L'Expresso du 24 novembre 2021 

Le fait du jour

"Une étape doit être franchie pour donner du sens et de la cohérence aux différents dispositifs. La période est favorable à une action de ce type". Alors que le ministre vante ses référents "Valeurs de la République", la Cour des Comptes étale la faiblesse du pilotage ministériel et du niveau des élèves. Dans un nouveau rapport, la Cour des comptes appelle à renforcer la formation citoyenne à tous les niveaux et à faire de l'Education nationale son pilote unique. Il invite le Conseil supérieur des programmes à revoir les programmes et les évaluations. Il demande aux inspecteurs d'évaluer les professeurs en EMC. De telle sorte que, de l'école au Service national universel, s'installe un parcours cohérent. Si le bilan est sévère pour JM Blanquer, il apporte des perspectives qui prolongent son discours.

 

(...)

24/11/2021 à 07:02  |  (1 commentaire)
La classe

L’école est le haut lieu de transmission des savoirs. Mais c'est surtout un lieu où l’on apprend à penser. Pourtant, comme l’explique Daniel Gostain, professeur des écoles spécialisé en aide relationnelle (option G), dans les textes sur l’école, on lit très rarement ce verbe, penser. « Penser l’école, penser à l’école C’est un combat vital, un combat politique, un combat humain ».  Daniel Gostain essaie de donner des billes aux élèves pour apprendre à penser, à analyser, à verbaliser, à mettre les mots sur ce qu’ils vivent et ce qu’ils ressentent. « Depuis des années, je milite pour que des espaces de pensées soient inscrits dans les emplois du temps des classes, car on ne peut pas véritablement apprendre, surtout pour les enfants qui n'ont pas la chance de bénéficier de ces espaces à la maison, sans penser ce qu'on apprend et ce qui s'y joue ». « Ma vie du dedans » est un des dispositifs proposés par D. Gostain pour permettre de penser ses ressentis.

 

(..)

24/11/2021 à 07:02  |  (1 commentaire)
L'élève

Aux rabat-joie mettant en cause le pouvoir émancipateur de l’enseignement musical, « Soul Kids », premier long métrage documentaire de Hugo Sobelman, oppose la vision éclairante, et touchante, d’une école dédiée créée à Memphis en 2000. Dans une des villes du Sud des Etats-Unis les plus pauvres, la Stax Music Academy, établissement gratuit et extrascolaire, accueille chaque année une centaine d’adolescents afro-américains sur les chemins de l’apprentissage de l’écriture et de la composition, nourris par l’héritage du label légendaire des années soixante, Stax Records, ‘bande-son’ mythique de la lutte des Noirs pour les droits civiques. Le jeune réalisateur français choisit une immersion empathique aux côtés de ces étudiants passionnés et laisse hors champ le contexte de violence et de misère du quotidien. Finement monté, le documentaire parvient cependant à inscrire la pratique de la musique  dans l’histoire, celle du lieu de naissance du Blues, de la Soul et du Rock, celle des luttes noires américaines pour l’égalité. Et « Soul Kids », sous une forme à la fois intime et chorale, nous donne à voir et à entendre l’accès à l’estime et à la construction de soi chez des élèves motivés. Et nous saisissons avec plaisir et intelligence l’épanouissement individuel et collectif d’une nouvelle génération tournée vers un avenir voué, émotionnellement et professionnellement, à la musique, loin de ‘la solitude des champs de coton’.

 

(...)

24/11/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Le système

La situation sanitaire impacte fortement notre capacité à assurer la continuité du service public d'éducation, et tout particulièrement  pour ce qui concerne le fait de garantir que tous les élèves de notre département puissent bénéficier de la présence et de la compétence d'un enseignant... En dépit de notre volonté affichée de répondre à cette nécessité, nous ne sommes pas actuellement en mesure d'assurer la présence d'un enseignant dans chaque classe du département.  C'est la raison pour laquelle, connaissant votre expérience passée, je m'adresse à vous pour effectuer des missions d'enseignement". La Dasen de Seine et Marne, Valérie Debuchy, contacte en ce moment des professeurs retraités pour garnir les classes. Il semble que ce soit le cas aussi dans l'Eure. Augmenter les postes aux concours ou faire appel aux listes complémentaires ne serait-ce pas plus efficace ?

 

 

24/11/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Le système

Alors que le Sénat décrit avec précision la perte de pouvoir d'achat des enseignants, 20% en 20 ans, c'est l'occasion de rappeler la pétition des Stylos rouges demandant 20% de revalorisation. "Les Stylos Rouges lancent cette pétition adressée à tous les citoyens français, ainsi qu'à leurs députés, afin de demander une augmentation des salaires des enseignants français à hauteur de 20%, par une bonification des grilles indiciaires de tous les échelons, afin de rattraper les standards de rémunération de la catégorie A de la fonction publique mais aussi la moyenne des pays développés". Envoyée à l'Assemblée nationale elle a reçu près de 14 000 signatures.

 

La pétition

Le réquisitoire du Sénat

 

24/11/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Le système

" L’intersyndicale parisienne SNES-FSU, SNFOLC, SUD Education et CGT Educ’Action, demande que cessent immédiatement les pressions et intimidations de la part des chefs d’établissement et des inspecteurs dans le but de mettre au pas les enseignants et de leur imposer la mise en place du PLE." Le PLE c'est le plan d'évaluation que tous les lycées doivent élaborer pour ajuster les évaluations dans l'établissement. Un dispositif contourné à de nombreux endroits car considéré comme allant contre la liberté pédagogique. Le travail d'équipe ne peut pas être imposé par en haut.

 

Communiqué

Sur le PLE

 

24/11/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Le système

"L'ex-ministre de l'enseignement supérieur se distingue lors de la primaire organisée au sein de « LR » par des propositions - examen d'entrée en sixième, augmentation de deux heures des horaires dévolus au « lire-écrire-compter » dans l'élémentaire, focalisation unilatérale sur la « transmission » - à rebours des deux ministres de la période gaullienne d'avant Mai 68 : Fouchet et Peyrefitte", écrit l'historien Claude Lelièvre. Il rappelle les arrêtés pris sous de Gaulle pour ouvrir le collège à tous, notamment en supprimant l'examen d'entrée en 6ème, et même revoir la pédagogie des collèges pour l'adapter à la massification. "Il paraît que « LR » se situe dans la filiation gaulliste et que Valérie Pécresse est allée se prosterner à Colombey-les-Deux-Eglises. Mais toute la période gaullienne était tendue vers un avenir autre , notamment en matière d'Ecole. Et là, c'est l'inverse.Valérie Pécresse, en particulier, se met en avant pour aller en arrière toute".

 

Sur son blog

 

 

24/11/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Le système

S'exprimant devant l'Assemblée nationale le 23 novembre, JM Blanquer a précisé que 6000 classes étaient fermées cette semaine , un nombre jamais atteint depuis le début de l'année scolaire. "Tester, alerter, protéger est essentiel", a ajouté le ministre. "Etre capable de tester est fondamental. C'est vrai dans la société et dans l'école... Le milieu scolaire n'est pas particulièrement contaminant". Des affirmations peu étayées par les faits. Le nombre de tests réalisés ne cesse de baisser (140 000 la semaine dernière) en pleine reprise épidémique. Enfin dans 26 départements le taux d'incidence des scolaires est supérieur au taux moyen départemental : ce sont les scolaires qui diffusent la maladie.

 

 

24/11/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Le système

Ce sont 250 millions qui sont proposés dans un appel à manifestation d'intérêt du PIA4 pour "l'innovation dans la forme scolaire". " Cet appel à manifestation d’intérêt propose de financer des expérimentations de nouveaux dispositifs de formes scolaires pour identifier les plus prometteurs et créer un réseau national d’acteurs engagés dans une démarche d'expérimentation, de recherche et de partage.". Le document appelle des projets d'au moins 2 millions chacun. Il s'agit de " décloisonner les enseignements disciplinaires, centrer l’enseignement sur les processus d’apprentissage2, sur l’acquisition de connaissances et de compétences durables et transposables3, favoriser les compétences dites du XXIe siècle4, réinvestir tout apprentissage d’un sens immédiatement compréhensible par les élèves, adapter l’enseignement aux caractéristiques et aux besoins particuliers des élèves, renforcer la coéducation avec les parents d’élèves, réaffirmer la place de l’oral dans le processus d’apprentissage et dans sa valorisation". Dans les changements envisagés il y a la modification du temps scolaire et des espaces , le développement de la coopération entre enseignants etc. Des idées à creuser. Mais des projets d'au moins 2 millions, soutenus par un dossier aux normes des PIA, on se doute que ce ne sont pas des projets qui viennent du terrain. Mais plutôt qui risquent d'utiliser le terrain...

 

L'appel à manifestation d'intérêt

Cet AMI a été validé au JO du 11 novembre

 

24/11/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

24/11/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
La classe

" En  éducation  aujourd'hui,  nous  sommes  en  panne  d'espoir  et  nous  avons  tendance  à désespérer du politique en la matière. Le risque est grand d’adopter des discours spécialisés, aseptisés et désengagés, fortement basés sur des critères de rationalité qui ne tiennent pas compte des projets sociaux de l’éducation" Dans la Revista Teias, Jean Houssaye veut réveiller l'utopie pédagogique. Se réclamant de P Freire, il appelle à une autre perspective. "L’éducation doit être envisagée en tant que projet de libération et la pédagogie doit conduire à l’accomplissement des valeurs civiques et démocratiques". Pour lui, " l’éducation a toujours été traversée par une force de proposition et une force de soupçon, par l’affirmation d’une volonté et  par  la  dénonciation  de  la  critique.  Pendant  longtemps,  la  volonté l’a emporté sur la critique. C’était le bon temps, celui où pédagogie et politique se disaient directement et conjointement. Ce monde s’est effacé parce que la critique est devenue première, quitte à se faire volonté. Il ne peut plus y avoir vraiment “projet” politique en pédagogie, mais seulement intention politique en pédagogie, ouverture politique en pédagogie, expérience politique en pédagogie.  La politique est plus que jamais nécessaire en pédagogie.  On sait que la pédagogie est éducation au politique, on sait qu’elle doit l’être, on sait qu’elle ne peut l’être vraiment que dans une société démocratique, mais on sait qu’elle ne peut vouloir une politique : elle est dessein politique, mais non dessin politique, même si elle a la politique comme destin. Mais, à ceci une condition : que la pédagogie reste liée à l'utopie, faute de quoi elle n'est plus qu'un service de la politique".

 

L'article

L etriangle pédagogique et le bonheur d'enseigner

 

24/11/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
La classe

Les élèves seront au centre du prochain colloque de l'AFAE à Besançon du 18 au 20 mars. " Prendre toute la mesure de la place de l’élève, des élèves, au sein et en dehors du système éducatif invite à considérer autrement ceux-ci, en proposant une lecture qui réhabilite les publics scolaires tels qu’ils sont et non tels que l’institution scolaire les définit eu égard à des normes, dont celle de la réussite académique. La crise sanitaire a offert l’occasion permettant de prendre toute la mesure de la diversité des publics et de leur expérience qui est faite d’épreuves, parfois de difficultés mais aussi de diverses formes de dépendance. Les vulnérabilités et le mal-être des élèves sont apparus au grand jour lors du confinement, bien qu’ils lui préexistaient.... Le défi est ambitieux car s’il peut apparaître comme une modalité particulière permettant de comprendre, du point de vue des premiers concernés que sont les élèves, le fonctionnement et les difficultés de l’institution scolaire, il soulève de nombreuses questions à commencer par les conséquences pratiques d’une telle ambition : quelles place et légitimité accorder à l’expérience des élèves, qui sont plus que des élèves, pour en faire un allié, un appui au service de leur réussite, de leur parcours ? Que faire de l’éducation informelle qui façonne largement le rapport à l’école et aux apprentissages ? Jusqu’à quel point l’institution scolaire serait prête à « déplacer les lignes » pour accorder aux élèves une réelle place, au sein de la classe, de l’établissement, à l’interface de l’école et de la vie ?" Découvrez les axes du colloque.

 

Sur le colloque

 

24/11/2021 à 07:02  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Je coordonne et anime un dispositif CLAS (Contrat Local d'Accompagnement à la Scolarité) sur Argenteuil, et nous travaillons avec des principes et techniques de pédagogie coopérative. Le "Quoi de Neuf ?" y est central. Je voulais vous partager mon expérience d'hier. 

 

(...)

24/11/2021 à 07:01  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Le Casnav de Nancy-Metz propose des traductions audio et écrites des albums Narramus "afin de faciliter l’utilisation de ces outils dans des classes accueillant des élèves allophones, ou pour un travail individualisé visant le transfert de la langue première de l’élève vers le français langue seconde". Par exemple on dispose de "Le machin" en traduction audio et écrite en 12 langues. On a aussi la traduction audio des mots de l'histoire(12 langues) et la tarduction écrite des mots (12 langues aussi).

 

Sur le site

 

 

24/11/2021 à 07:01  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment lier les 30 minutes d’activité physique quotidienne à des fins de pauses actives ou de classes apprenantes et les mathématiques ? Des propositions du groupe maths premier degré de la Vienne.

 

Sur le site

 

 

24/11/2021 à 07:01  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 24 novembre 2021.

Partenaires

Nos annonces