L'Expresso du 19 novembre 2021 

Le fait du jour

Il y a des livres qui n'épargnent personne. Pas les syndicats. Pas les professeurs. Même pas le Café pédagogique ! Mais qu'on peut lire pour tester des idées, sortir des routines, renforcer ses convictions. Ancien recteur, professeur à l'université de Sherbrooke (Québec), Alain Bouvier, en franc tireur, essaie, dans une chronique qui s'étire tout au long de la pandémie (Sur l'école à la française, L'Harmattan), de montrer comment la crise sanitaire change l'école. Il le fait en réglant des comptes contre les "statuquologues" et "l'autruchisme" et en promouvant "l'hybriditude". Pour lui la crise a changé durablement la façon d'enseigner avec l'enseignement hybride mais aussi en faisant évoluer les relations entre enseignants et familles. Il dessine la vision libérale d'une école hybride et décentralisée. Et il s'en explique dans cet entretien.

 

(...)

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)

L'affaire Figaro Magazine

JM Blanquer ne donne pas tort au Figaro Magazine

"Décolonialisme, islamo-gauchisme, communautarisme, promotion du transgenrisme : au nom de la diversité et de son corollaire pédagogique, l'inclusion, les idéologies ont pénétré le temple scolaire avec la complicité d'une partie du corps enseignant et par le biais des outils pédagogiques". Les accusations du Figaro Magazine du 12 novembre jetaient les enseignants en pature à l'opinion publique. La participation de S Ayada, présidente du Conseil supérieur des programmes, donnait au dossier une reconnaissance officielle. Manquait la réfutation ou la confirmation de JM BLanquer. Jusque là le ministre s'était gardé de dire mot. Mais il a du répondre à une question de la sénatrice socialiste L. Rossignol le 17 novembre. "L'école transmet des valeurs.. au titre des principes de la république : liberté, égalité, fraternité et on a beaucoup insisté sur la laïcité. Bien entendu la lutte contre le racisme, l'homophobie sont intégrantes de la liberté, l'égalité et la fraternité", a déclaré JM BLanquer. "Mais il est exact que notre société est traversée par des courants venus de l'extérieur et ceux-ci ont de...
 (...)

19/11/2021 à 16:36  |  (0 commentaire)

CNESCO : Conférence sur la gouvernance éducative

Cnesco : Pourquoi une conférence internationale sur la gouvernance des politiques éducatives ?

"Tous nos travaux antérieurs nous ont montré qu’il était désormais nécessaire de regarder autrement les politiques éducatives non plus au travers de l’interrogation « que faut-il faire ? » que nous commençons à bien connaitre mais en se posant la question du « comment faut-il faire ? »". Le Cnesco ouvre aujourd'hui une nouvelle Conférence de comparaisons internationales sur le gouvernance des politiques éducatives. Nathalie Mons, responsable du CNESCO, Barbara Fouquet-Chauprade (Université de Genève), Claude Lessard (Université de Montréal) et Christian Maroy (Universités de Montréal et de Louvain) co-président cet...
 
(...)

19/11/2021 à 16:36  |  (0 commentaire)
La classe

Avec cartolycée, Jean-Christophe Fichet, professeur au lycée Porte de Normandie de Verneuil sur Avre, a créé plus qu'une cartothèque particulièrement adaptée aux programmes du lycée. Le site permet maintenant une véritable initiation au croquis géographique en proposant des séquences clés en main. Il initie aussi les enseignants aux outils cartographiques. Il est aussi un lieu d'entraide entre professeurs d'histoire-géographie.

 

(...)

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
La classe

L'observation des usages pédagogiques du numérique montre que les enseignants utilisent bien plus ces moyens pour eux-mêmes (préparation des enseignements, utilisation de la projection écran en classe) que pour et surtout par leurs élèves (activités d'apprentissages instrumentées, manipulations individuelles de moyens numériques). Outre la question des moyens matériels (nombre d'appareils, qualité des connexions, problème d'infrastructures et d'accès etc.), ils évoquent souvent la question de la formation et des ressources, sans oublier, mais c'est plus rarement évoqué, les contraintes propres aux exigences de l'enseignement et des programmes (une partie de la forme scolaire). Pour dynamiser ces pratiques, il y a bien longtemps que les décideurs tentent de trouver des solutions : colloques, journées de valorisation, salons et autres grandes manifestations, que ce soit à l'échelle locale ou à l'échelle nationale. On peut s'interroger sur l'efficacité de ces initiatives, en regard d'une part de ce que cela provoque au quotidien dans les salles de classe, et d'autre part en regard des participants à ces journées par rapport aux non-participants.

 

(...)

19/11/2021 à 06:58  |  (1 commentaire)
L'élève

Vous êtes invité,  mercredi 24 novembre et jeudi 25 novembre, sur réservation, à découvrir la nouvelle exposition temporaire « Banquet », qui met à l’honneur les multiples plaisirs de la gastronomie. « Banquet » propose aux visiteurs, à partir de 9 ans, de vivre des expériences immersives qui mobilisent tous les sens, le goût, la vue, l’odorat, l’ouïe et le toucher. L’exposition démontre aussi à quel point la chimie et la physique sont importantes dans la cuisine. La visite se termine par un éclairage en sciences humaines à travers les cultures, les époques et les mémoires, qui donne tout son sens au banquet. Les 4 et 5 décembre prochains, lors d’un grand week end culinaire, une « Food Mob » transformera  la Cité  en une cuisine géante accueillant des centaines de participants.

 

(...)

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
Le système

Le ministre a présenté le 18 novembre le plan de lutte contre le harcèlement. La principale mesure concerne la généralisation du programme pHARe qui devrait toucher tous les collèges à la rentrée 2022. Un programme jugé intéressant par Eric Debarbieux, expert international sur la violence à l'école. Mais qui ne répond pas à toutes les situations. "Aucune méta-analyse ne révèle qu'un programme miracle règlerait 80% des cas de harcèlement. Attention à ne pas être trop optimiste. On serait déçu", nous disait-il le 17 novembre. "Les conditions d'implantation d'un programme sont aussi importantes que le programme lui-même. Le problème du programme pHARe c'est qu'on nous promet un programme clés en main. Or il ne peut y avoir que du cas par cas. Chaque situation d'équipe, de harcèlement dans un établissement dépend de dynamiques internes. Il faut donc adapter la réponse et avoir une trousse à outils avec des programmes adaptés sur le terrain." L'application du programme repose sur uneplateforme numérique avec des parcours pédagogiques, une mallette de formation pour les ambassadeurs collégiens et deux autres pour la formation des personnels et chefs d'établissement. Le ministère participe aussi à deux numéros verts.

 

Le dossier de presse

E Debarbieux

 

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
Le système

"Dans la partie 2, intitulée « Les objectifs et modalités de choix des enseignements de spécialité », la phrase rédigée comme suit : « À la fin du deuxième trimestre de l'année de première, l'élève indique les deux enseignements de spécialité qu'il souhaite poursuivre en terminale. » est remplacée par la phrase ainsi rédigée : « À la fin du troisième trimestre de l'année de première, l'élève indique les deux enseignements de spécialité qu'il souhaite poursuivre en terminale. »" Le BO du 18 novembre publie une Note de service qui retarde le choix des spécialités de terminale. La mesure sera probablement accueillie positivement par les élèves et les professeurs.

 

Au BO

 

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
Le système

Le B.O. du 18 novembre vient entériner nationalement des modifications que les académies avaient déjà diffusées. D’une part, le « descriptif des textes et activités » s’appelle désormais « récapitulatif » : le changement de nom suggère combien l’enseignement du français en 1ère se recentre sur un empilement d’explications de textes. D’autre part, le candidat « dispose d'une copie des textes et de l'œuvre choisie pour l'épreuve et pour sa préparation » : beaucoup espèrent que le candidat puisse disposer non seulement de l’œuvre présentée mais de ses écrits d’appropriation.

 

Le B.O.

 

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
Le système

Julien Delmas réunit en quelques pages les informations et les liens indispensables pour demander le remboursement partiel de sa mutuelle complémentaire. Il sera de 15e par mois à partir de janvier 2022. Qui peut en bénéficier ? Comment faire ?

 

Sur le site

Le décret

 

 

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
Le système

De quelle autonomie disposent les salariés ? L'Insee se penche dans un Insee Première sur une liberté professionnelle qui compte en terme de qualité de vie. L'Insee distingue 4 groupes d'emplois. Les salariés disposant d'une large autonomie dans l'organisation de leur temps de travail et dont la vie privée est plus ou moins exposée aux aléas professionnels. Cela concerne 43% des salariés, le plus souvent des cadres. Il y a des salariés qui ont des horaires imposés mais qui préservent leur vie privée. cela concerne 23% des salariés, l eplus souvent ouvriers. Enfin il y a ceux qui ont des horaires très contraints et dons la vie professionnelle déborde souvent sur la vie privée. Cela concerne 34% des salariés dont les enseignants et le personnel de santé.

 

Insee Première 1878

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
Le système

La mairie de Bordeaux interdit la cigarette à moins de 50 mètres d'une école. Les abords des écoles deviennent des "espaces sans tabac" et les contrevenants écoperont d'une amende de 11 €. "Ces espaces sans tabac doivent permettre de réduire le tabagisme des jeunes, l'exposition au tabagisme passif des enfants et de préserver l'environnement des mégots de cigarettes. Une décision qui répond à une demande récurrente des habitants : 86 % de la population interrogée déclare qu'il est souhaitable que les personnes soient protégées de la fumée de cigarette aux abords des établissement scolaires", affirme la mairie. Selon l'AFP, le maire veut étendre ces espaces aux abords des collèges et lycées. C'est là que les problèmes risquent d'arriver, l'éducation nationale laissant les élèves sortir fumer.

 

Sur le site de la Ville

 

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
La classe

Poursuivant sa série d'articles sur "les ZEP laboratoire du système éducatif", l'Observatoire des zones prioritaires en vient à la politique de dédoublements. "Le dédoublement des classes dans le premier degré de l’éducation prioritaire est présenté dans le discours officiel comme la mesure emblématique du quinquennat dans le domaine de l’éducation prioritaire mais aussi dans le domaine social", écrit l'OZP. "Pour l’instant son efficacité, eu égard à son coût élevé, n’apparait pas de façon probante. Et après ? Il n’est pas certain, pour des raisons budgétaires, que les effectifs par classe soient réduits "à tous les niveaux de l’enseignement prioritaire", comme le suggère l’éditorial du Monde du 17.11.21. Il est encore moins probable qu’il soit généralisé à l’ensemble du premier degré, même si certaines propositions électorales vont dans ce sens. Il est possible par contre, comme le propose le SNUipp, qu’un élargissement s’opère par le biais d’un développement de la co-intervention - ou même d’un retour plus ou moins avoué à la formule du "plus de maîtres" - beaucoup moins onéreuse et pédagogiquement plus porteuse."

 

Su rle site

Un bilan très décevant

 

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
La classe

"Traverser le gué" : un rapport de recherche coordonné par A Richard Bossez et R Cornand (du LAMES Aix Marseille Université) étudie le passage de 3ème à la seconde dans les Rep+ de l'académie. Pour eux c'est "un moment clé dans la différenciation des parcours scolaires des élèves". Ils montrent de fortes inégalités en lien avec l'origine sociale et le territoire. Ainsi dans l'académie d'Aix Marseille les élèves de Rep+ ont deux fois plus de chances d'aller en 2de professionnelle que les élèves hors éducation prioritaire (43 contre 21%).Le taux de réussite au DNB est lié à l'origine sociale : taux moyen de 87% contre 73% pour les enfants d'inactifs. Dans le processus d'orientation en fin de 3ème, le rapport montre des effets de territoire : notamment des biais de notation amenant à des écarts d eniveau important avec les lycées plus mixtes socialement. Il relève des effets scolaires : par exemple moins d'autonomie au travail pour les élèves venant de Rep+. Les choix des familles jouent aussi : elles se sentent moins légitimes à lapoursuite d'études longues et sont moins ambitieuses. Le rapport note des effets de genre : les filles vont davantage en lycée général que les garçons. Enfin il relève des effets ethniques : "Si l’on prend comme indicateur le parcours scolaire des élèves, structuré par l’orientation après la troisième, puis après la seconde et l’obtention du baccalauréat, il n’y a pas de différence significative entre les enfants de la population « native » et ceux issus de l’immigration, toutes choses égales par ailleurs. La seule différence globale repérable statistiquement est à l’avantage des filles issues de l’immigration (comparées aux filles « natives ») : elles reçoivent un léger coup de pouce au moment de l’orientation troisième seconde et conservent cet avantage au niveau du baccalauréat. Ce résultat cache cependant des disparités selon l’origine migratoire, mais aussi selon le rang dans la fratrie".

 

L'étude

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment évolue la pauvreté ? Est-on pauvre pour toujours ? Les prestations sociales diminuent-elles la pauvreté ? Quels territoires sont les plus touchés par la pauvreté ? L'Insee se penche sur les 9 millions de pauvres. Il explique comment il évalue le taux de pauvreté et le seuil de pauvreté. Mauvaise nouvelle : seules 20% des pauvres sortent de la pauvreté durablement dans un délai de 3 ans.

 

Le dossier

 

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Le Printemps de l'économie s'est déroulé du 12 au 15 octobre avec comme thème central "Bifurcations, l'heure des choix".  Les vidéos des 31 sessions sont visibles en ligne. Le magazine du Printemps (52 pages) revient sur les thèmes avec des signatures prestigieuses : R Passet, P Artus, K Schubert, O Postre, S Faucheux, P Aghion, P Naccache, P Brassac etc.Au sommaire : la lutte contre le réchauffement climatique, l'insertion professionnelle des jeunes, la protection sociale, révolution technologique et chomage de masse, régulation des GAFAM, révolution numérique et nouveaux prolétaires, le retour de l'Etat fort etc.

 

Sur le site du Printemps

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment le jeu vidéo rend il compte de la seconde guerre mondiale ? La BNF réunit le 24 novembre des chercheurs qui analysent en direct trois jeux indépendants (Through The Darkest of Times, Attentat 1942 et My Memory Of Us), qui se déroulent durant  la Seconde Guerre mondiale et évoquent la résistance en Allemagne et l’occupation de la Tchécoslovaquie et de la Pologne. La séance sera animée par Romain Vincent, enseignant en histoire-géographie, doctorant sur les usages pédagogiques du  jeu vidéo et créateur de la chaîne JVH  (Jeux Vidéo & Histoire), et Eugen Pfister,  enseignant à l’université des Arts de Berne et Sybil Collas, narrative designer. L'événement peut être suivi à distance.

 

L'événement

 

19/11/2021 à 06:58  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 19 novembre 2021.

Partenaires

Nos annonces