L'Expresso du 01 octobre 2021 

Le fait du jour

La formule d'Alain Boissinot n'a pas fait le titre de ce numéro 171 d'Administration & éducation, la revue de l'AFAE. Mais elle aurait pu tant ce numéro met en évidence les inégalités face à l'orientation ou aux "parcours, mobilités, territoires", pour reprendre le vrai titre du numéro. Une fois mises en évidence, une fois énumérées les inégalités sociales, de territoire, d'établissements, quelles perspectives ouvrir ? Le numéro en tente plusieurs. Perspectives régionales à travers un article sur l'orientation en Allemagne, en mode un peu repoussoir tant elle est précoce, et un entretien avec JL Nembrini, directeur de l'éducation de la région Aquitaine. Perspectives scolaires quand A Boissinot invite à ouvrir l'éventail scolaire plutôt qu'à le refermer en forme de trappe. Perspective nationale quand F Dubet invite à moins croire dans le diplôme et le scolaire. Car orienter c'est aussi décider de la valeur d'un humain.

 

(...)

01/10/2021 à 07:02  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

Le ministère a communiqué officiellement ses décisions concernant l'allègement du protocole. A partir du 4 octobre, dans 47 départements en vert, les écoles et établissements passent au niveau 1. Concrètement cela se traduit par le retrait du masque pour les écoliers. Le port du masque reste obligatoire en intérieur pour les adultes ainsi que pour les collégiens et lycéens. Des recommandations plus précises sont données pour le brassage des élèves et l'EPS. Cette évolution suscite des inquiétude et aussi engendre une nouvelle instabilité, le ministère annonçant des mises à jour qui pourraient être hebdomadaires.

 

(...)

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)

Loi Rilhac

La loi Rilhac adoptée par l'Assemblée

Les débats devaient durer deux journées. Il aura suffi de l'après-midi du 29 septembre pour que la majorité adopte la loi Rilhac. Celle-ci fait entrer les directeurs d'école dans la chaine hiérarchique sans leur donner aucun moyen supplémentaire pour exercer leur mission. Le...

(...)

01/10/2021 à 13:07  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Bruno Devauchelle : Regarder le monde depuis sa fenêtre, ça s'apprend...

La multiplication des sources et des moyens d'accès à l''information est très impressionnante depuis vingt ans. Malheureusement notre temps et notre cerveau ne sont pas extensibles et aussi rapidement adaptables et nous ne pouvons tout voir, tout entendre, tout retenir. Ce vertige informationnel n'est pas sans conséquences pour notre regard sur le monde. Les jeunes qui découvrent le monde qui les entoure depuis leur petite enfance sont confrontés à cette "infobésité" et à la multiplicité des canaux d'accès à l'information. A la variété des moyens d'accès s'est ajoutée la rapidité de plus en plus grande des flux d'information. Les faits sont...
 
(...)

01/10/2021 à 13:07  |  (0 commentaire)
La classe

"Cela donne une dynamique de cours intéressante". Laurent Siccard, professeur d'histoire-géographie au collège de Bricquebec (Cotentin) a introduit un principe ludique dans le bon vieux cours sur la seigneurie médiévale. Trois fois rien qui suffisent à pousser les élèves à veiller à la qualité de leur travail et à ne pas hésiter à le refaire.

 

(...)

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
La classe

Une des traditions du monde enseignant est celle qui consiste à concevoir soi-même ses ressources pour enseigner. Si le recours à des ressources externes est bien réel, c'est dans l'ajustement avec les choix pédagogiques et didactiques de l'enseignant qui est à la source de cette tradition : l'enseignant braconne et bricole ses ressources. Dès les premiers pas de l'informatique à l'école nous avons immédiatement essayé de fabriquer nos propres logiciels et les avons testés avec nos élèves et parfois les avons montrés à la communauté éducative, comme, par exemple, ce logiciel d'analyse formelle automatique de la forme des phrases (en Prolog), pour aider les élèves à comprendre les différentes formes de phrases et d'expression. Plus sobrement, combien de fois, à l'époque nous fabriquions nos cartes sur transparents (acétates) de manière parfois sophistiquée avec des caches et des superpositions. La généralisation des vidéoprojecteurs et autres TBI/TNI, interactifs ou non, dans chaque classe, reliés à un ordinateur connecté à Internet ouvre de nouvelles perspectives que nombre d'enseignants s'essaient de mettre en œuvre en améliorant la lisibilité et l'intérêt de leurs supports.

 

(...)

01/10/2021 à 07:02  |  (1 commentaire)
Le système

Si la question des directeurs d'école divise les syndicats enseignants, le premier syndicat des professeurs des écoles, le Snuipp Fsu, a bataillé contre la loi Rilhac. Après son adoption par l'Assemblée, quels consignes le syndicat va t-il donner ? Comment explique t-il la mobilisation insuffisante des enseignants qui avaient pourtant obtenu le retrait du projet Rilhac en 2019 et 2020 ? Guislaine David, co-secrétaire générale du Snuipp Fsu fait le point.

 

(...)

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Le système

" La proposition de Loi Rilhac donne une impulsion positive pour obtenir les moyens d’assurer la fonction de directrice ou directeur au bénéfice de toute l‘école. Néanmoins, c’est dans les textes réglementaires à suivre et le budget que cette volonté peut se traduire concrètement. Le SE-Unsa continuera d’agir pour que l’impulsion politique de cette loi soit bien suivie d’effets sans être déformée", écrit le Se Unsa. Le syndicat estime positif  la reconnaissance d’une autorité fonctionnelle et el fait que " le directeur est reconnu comme pilote pédagogique de l’équipe". " La proposition de loi Rilhac créant la fonction de directrice ou de directeur d’école a le mérite de mieux reconnaître cette mission et de vouloir donner les moyens de l’exercer. Elle permet certaines avancées qui pourront faciliter le quotidien des directrices et directeurs : PPMS, élections des représentants des parents d’élèves, référents direction, formation, avancement accéléré… Elle reconnaît le directeur comme pilote pédagogique d’une équipe et ne fait pas de lui un supérieur hiérarchique.... Les directrices et directeurs attendent que leurs attributions soient mieux affirmées et d’avoir les moyens de les exercer. Ils ont besoin de temps et d’un secrétariat pour le faire".

 

Communiqué

 

01/10/2021 à 07:02  |  (1 commentaire)
Le système

"Si l'article 5 (de la loi Rilhac) est maintenu dans la version définitive de la loi en autorisant le vote électronique pour les élections de parents d'élèves au primaire, il deviendrait incompréhensible que cette mesure de simplification ne s'applique pas dans le secondaire". Le Snpden Normandie , un syndicat de personnels de direction, demande dès maintenant l'extension au 2d degré d'une mesure de la loi Rilhac : faire voter els parents par vote électronique. Cela simplifierait bien les choses. Mais la situation est très différente dans le 2d degré où il y a le plus souvent plusieurs listes ce qui n'est aps le cas dans le 1er degré. D'autre part, lors du débat à l'Assemblée, M Larive (LFI) a rappelé que 15% des parents n'utilisent pas Internet. Ils seraient donc exclus de la vie scolaire alors que ce sont souvent ceux que l'on a du mal à faire venir dans les écoles et établissements.

 

 

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Le système

" Un jugement global positif vis-à-vis de la procédure malgré le stress ressenti", écrit le ministère de l'enseignement supérieur en commentaire d'un sondage auprès des lycéens. "Parcoursup est très majoritairement considéré comme un dispositif utile où l’on trouve ce que l’on cherche. Le fait de trouver toutes les formations supérieures reconnues par l’Etat, la liberté de choix donnée aux candidats, les informations claires et homogènes pour chaque formation, le fait de laisser le dernier mot au candidat, de proposer un calendrier unique et une procédure dématérialisée, d’être accompagné pendant la procédure et de ne pas classer ses vœux ont plu. Le bilan est largement positif : Parcoursup facilite à la fois l’entrée dans l’enseignement supérieur et l’élaboration du projet d’orientation". Cette autosatisfaction où on fait dire beaucoup de choses aux jeunes va un peu vite en besogne. Le sondage montre aussi que 3% des jeunes n'ont été admis nulle part. Que 52% des lycéens n'ont pas été aidés par leur lycée lors de la réception des réponses, une proportion que l'on trouve déjà lors de la formulation des voeux (30% pas d'aide et 16% aide si demandée). 30% des jeunes ne sont pas satisfaits des réponses obtenues (soit 9% de plus qu'en 2020) et 82% (+5%) déclare la procédure stressante. C'est ce qu'on appelle un succès..

 

Le sondage

 

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Le système

Il était annoncé par le ministère de l’Éducation nationale depuis la circulaire de rentrée inclusive 2019. Conçu avec la CNSA (caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) il fait l’objet d’un décret publié au Journal officiel du 30 septembre 2021. Ce décret donne responsabilité au ministre de l’Éducation nationale de procéder à la mise en œuvre du Livret de parcours inclusif (ou LPI), nouveau traitement automatisé des données à caractère personnel des élèves à besoins éducatifs particuliers, dont les élèves en situation de handicap.

 

(...)

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
La classe

C'est une date à cocher.  La circulaire du 29 septembre reconnait les droits des élèves transgenres et fixe des règles à peu près claires protégeant leurs droits. C'est une mesure qui serait totalement positive et même courageuse si elle ne soumettait les droits de ces jeunes à l'autorisation parentale. Ce qui est quand même une façon de ne pas les reconnaitre totalement. Cependant il ne sera pas évident de faire appliquer ce texte dans les établissements même avec ses restrictions.

 

(..)

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
La classe

Le BO du 30 septembre publie le calendrier des examens 2022, en espérant qu'ils puissent se tenir normalement. Le brevet aura lieu les 30 juin et 1er juillet, soit un peu plus tard qu'en 2021 (28 et 29 juin). Les épreuves de spécialité des bacs généraux et technologiques auront lieu du 14 au 16 mars. Les épreuves de philosophie sont fixées au 15 juin matin et l'EAF au 16 juin après midi (17 juin en 2020). Le grand oral aura lieu du 20 juin au 1er juillet, les épreuves de compétences expérimentales du 22 au 25 mars. La remontée des notes dans Parcoursup est fixée au 8 avril. Les épreuves du bac professionnel auront lieu du 14 au 16 juin (français hist geo PSE éco gestion, arts) et les 23 et 24 pour les langues.

 

Au BO

 

 

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
L'élève

Vous êtes invité avec vos élèves à découvrir gratuitement la nouvelle exposition de la Petite Galerie du Louvre, en visite autonome ou en visite commentée par un médiateur du musée. Pour sa 6ème saison, cet espace dédié à l’éducation artistique et culturelle propose d’explorer le thème des matériaux et des objets « venus d’ailleurs » qui ont voyagé  à travers le monde et le temps. La Petite Galerie permet au public et particulièrement aux jeunes de regarder les œuvres autrement et d’explorer un thème d’une manière transversale grâce à une scénographie et à une médiation innovantes. Des pistes de réflexion sont proposées aux professeurs par discipline et niveau, du primaire au lycée, pour préparer leur sortie scolaire, guider leurs élèves dans l’exposition, et la poursuivre en classe. Le service pédagogique les invite le mercredi 6 octobre à 9h pour découvrir l’offre pédagogique 2021-2022 du musée.

 

(...)

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Avec la mise en place d’un contrôle continu total pour 40 % du baccalauréat, associé à des directives d’évaluation locales, le ministère achève de déstructurer le lycée et le caractère national du baccalauréat. Et vite ! Chaque établissement doit, dans la précipitation, établir un « projet local d’évaluation » avant les vacances d’automne." L'Apses, qui regroupe la moitié des professeurs de SES, dénonce un "guide de l'évaluation déconnecté de la réalité de terrain". "Le « guide de l’évaluation » mis à jour en septembre 2021 recommande, notamment pour les SES en classe de première, de mettre en place des évaluations « type-bac » tout au long de l’année, sur 2 ou 4 heures. La prescription apparaît hors-sol, alors que l’éclatement du groupe classe rend bien plus difficile l’organisation de tels devoirs dans les établissements. Toujours dans ce guide, il est fait mention de la prise en compte des notes de devoirs maison dans la moyenne des élèves alors que les travaux de sociologie de l’éducation mettent en lumière le caractère inégalitaire des travaux écrits à la maison sans l’étayage de l’enseignant.e et dans des conditions matérielles très variables d’un.e élève à l’autre selon son origine sociale. Il serait particulièrement injuste que ce format d’évaluation soit pris en compte pour le calcul de la moyenne d’un examen national comme le baccalauréat... Dans l’ancienne mouture du baccalauréat, les élèves disposaient des deux années complètes du cycle terminal pour progresser et atteindre un objectif commun de réussite aux épreuves. Le guide insiste sur le fait d’évaluer dès la Première les élèves sur des évaluations type bac à fort coefficient. Associé à l’impératif d’avoir une moyenne représentative, cela pourrait inciter les enseignant.e.s à multiplier les évaluations et à les intégrer systématiquement à la moyenne, laissant peu de place aux évaluations formatives et au droit à l’erreur pourtant au cœur des apprentissages. Impossible, dans ces conditions, d’adapter les évaluations aux classes, et de permettre ainsi à tou.te.s les élèves, y compris les plus fragiles, de réussir."

 

Communiqué

 

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"L'heure des choix ! Tel sera le thème de la 9è édition du Printemps de l'Économie qui se tiendra du 12 au 15 octobre 2021 à Paris, le tout retransmis en direct !", annonce le Printemps de l'économie. Les inscriptions sont ouvertes. "Entre l'impatience de retrouver la vie d'avant après des mois de renoncements et de frustrations, et l'urgence de penser et d'organiser autrement le monde de demain, que sera ce monde d'après dont on a tant parlé ? Ou, à défaut, quels choix cruciaux serons nous collectivement prêts à faire pour relever les défis qui se présentent à nous ? Bifurquer, oui ! Mais vers quoi et comment ?" Toute l'équipe espère vous retrouver pour débattre de tous ces enjeux.

 

Le printemps de l'économie

Sur le printemps 2020

 

 

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Les disciplines

François Gèze, Gilles Manceron, Fabrice Riceputi et Alain Ruscio ouvrent  un blog pour partager leurs recherches sur l'histoire coloniale et post coloniale. "Le blog « histoire coloniale et postcoloniale » est né d’une volonté commune de la rédaction de Mediapart et de l’équipe du site histoirecoloniale.net. Celle d’appuyer la réflexion et l’action pour une décolonialisation effective de notre société sur les acquis des recherches en sciences sociales, particulièrement fécondes, en France et ailleurs, sur ces questions depuis les années 2000, mais trop souvent ignorés quand ils ne sont pas stigmatisés."

 

Le blog

 

 

01/10/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 01 octobre 2021.

Partenaires

Nos annonces