L'Expresso du 29 novembre 2021 

Le fait du jour

La nouvelle FAQ publiée par le ministère après les annonces du 25 novembre confirme deux choses. Premièrement, le remplacement de la fermeture automatique des classes par le droit au retour des cas négatifs a été improvisée. Il a fallu deux journées au ministère pour décrire la marche à suivre. Il en faudra encore plusieurs pour son application. Deuxièmement, cette procédure est inadaptée à la situation. Elle n'empêchera pas la diffusion de l'épidémie dans les classes et par suite dans les familles. Elle donne la priorité au maintien des enfants en classe "coûte que coûte" et quel que soit leur situation virologique.

 

(...)

  

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Les INSPE gardent la main sur les concours du 1er et du 2d degré, annonce la Depp dans une nouvelle Note (21.40). Avec une exception notable : l'agrégation. Il y a une autre bizarrerie dans les concours de recrutement d'enseignants c'est qu'être enseignant ou personnel de surveillance semble être un fardeau pour réussir aux concours. Mais le principal enseignement c'est la montée des secondes carrières dans l'enseignement. Une évolution qui interroge et qui n'est pas sans conséquences.

 

(...)

29/11/2021 à 07:13  |  (1 commentaire)
La classe

Evaluer, c’est donner de la valeur : la plus belle des valorisations serait-elle alors désormais la publication en ligne des créations d’élèves ?  C’est une leçon qu’enseigne le fort joli blog « A fleur de mots » d’Isabelle Dornic, professeure de lettres au collège Amand Brionne à Saint-Aubin-d’Aubigné dans l’académie de Rennes. D’une classe à l’autre, d’une année à l’autre, les productions partagées sont variées et inspirantes : vidéopoèmes, bandes-annonces de livres, affiches contre le sexisme, « book in a box », carnets d’enquête romanesques… La publication ouverte suscite fierté, engagement, sentiment d’appartenance à une communauté d’apprentissage. Elle rend vivante une culture scolaire devenue participative et donne un authentique enjeu au travail : « J'aime l'idée que les élèves soient dans la beauté du geste, plutôt que dans l'obsession de la  rentabilité… »

 

(...)

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
Le système

Selon l'Education nationale, 21 976 élèves ont été contaminés dans la semaine du 26 novembre soit deux fois plus que la semaine précédente (10962). Le nombre de classes fermées a lui aussi doublé : 8890 contre 4048. Doublement aussi des personnels Education nationale malades : 1562 contre 776 la semaine précédente. Ces nombres restent relatifs. Ainsi Géodes (ministère de la santé) trouve 9829 cas nouveaux de covid de 0 à 19 ans pour la seule journée du 22 novembre. Cela confirme la rapide expansion de la pandémie en milieu scolaire. Le taux d'incidence des écoliers (6-9 ans) a largement dépassé le niveau des 3ème et 4èùme vagues. Le nombre de tests réalisés reste à peu près stable à 190 487, toujours très loin des 600 000 promis. La vaccination en établissement a disparu.

 

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
Le système

"Comment voulez-vous qu’ils puissent se concentrer en cours alors qu’ils ne savent pas où dormir le soir venu ?" Ouest France recueille les propos de professeurs des lycées Victor-et-Hélène-Basch et Charles-Tillon de Rennes. Deux élèves vivent depuis le 19 octobre dans la rue depuis que leur famille n'est plus hébergée en hotel. Une vingtaine d'enseignants se mobilise et envisage un hébergement dans les lycées.

 

Dans Ouest France

 

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
Le système

Un décret et un arrêté publiés le 27 novembre modifient l'épreuve de controle du bac pro. Il sentrent en vigueur début 2022. Le décret " l'exigence de validation des compétences professionnelles pour l'accès à l'épreuve de contrôle". Au lieu d'une "note au moins égale à 10 sur 20 à l'épreuve d'évaluation de la pratique professionnelle définie" on a "une note moyenne au moins égale à 10 sur 20 aux épreuves professionnelles définies". L'arrêté redéfinit les sous-épreuves de l'épreuve de controle portant sur des compétences évaluées par les épreuves obligatoires de la spécialité concernée en mathématiques ou physique-chimie ou économie-gestion ou économie-droit ou prévention santé environnement, selon la spécialité concernée  et en français ou histoire-géographie et enseignement moral et civique.

 

Le décret

L'arrêté

 

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
Le système

Selon un enquête réalisée par la banque Casden et le Snpden Unsa, les conditions de travail des personnels de direction se sont dégradées avec la crise sanitaire. "L’enquête révèle que la crise a eu un effet négatif sur la qualité des relations que les chefs d’établissements entretiennent avec l’ensemble de leurs interlocuteurs", affirme l'enquête, notamment avec les parents et les IPR. Les personnels de direction dénoncent un décrochage scolaire important et une recrudescence de violence (plus de 50% à observer une recrudescence de violence au sein de leurs établissements). Ce dernier point ne se retrouve pas dans la dernière enquête ministérielle Sivis 2020-2021 qui montre plutôt une baisse des violences. Sivis est alimenté par les personnels de direction. Les personnels de direction "ressentent une dégradation en ce qui concerne, tout d’abord, leurs conditions de travail et les tâches professionnelles (9 PERDIR sur 10), leur confiance envers l’institution (8 sur 10) puis leurs missions (7 sur 10)". Ils "ont le sentiment de vivre sous le joug des injonctions hiérarchiques (77% d’entre eux mentionnent cet aspect), de devoir s’adapter, si ce n’est au jour le jour, du jour pour le lendemain, étant souvent informés des changements organisationnels liés à la pandémie par les médias la vieille de l’application de ces derniers, voire le jour-même par leur ministre. Ainsi, ils sont 92% à faire part de la dégradation massive de leurs conditions de travail". 67% se plaignent de stress

 

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)

Blanquer : L'heure du bilan

Le réquisitoire du Sénat sur la dégradation du métier enseignant

"En euros constants, les enseignants français ont perdu entre 15 et 25 % de rémunération au cours des 20 dernières années". Des salaires en chute de près de 20% en 20 ans, devenus nettement plus faibles que les salaires du privé. Un temps d'enseignement nettement supérieur à celui des pays voisins pour des salaires nettement plus bas. Des conditions de travail parmi les plus dégradées de tous les pays de l'OCDE. Tout cela est connu. Mais ce réquisitoire sans appel ne vient pas d'un syndicat enseignant. Il est tiré du rapport du Sénat sur le budget de...

(...)

 

Lisez l'article...

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Harcèlement : Le sociologue et le politique

"Le climat scolaire, c'est d'abord une affaire d'adultes". Au moment même où la commission de l'éducation de l'Assemblée nationale examinait la proposition de loi sur le harcèlement scolaire, Benjamin Moignard (Université de Cergy) en démontrait, sans le savoir, le peu d'intérêt. D'un coté , le député (Modem) Balanant crée un nouveau délit inscrit au Code pénal pour résoudre la question. De l'autre, Benjamin Moignard démontre que le harcèlement à l'école dépend prioritairement des relations entre les adultes et de leur capacité à travailler...

(...)

 

Lisez l'article...

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
La classe

Suivons le rythme vient du Québec. Ce jeu gratuit, adapté aux ordinateurs comme aux smartphones , invite les jeunes enfants (4 à 6 ans) à participer à al Symphonie du nouveau monde de Dvorak. Les enfants participent à l'oeuvre en la sonorisant avec des instruments de percussion ou des objets du quotidien. "Le jeu Suivons le rythme amène l’enfant à explorer ses perceptions sensorielles (utiliser son ouïe, suivre un visuel ; découvrir le fonctionnement et les réactions des parties de son corps) ; à développer sa motricité globale (expérimenter divers mouvements sollicitant les parties de son corps ; freiner et contrôler ses mouvements ; coordonner ses mouvements), à exercer sa motricité fine (manipuler de petits objets) et à expérimenter l’organisation temporelle (reproduire des séquences de mouvements ; reproduire des séquences rythmiques). Ce jeu est aussi l’occasion pour l’enfant d’expérimenter son autonomie (faire des tentatives ; oser essayer), de réagir avec assurance, de collaborer et de créer des liens avec les autres (proposer son aide ; encourager les autres".

 

Le jeu

 

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
La classe

Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? L’Observatoire des inégalités a demandé à plus de 30 expertes et experts de formuler des propositions concrètes pour réduire les inégalités en France. Des revenus à l’éducation, en passant par le travail ou la santé, ils dessinent les futurs possibles des politiques publiques. Que faire pour réduire les inégalités de salaires, mettre fin aux discriminations, donner les mêmes chances à tous les élèves à l'école par exemple ? À quelques mois d'une élection décisive, une boite à idées concrètes dans laquelle chacun peut se servir et qui vise à ouvrir le débat. Pour l'éducation, l'ouvrage donne la parole à François Dubet : Donner la priorité aux perdants; à David Guilbaud : Réduire la place de la méritocratie scolaire; à Julien Grenet sur le recrutement des grandes écoles, à Sébastien Goudeau : Déjouer les stéréotypes sociaux dans la classe et enfin à Clotilde Lemarchant :    Mettre en œuvre la mixité dans les formations initiales.

 

L'ouvrage

 

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
L'élève

"Nous sommes avant tout des enfants". Pour casser les stéréotypes et lutter contre la vague raciste, il n'est pas inutile de rappeler cette brochure réalisée par le Snuipp Fsu avec la Fcpe et Solidarité laïque. "Un rappel du droit, des définitions claires, des témoignages et de « l’incitation » à l’action sont organisés à partir de "clichés" souvent entendus sur les personnes migrantes. Une brochure qui entend développer l’esprit critique des plus jeunes, mais aussi de leurs enseignants et leurs parents pour faire comprendre les phénomènes de migrations."

 

La brochure

 

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Une enseignante  de français au travail : c’est ce que donne à voir joliment un ouvrage que publie Sarah Alami aux éditions Tsarines. On y perçoit combien l’enseignante se pose des questions délicates: comment étudier un classique sans ennuyer la classe ? comment lire de vieux textes avec de jeunes élèves ? comment lire de gros livres avec des ados peu lecteurs ?… On découvre, à travers des comptes rendus précis de séquences menées en 2nde sur « Phèdre », « Madame Bovary » ou « Les lettres persanes », des propositions qui diversifient l’approche de la littérature pour mettre authentiquement les élèves en activité de lecture, d’investigation, d’expression écrite ou orale, de coopération, de créativité. Une belle invitation à entrer dans l’atelier de l’enseignant.e, dans son bureau comme dans sa classe : « Nous, professeurs, sommes des artisans et des artistes : nos séquences (…) sont des histoires, des petits chefs-d’œuvre, des objets pleins de sens, capables d’enrichir et de changer la vie de nos élèves » (Nina Blanchot).

« Comment lire de vieux textes avec de jeunes élèves ? (et autres questions piquantes pour profs de lettres) », Sarah Alami, Editions Tsarines, 2021, ISBN 978-2-95792-560-5

 

Sur le site de l’éditeur

 

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Nouveauté de l’oral de l’E.A.F., la question de grammaire soulève bien des questions : quelle pertinence pédagogique de cet étiquetage ? quels temps et modalités de travail en classe ? quelles formulations et attentes à l’examen ? Sur ce dernier point, la page Lettres de l’académie de Grenoble présente des éclairages intéressants à travers des exemples précis de questions et de réponses de candidat.es, elles-mêmes analysées. « On évalue la présence d’une démarche analytique et la maitrise d’un lexique grammatical sans attendre tous les détails de la part du candidat. L’expression « on valorisera » permet, même si la réponse reste lacunaire, de bonifier dans la limite des deux points certains éléments particulièrement pertinents.»

 

En ligne

Ressources diverses

Dans Le Café

 

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Au collège Aimé-Charpentier de Damville, Sophie Hallavant a conduit ses élèves à réaliser des interviews audio de Guy de Maupassant. Le travail porte sur les nouvelles « Aux champs » et « La ficelle ». Les élèves « remplissent un tableau de relevés d’informations qui servira ensuite de point d’appui afin de bâtir l’interview en adoptant une posture « critique » sur l’intrigue, les personnages, l’esthétique réaliste ou encore la visée de l’auteur ». En binôme, les collégiens préparent, engagent et enregistrent un dialogue entre l’auteur et un critique littéraire qui l’invite à justifier ses choix.

 

Présentation en ligne

Exemples d’interviews de Maupassant

Autres interviews littéraires fictives

 

 

29/11/2021 à 07:13  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 29 novembre 2021.

Partenaires

Nos annonces