Yann Guillouët : Quand le blob envahit les salles de classe 

L’expérimentation nationale avec le blob proposée par le CNES touche actuellement plusieurs milliers de classe en France. Yann Guillouët, enseignant de SVT au collège Victoire Daubié à Plouzané (29), a lui aussi reçu plusieurs souches de blob pour réaliser des expériences avec ses élèves. Après la fabrication de milieux de culture en physique-chimie, les élèves ont suivi le protocole officiel. «  Toutes les expériences sont placées dans une boite en carton et sont filmées en time lapse pour pouvoir ensuite exploiter les résultats en classe », souligne l’enseignant qui implique aussi les élèves des écoles voisines du collège. Prêts de matériel et échanges de résultats permettent un lien entre collégien et CM1 / CM2. Les deux semaines d’expérimentation s’achèveront par une course de blob sur gélose !

 

Comment s’effectuent les expériences avec les élèves ?

 

Nous avons procédé en deux temps. Un premier temps de fabrication des milieux (il s’agit de couler une gélose dans une boite de Pétri) qui s’est fait en cours de physique-chimie ce qui à permis aux élèves de travailler les notions de mélange et de respect d’un protocole. Puis, un temps de mise en route des expériences officielles du projet élève ton blob. Pour ce deuxième temps les élèves utilisent les boites de pétri qu’ils ont préparées puis déposent sur la gélose un morceau de blob qu’ils prélèvent à l’emporte pièce sur l’élevage de blob de la classe.

 

Toutes les expériences sont placées dans une boite en carton et sont filmées en timelapse pour pouvoir ensuite exploiter les résultats en classe. Il faut filmer en moyenne sur 24h. En cours de physique-chimie, ils utiliseront également les résultats pour calculer des vitesses de déplacement du blob.

 

Quels liens avez-vous établi avec les écoles du secteur ?

 

De façon générale nous avons des échanges réguliers avec les 4 écoles du secteur : cross du collège auquel participent les CM2, classes de CM2 qui viennent en résidence au collège pendant une journée, réunions de liaison école/collège pour le suivi des élèves. Par ailleurs, nous prêtons du matériel de sciences du collège lorsque les collègues du primaire en ont besoin.

 

Pour le projet blob je suis en lien avec les collègues de 5 classes de l’école de Kériscoualc’h et de 3 classes de l’école de Kroas Saliou. Je leur ai prêté du matériel ( loupe binoculaire, boite de Pétri,...) Les élèves de CM2 de l’école Kroas Saliou, qui est à côté du collège, sont venus au collège pour fabriquer les milieux.

 

Avec le collègue de sciences-physiques, nous sommes allés dans l’école Keriscoualc’h avec tout le matériel pour faire fabriquer les milieux aux CM2. Pour que les élèves viennent au collège, il aurait fallu affréter un car et cela revenait trop cher. Chaque classe de primaire a par la suite réalisé ses expériences. Aussi bien les expériences officielles que d’autres expériences.

 

Nous allons également échanger nos résultats, notamment pour ce qui concerne les expériences de nutrition.

 

Quelles autres expériences proposez vous en parallèle du protocole du CNES ?

 

D’autres expériences ont également été réalisées. Ainsi sur la nutrition : test de différents nutriments (tomate, poire, pomme, bonbon, œuf, chocolat viande, menthe, pain) pour cela, on dispose sur la boite de pétri 4 sources de nutriments différents et un morceau de blob au centre. On a fait le test de l’immersion d’un morceau de blob . Le blob respire mais n’est pas capable d’utiliser le dioxygène dissous dans l’eau. Ou encore le test du franchissement d’un obstacle (barrière de sel) et la résolution d’un problème : on réalise un labyrinthe avec deux chemins possibles un long et un cours, et quelques cul de sac.

 

Quelques mots sur la course de blob à venir …

 

Pour le côté ludique et clôturer de façon amusante ce projet, les différentes écoles et le collège vont poser un morceau de blob sur une gélose coulée dans un récipient rectangulaire (piste de course) avec à l’autre bout quelques flocons d’avoine. On filme le tout en timelapse avec un chronomètre en marche disposé à côté de la piste de course. Chaque école lance sa course dans la semaine, quand elle le veut, puis je centraliserai les différents temps d’arrivée.

 

L’idée étant qu’au final il n’y ait pas de perdant. Pour cela, je décernerai un prix au plus rapide, mais aussi au plus inventif dans sa façon de se déplacer, ou à celui qui aura occupé la plus grande surface.

 

Comment intégrez-vous cet événement dans votre progression ?

 

Le blob nous a servi d’exemple concret pour aborder les notions d’être vivant, de croissance des êtres vivants, de fabrication de matière par les êtres vivants, de cellule, de classification.

 

Propos recueillis par Julien Cabioch

 

Le projet en ligne

Sur le site du CNES

 

Dans le Café

Le blob est attendu au collège d’Istrie de Prayssac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par fjarraud , le mardi 19 octobre 2021.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces