Camille Peugny : Pour une autre politique de la jeunesse 

"La reproduction des inégalités instille le poison lent de la défiance, du pessimisme et du ressentiment dans une société qui continue à défendre les valeurs d'une méritocratie à laquelle plus personne ne peut croire". Dans un petit livre qui est un livre programme (Pour une politique de la jeunesse, Seuil), Camille Poigny (université Paris Saclay) livre un vrai réquisitoire sur l'absence de politique en faveur de la jeunesse en France. Electeurs, les jeunes sont toujours traités en enfants sur la plan social, toutes les aides passant jusqu'à 25 ans par leurs parents. Ce système garantit la reproduction des inégalités et oblitère l'espoir républicain. Il appelle à une autre politique, inspirée des pays scandinaves, avec un Etat qui aide directement les jeunes à se construire et de ce fait lutte contre les inégalités. Camille Peugny s'en explique dans cet entretien.

 

Un des intérêts du livre c'est de montrer qu'il y a des jeunesses et pas seulement une génération. Quelles fractures dans cette jeunesse ?

 

Elles sont nombreuses. D'abord des différences de statut. Si l'image de l'étudiant s'est imposée dans les représentations, on s'aperçoit que la moitié des 1825 ans n'étudie pas. Ces jeunes là sont en emploi ou inactifs. On sait que la trajectoire de ces jeunes est marquée par l'origine sociale, ethnique, le genre et le territoire où ils sont nés. Mais même parmi les étudiants il y a des catégories différentes. On se rappelle les queues devant l'aide alimentaire durant la crise sanitaire. La massification scolaire a entrainé l'arrivée dans les universités d'étudiants venant de milieu très populaire, toujours sur le fil de la précarité. Ils ont du mal à se nourrir.

 

Quelle place à l'école dans la construction de ces inégalités ?

 

Une place qui n'est pas négligeable. On sait que les enfants arrivent déjà inégaux à l'école. Mais les comparaisons internationales montrent que l'école français ne parvient pas à réduire les inégalités. Selon PISA, la France est un des pays où l'origine sociale pèse le plus. Les inégalités entre les bons et les mauvais élève s'accroissent dans l'école française et elles sont liées à l'origine sociale. Notre système éducatif est particulièrement élitiste. Il est tout entier tourné vers l'hyper sélection d'une petite élite et moins attentif que les autres à la réussite de tous les élèves. C'est une différence avec les systèmes éducatifs d'Europe du Nord où on évalué plus tardivement les élèves et où l'accent est mis sur des compétences minimales pour tous les jeunes.

 

Peut on quand même définir des points communs  à cette génération ?

 

On peut en définir au moins deux. D'abord c'est une génération qui fait face à une précarisation accrue dès les débuts de carrière. Je montre dans le livre que quand on compare les générations on voit la précarité monter. Aujourd'hui plus de 50% des jeunes en emploi les ont dans une forme précaire : CDD, intérim, contrats aidés, stages etc. C'est une proportion trois fois plus importante que dans les années 1980. Si on regarde les quadragénaires, on voit qu'ils sont dix fois plus nombreux à être précaires que la génération précédente. On constate que la précarité va plus loin que les débuts de carrière.

 

Le deuxième point commun c'est que la jeunesse est une période laissée à la charge des familles. Ce sont elles qui entretiennent les 16-25 ans. Or ce système est très injuste et entretient la reproduction des inégalités. Il faudrait plus d'Etat.

 

Peut on dire que l'ascenseur social est bloqué ?

 

Il n'est pas bloqué car je montre dans le livre que des milliers d'enfants d'employés et d'ouvriers parviennent à exercer des emplois plus élevés dans la hiérarchie sociale. La promotion sociale existe encore. Mais en proportion elle n'a cessé de diminuer depuis 30 ans. Et l'essentiel de ces trajectoires et de faible amplitude. On voit des enfants d'employé se hisser vers les professions intermédiaires. Mais quand on regarde le pourcentage d'enfants d'ouvriers devenus cadres c'est moins de 10%. L'ascenseur existe mais il ne s'élève pas très vite.

 

Vous décrivez une société française que j'appellerais patriarcale. Etes vous d'accord ? Comment cela se marque t -il ?

 

Plus on va vers le sud de l'Europe, plus on a une société qui fait reposer la charge de la jeunesse sur les familles. Au niveau micro social c'est la solidarité familiale qui permet aux jeunes d'éviter la précarité. Du moins pour les générations âgées qui peuvent aider leurs enfants ce qui n'est pas le cas de tous les "boomers". C'est pour cela qu'il faut passer à une aide de l'Etat.

 

Vous n'êtes pas pour la guerre des générations ?

 

On a un discours médiatique sur les jeunes qui considèrent les plus âgés comme responsables de leurs difficultés. Mais la réalité des relations entre générations c'est la reproduction des inégalités. Les avantages se transmettent entre générations et les inégalités se reproduisent. On le voit par exemple dans l'accès au logement avec les donations des ménages aisés vers leurs enfants.

 

Comment débloquer cette situation ? Peut on changer la nature d'une société par une intervention étatique ?

 

Oui. Je ne connais rien de plus efficace. Je plaide pour qu'on cesse de considérer les jeunes uniquement comme les enfants de leurs parents. Ils doivent être considérés comme des citoyens dès 18 ans. Il faut faire coïncider la majorité politique et la majorité sociale. En France on considère les 16-25 ans comme les enfants de leurs parents. Par exemple les étudiants sont aidés par l'intermédiaire des allocations familiales ou la demi part fiscale de leurs parents. Je préfère le modèle scandinave où il ya une forte intervention de l'Etat au profit des jeunes avec une allocation universelle et l'accès à la protection sociale dès 18 ans. Cela permet aux jeunes d'avoir le temps d'être jeunes et de vivre la jeunesse comme un temps d'expérimentation. Dans ces pays l'Etat intervient fortement pour que les inégalités se reproduisent avec moins d'intensité. Et cela donne des jeunes plus optimistes et plus confiants. Je pense qu'il vaut mieux aller dans cette voie que s'enfermer dans la voie familialiste. En France on dit aux jeunes à la fois qu'ils doivent être indépendants et s'engager mais on a des politiques publiques qui les font dépendre de leur famille.

 

Votre livre est un livre programme. Quels échos a t-il chez les politiques ?

 

J'ai discuté avec les équipes de JL Mélenchon et C Taubira. J'ai l'impression qu'à gauche l'autonomie de la jeunesse a commencé à progresser. Par exemple l'idée d'allocation étudiante se retrouve chez JM Mélenchon et C Taubira. Mais ces progrès sont aussi liés à l'action d'autres acteurs. Par exemple la Cour des Comptes a produit des rapports allant dans le même sens et montrant que les pays scandinaves ont de meilleurs résultats. Attribuer le RSA aux jeunes de moins de 25 ans devrait être une ambition minimal pour tout gouvernement voulant donner sa place à la jeunesse.

 

Propos recueillis par François Jarraud

 

Camille Peugny, Pour une politique de la jeunesse. Seuil. ISBN 9782021492439. 11€80

 

 

 

Par fjarraud , le vendredi 18 février 2022.

Commentaires

  • selectmumbaigirl, le 29/09/2022 à 07:53
    The best Female Escorts In Mumbai are a group of international beauties who know how to party. In fact, they know exactly where to go and what to do when it comes time for a girls night out. The all-male party scene can be a lot of fun too, but you might need some backup when it comes time for that. Don't worry, we've got you covered there too!

    Mumbai Female Escorts are available for both in-call and out-call services. That means you can either visit them at their place or they can come to you. Whichever you prefer, you're sure to have a great time. Mumbai escorts are known for their beauty and their skills in the bedroom. So if you're looking for some fun and excitement, hiring a Mumbai escort is a great way to go.

    Our Mumbai Escorts Agency is one of the most trusted and respected escort agencies in the city. We offer a wide range of services to our clients, including companionship, sensual massage, and much more. We only work with the most beautiful and talented escorts in the city, so you can be sure that you will have an amazing experience when you book with us.

    The Mumbai Escort is a perfect mix of beauty, sensuality and intelligence. This combination makes her the ultimate companion for a night on the town. When you are looking for an escort, make sure you find one who has these qualities in abundance. The girls at our agency are some of the most beautiful women in India, but they also have that extra something special about them that sets them apart from other girls in this business. They're smart, funny and sexy too! Plus, as well as escorts we offer some other services such as dating and marriage proposals and even a little bit of international travel if you need it!

    The beauty of our escorts is not only limited by their appearance. They are not only experts when it comes to great company, but they know how to party as well! The escorts at Mumbai Call Girls are always prepared and ready for a night out with you or your friends at any place in town. You can count on our service's team of beautiful girls whenever you need them!
  • isabasu, le 24/09/2022 à 11:16
    Our Bangalore Escorts are beautiful and talented individuals who are passionate about making sure that you have a good time. Our escorts provide an experience that is unmatched, and we guarantee that you will be happy with the service that you receive. Whether you are looking for a date for a party or some alone time with a beautiful girls, our Bangalore escorts are here to help. We also offer services such as escort tours, massage services, and more.

    If you're looking for the best Escorts In Bangalore, look no further than our agency. We have a wide selection of beautiful, talented and experienced escorts who will be more than happy to help you have the most pleasurable experience you deserve. Whether you're looking for someone to provide companionship or someone to help you fulfill your deepest desires, our escorts will be more than happy to oblige. So what are you waiting for? Give us a call today and let us help you find the perfect escort for you.

    A Bangalore call girls is a woman who is available for hire to provide companionship or sexual services. There are many different types of call girls in Bangalore, ranging from young and attractive college students to mature and experienced women. No matter what your preferences are, you are sure to find a call girl in Bangalore who can meet your needs and expectations.

    Spending time with a Call girls in Bangalore is a great way to unwind and relax. Whether you want to go out for a night on the town or just stay in and enjoy some intimate time together, you are sure to have a great time. So, if you are looking for a little bit of fun and excitement, then be sure to check out the Bangalore call girl scene.


Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces