Stéphane Bonnery : Comment la culture vient aux enfants 

"Le livre propose une autre manière de penser les médiations artistiques, en tant que chaînes de cadrage et d’appropriations croisées : les créateurs eux-mêmes suggèrent dans leurs œuvres des manières de les apprécier et ils anticipent des réceptions possibles (ce qui fera réfléchir, rire, ou émouvra, par tel procédé), là encore en oscillant entre adressage à des âges précis et priorisation de la démarche artistique qui renvoie aux enfants et aux accompagnateurs la responsabilité de s’approprier les significations possibles. D’autres acteurs de la production (éditeurs par ex. dans le paratexte) diffusent également des clés d’appropriation des œuvres, dont s’emparent inégalement à leur tour les intermédiaires (bibliothécaires, animateurs de dispositifs d’action culturelle, etc.) qui cadrent en partie les appropriations possibles des jeunes publics. Et le public, à son tour, donne en partie à voir son appropriation des œuvres aux créateurs qui peuvent en tenir compte pour leurs créations ultérieures (visites de classes par des auteurs d’albums par exemple)". A l'occasion de la publication de l'ouvrage  "Comment la culture vient aux enfants", Stéphane Bonnery réfléchit au rapport entre accès àla culture et inégalités.

 

Sur le site de l'Institut FSU

 

Par fjarraud , le jeudi 20 janvier 2022.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces