L'Expresso du 15 avril 2022 

Le fait du jour

Alors que l'élection présidentielle montre un taux d'abstention record chez les plus jeunes, l'Ecole est souvent interpellée pour développer l'engagement de la jeunesse. Deux études publiées dans la revue Tréma (n°56) abordent l'engagement des élus lycéens des CAVL et des nouveaux éco-délégués, créés par JM Blanquer. Toutes deux montrent que l'engagement des élèves va dépendre beaucoup de l'accueil qui y est fait dans les établissements. Comme le disent les auteurs de l'article sur les écodélégués, "le développement de leur engagement et de leur pouvoir d’agir n’est en revanche possible qu’à condition de permettre à l’ensemble des élèves et professionnels de lui accorder du sens : « on ne peut s’épanouir qu’en servant une cause dont le sens dépasse le seul individu ».

 

(..)

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)

Présidentielle

Le Pen : L'école de la répression et des inégalités

Sous prétexte de "mettre fin au laxisme", le programme de M Le Pen envisage une refonte totale de l'école, du collège et du lycée , du métier enseignant mais aussi des programmes et des manuels. C'est le grand chambardement qui est annoncé. Avec un vrai appétit de revanche, car l'éducation est l'institution qui, aux yeux de son équipe de campagne, est la plus atteinte de "wokisme" et d'idéologie. Son programme éducation, présenté dans une brochure et par son équipe de campagne, ramène l'école très en arrière en ce qui concerne la sélection des élèves. Il aggraverait fortement les inégalités en imposant un tri des élèves dès la 5ème. La criminalisation de l'ordre scolaire et la surveillance idéologique des enseignants par les...
 (...)

15/04/2022 à 12:48  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Alexandre Ployé : Il ne suffit pas de décréter l’inclusion

Enseignant chercheur à l’Université Paris-Est Créteil, spécialiste de l’approche clinique et socio-historique de l’éducation inclusive, Alexandre Ployé a écrit plusieurs articles sur l’inclusion scolaire et les enseignants. Récemment, il a publié un livre sur la phobie scolaire co-écrit avec sa fille. Pour lui, le processus inclusif en France paraît malheureusement réduit à des éléments de discours politique annexes ou néo-libéraux. Il nous explique pourquoi...
(...)

15/04/2022 à 12:48  |  (0 commentaire)
La classe

Le Moyen Age ce n'est pas que des châteaux, des chevaliers et des serfs. C'est aussi un monde occidental en relation avec la civilisation islamique avec des espaces de confrontation et d'échanges. Pour faire découvrir ces relations complexes, Rachel Messina, professeure d'histoire-géographie au lycée Montchapet de Dijon, propose un escape game parfaitement réussi qui initie l'élève au parcours de l'historien qui tente de comprendre la complexité des hommes.

 

(...)

15/04/2022 à 06:40  |  (1 commentaire)
La classe

En se promenant dans les établissements scolaires, on peut s'interroger sur la place donnée au livre. En effet, l'institution scolaire et plus largement la forme scolaire actuelle, ont été bâties sur le livre. D'ailleurs, on constate que l'insistance sur le "lire" dans tous les discours sur l'école et plus largement dans la société est très largement marquée par la domination de l'objet livre. Reconnaissons que les nombreuses qualités du livre ont, dès le début de sa diffusion massive, favorisé sa lente domination de la société. À côté du livre d'autres productions écrites se sont invitées dans l'espace scolaire et la société. Illustrations, cartes murales, journaux, affiches participent de la transmission des informations, des savoirs et l'école en utilise certains. Cet élargissement du livre à différentes formes d'écrits, illustrés ou non, permet aussi de penser que différentes formes de lecture se sont développées. Même si le livre garde sa domination, objet symbolique et culturel, il est petit à petit contesté par ces élargissements que l'audiovisuel, Internet et le numérique enrichissent constamment. Notons la place d'un livre bien particulier "le manuel scolaire", dont la présence dans les cartables reste encore très fréquente, malgré des tentatives de numérisations.

 

(...)

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)
L'élève

Au fil des siècles, la manière de représenter les émotions a évolué. Le musée Marmottan  présente une exposition retraçant leur histoire et leurs traductions picturales du XIV ème au XXI ème siècles : « le théâtre des émotions » porte un nouveau regard sur ces œuvres en contextualisant leur création. L’exposition dévoile ainsi la manière dont s’est lentement constitué le psychisme occidental du XIVème siècle jusqu’à nos jours. Visite libre et visite guidée sont proposées aux  groupes scolaires, le programme des visites-ateliers est en cours d’élaboration.

 

(...)

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)
Le système

"L’extrême droite a une vision réactionnaire et antirépublicaine de l’école : la mise en œuvre de son programme aurait des effets terribles", estiment l'Unsa éducation, la Fsu, Sud, la Cgt et le Sgen Cfdt. Tous cinq ont ouvert un site commun de mobilisation contre l'extrême droite. "L’extrême-droite ne condamne jamais l’insuffisance des moyens, ni ne parle de la dégradation des conditions de travail. Jamais elle ne porte un regard critique sur les inégalités scolaires et sociales des élèves qui n’ont cessé de se renforcer. On ne trouve rien dans les programmes d’extrême droite qui permettrait de résoudre les fragilités actuelles du système éducatif."

 

Le site

 

 

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)
Le système

"Au regard de ce qui nous fonde, au regard du programme de Marine Le Pen et du Rassemblement national, FHaine, nous ne sommes pas à l’heure du choix pour un programme politique. Nous sommes à l’heure de défendre les principes démocratiques, l’Etat de droit, à l’heure de refuser l’instauration de la discrimination légale", écrit Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale du Sgen Cfdt. "Leur projet de société est foncièrement réactionnaire, discriminatoire et attentatoire aux institutions qui préservent les libertés individuelles et collectives. Leur objectif est bien de soumettre très rapidement par référendum une loi qui instaurera la discrimination légale entre français et étrangers dans l’accès au logement, à l’emploi, aux aides sociales, à un certain nombre de services publics. Ce projet de société est totalement incompatible avec notre projet pour l’école... Empêcher que le projet réactionnaire du Rassemblement national, empêcher que ces idées nauséabondes accèdent au pouvoir ou soient trop proches de l’être, ne peut passer aujourd’hui que par le vote Emmanuel Macron : un vote de défense de la démocratie, de valeurs fondamentales d’égalité, de justice sociale, de refus des discriminations".

 

Communqiué

 

 

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)
Le système

"Le projet d’École que nous propose le RN est un projet rétrograde qui représente un danger pour l’École publique, pour la liberté pédagogique, la liberté d’expression des personnels et surtout pour nos élèves, en particulier celles et ceux issu·es de l’immigration", écrit la Cgt Education. Elle ajoute : "le projet de Macron constitue l’aggravation de ce qui nous a été imposé pendant 5 ans : tri social à tous les étages, renforcement des hiérarchisations intermédiaires, renforcement de la concurrence entre établissements, destruction du caractère national des diplômes.. Quelle que soit l’issue de ces élections, les personnels de l’Éducation, par leur détermination, auront à imposer leurs revendications, que ce soit en matière de salaire, de conditions de travail, de moyens ou de projets éducatifs."

 

Sur le site

 

15/04/2022 à 06:40  |  (1 commentaire)
Le système

"Attachée à l’indépendance syndicale, la FNEC FP-FO, avec sa Confédération, ne donnera aucune consigne de vote à l’occasion du 2ème tour des élections présidentielles, comme au 1er tour", écrit FO Education. "Alors que le Président-candidat Macron en appelle à un « grand mouvement d’unité nationale », la FNEC FP-FO rappelle qu’elle ne s’engagera dans aucune politique d’accompagnement ou « d’union sacrée » avec le prochain gouvernement". Selon un sondage, 20% des adhérents de la fédération nationale FO votent pour M Le Pen.

 

Communiqué

Le sondage

 

 

15/04/2022 à 06:40  |  (3 commentaires)
Le système

"L’extrême droite est à nouveau présente au second tour de l’élection présidentielle, forte d’un niveau de voix jamais atteint. Nous refusons de la voir accéder au pouvoir", écrivent une trentaine d'associations , dont la Ligue des droits de l'Homme, Greenpeace, la Fcpe, les Cemea, le syndicat de la magistrature, la Fsu, la Cgt, le MNL. Toutes appellent à manifester samedi 16 avril à 14h place de la nation à Paris. "Les causes en sont diverses et anciennes, elles ont été analysées et sont connues. Les responsabilités sont à chercher du côté des politiques ultralibérales menées depuis des années qui ont exacerbé les injustices et les inégalités sociales, enfoncé des territoires et des populations dans la précarité et le désarroi. Nos organisations les ont combattues, comme elles ont dénoncé les attaques portées contre les libertés. Elles les dénonceront encore demain, sans désemparer face à l’adversité... En rejetant Marine Le Pen, il s’agit d’empêcher l’avènement d’un projet de société destructeur de l’État de droit, de la république démocratique sociale et solidaire que nous défendons chaque jour. Il s’agit de dénoncer son programme trompeur qui frapperait durement les plus faibles, les plus démunis, les femmes, les personnes LGBTI ou étrangères."

 

Communiqué

 

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)
Le système

C'est une profession "désillusionnée, croulant sous le travail, sous payée et déconsidérée". Ce bilan concerne le métier enseignant aux Etats Unis. Une étude faite par le Merrimack College auprès de plus d'un millier d'enseignants américains pour la revue Edweek décrit une crise profonde du métier enseignant qui nous rappelle quelque chose. Seulement 12% des enseignants se déclarent satisfaits. Plus de 40% veulent quitter le métier dans les deux ans. La revue souligne que depuis deux ans les enseignants sont au coeur des polémiques du fait de la politique contre le covid d'une part et des lois interdisant de parler de race ou de genre. Aujourd'hui seulement 35% des enseignants estiment qu'ils sont bien payés. Ils se plaignent de manquer de liberté pédagogique : seulement 37% estiment avoir une influence sur ces domaines clés. Selon l'étude, ils sont en surcharge de travail mais avec des différences qui tiennent à l'histoire raciale du pays. Les enseignants hispaniques travaillent 42 heure spar semaine, les "blancs" 53 et les "noirs" 65h.

 

Dans EdWeek

 

 

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)
La classe

Eric Sanchez rend compte, dans la revue Sciences du jeu (n°16), de la conception collaborative d'un jeu d'évasion dédié à la prévention dans le domaine de la santé, "Mission Télomère". "Destiné aux élèves des classes francophones des cycles d’orientation du Canton de Fribourg, cet escape game vise le développement de compétences psychosociales en traitant des thématiques du tabac et du stress. La conception du jeu mobilise une équipe pluridisciplinaire constituée de chercheurs, de chargés de prévention, d’enseignants,  d’informaticiens, d’un game-designer, et des élèves eux-mêmes".

 

L'article

 

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Les géographes travaillent sur les résultats de l'élection présidentielle. Ainsi Sylvain Genevois,  sur son blog, donne "une approche critique à partir des cartes proposées dans les médias" et initie "à la géographie électorale en donnant éventuellement la possibilité de construire ses propres cartes à partir de jeux de données". Sur Cybergéo, Olivier Finance présente une disposition des votes pour chaque famille politique. Enfin sur Grand continent, le géographe Jacques Lévy propose "50 cartes pour lire le 1er tour". "Comment les voix des candidats se sont distribuées dans l’espace français ou plutôt quels choix ont fait les habitants des différents lieux qui constituent le territoire français  ?" Ces cartes sont mises en lien avec le revenu, la France urbaine etc.

 

Le blog de S Genevois

O Finance

J Lévy

 

 

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Axel Bruneau, sur le site d'Aix Marseille, propose quelques pistes qu’il met en œuvre pour que ses élèves se saisissent de leurs évaluations pour progresser. " Les évaluations sont rendues aux élèves et le devoir est corrigé collectivement en classe, à partir des points de réussite et des difficultés retrouvées dans les copies des élèves de la classe. Les élèves prennent des notes. La phase réflexive s’engage : à partir d’un tableau (ci-après) : chaque élève complète ce tableau qui doit le conduire à proposer une note. Chaque élève identifie son point d’appui majeur, le défaut majeur de son travail, une proposition pour y remédier".

 

Sur le site

 

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Voilà un jeu qui réjouira les géographes. Ce jeu gratuit invite à construire des réseaux de transport. Plusieurs types de paysage urbain sont proposés. " Votre but est de mener à bien une compagnie de transport. Transportez des passagers, du courrier et des marchandises par la voie ferroviaire, routière, maritime, et même aérienne. Connectez entre eux les quartiers, villes, bâtiments publics, industries et attractions touristiques en construisant le réseau de transport dont vous avez toujours rêvé."

 

Le jeu

 

15/04/2022 à 06:40  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 15 avril 2022.

Partenaires

Nos annonces