriture poétique dans le cadre d’une pédagogie qui n’impose pas de modèles mais aide chacun à trouver sa voix poétique singulière » : voici un des 10 articles de la « Déclaration des droits universels à la poésie » que lance l’écrivain et enseignant Bernard Friot avec de nombreux partenaires comme ATD Quart monde ou Canopé. Initié dans le cadre du Junior Poetry Festival en Italie, présenté le 18 septembre depuis l’école de Saint-Angeau et la bibliothèque de Saint-Ciers en Charente, le projet veut « affirmer la capacité de chacun à exprimer et communiquer ses expériences, ses émotions, ses aspirations, son identité au moyen de la poésie. Il s’inscrit dans la conviction que la culture est créée par tous, qu’elle est un fait éminemment social, que les artistes n’en sont pas les uniques producteurs, mais les médiateurs au service de la communauté. » Espérons que l’Ecole le comprenne enfin : plutôt qu’un genre littéraire à sacraliser, plutôt qu’un objet d’étude, d’analyse et de dissection, plutôt qu’un travail de mémorisation, la poésie est bel et bien une relation aux mots, à l’existence, au monde, aux autres, à soi. En ce sens, tous les élèves doivent être autorisés à se grandir avec elle : le site dédié au projet offre à chacun.e la possibilité de le démontrer en partageant les actions réalisées en ce sens.

 

En ligne

 

20/09/2021 à 07:11  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Au collège Daniel Argote à Orthez, Marie Soulié a lancé en 5ème un nouveau projet de simulation globale : « Argote Investigations ». « J’ai eu l’idée, explique-t-elle, d’ouvrir un peu ma salle de classe et de profiter des communautés enseignantes sur les réseaux sociaux pour mettre en place un co-enseignement partiel. Les élèves (agents) dans chaque séquence (mission) devront répondre à une problématique et interrogeront régulièrement les collègues en leur posant des questions. Ils devront ensuite traiter leurs réponses, les analyser, les classer et en rendre compte dans un podcast mensuel.». Dossiers d’enquête à ouvrir : « Voyager : Pourquoi aller vers l'inconnu ? », « L'homme est-il maître de la nature ? », « Comment vivre en société ? », « Comment agir sur le monde ?, « Comment inventer des mondes ? ». Le résultat créatif et collaboratif de la 1ère investigation est à écouter : une émission réalisée en direct et simultanément par 5 ilots sur le thème des Grandes découvertes avec un interrogatoire de Christophe Colomb lui-même ! 

 

Présentation du projet

Emission sur les Grandes découvertes

Pour assister les élèves

La simulation globale par Marie Soulié dans Le Café pédagogique

 

20/09/2021 à 07:11  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment se transforme « l’enseignement de la littérature à l’ère numérique » ? C’est la question qu’éclaire une passionnante enquête de Magali Brunel. Un état des lieux permet d’interroger pratiques déclarées et effectives des enseignant.es. Deux expérimentations sont plus particulièrement décrites et analysées : la « greffe sur écran » qui amène les élèves à écrire directement sur le texte de l’écrivain ; une adaptation en contexte scolaire des pratiques de « fanfiction ». Conclusion : l’écriture sur écran favorise bel et bien l’émergence du sujet lecteur tout en développant chez l’élève la posture d’auteur, en particulier quand les activités créatives et subjectives se doublent d’activités réflexives et métalinguistiques. Et une invitation : passer de l’écriture sur écran à l’analyse de l’écrit d’écran, par exemple en faisant des littératures numériques un objet d’enseignement.

 

Magali Brunel, L’enseignement de la littérature à l’ère du numérique. Études empiriques au collège et au lycée, Presses Universitaires de Rennes, 2021, ISBN 978-2-7535-8035-0

 

Sur le site de l’éditeur

La fanfiction dans Le café pédagogique

Ouvrage collectif dans Le Café pédagogique

 

 

 

20/09/2021 à 07:11  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 20 septembre 2021.

Partenaires

Nos annonces