L'Expresso du 19 mai 2022 

Le fait du jour

Le 17 mai, 122ème jour du procès, des victimes témoignent de l'attentat et de ses suites. Parmi eux, plusieurs enseignants. Ils tiennent le même discours. S'ils ont pu rencontrer au niveau rectoral du soutien, dans leur établissement les logiques bureaucratiques, jusqu'aux plus stupides, les ont broyés.

 

(...)

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

"Les objectifs de formation sont de plus en plus ambitieux dans un cadre horaire de plus en plus contraint, en particulier dans les séries S et STI2D – où les pertes horaires sont très marquées entre 1997 et 2019 pratiquement l’équivalent d’une année de formation –, ces séries ayant paradoxalement comme mission première de former des scientifiques". Réalisé en juin 2021, le rapport très complet des inspecteurs généraux Dominique Obert et Laurent Mayet, qui sort seulement, montre un enseignement en difficulté du primaire au lycée, avec des résultats en chute. Pour autant, les solutions proposées, notamment l'enseignement intégré, sont elles à la hauteur des enjeux ?

 

(...)

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)
Le système

Les syndicats de l'éducation n'attendent pas. Le 18 mai ils écrivent à la première ministre. "La situation pour la prochaine rentrée est inquiétante. Avec la chute importante du nombre de présents aux concours de recrutement, : des personnels vont manquer pour la rentrée 2022. Ceci alors que celles et ceux en postes dans les écoles, les établissements et les services sont épuisés par les réformes à marche forcée du dernier quinquennat et inquiets des projets annoncés", écrivent ensemble 11 syndicats (FSU, UNSA Education, FNEC FP-FO, SGEN-CFDT, CGT Educ’action, SNALC, Sud Education, SNCL-FAEN, FO-EA, CGT Agri, SUD Rural Territoires) et la Fcpe. " Il est nécessaire de mobiliser des moyens notamment en pérennisant partout où elles existent les listes complémentaires en y recourant en première intention. Il faut également dès maintenant renouveler les contractuels mobilisés pour assurer les remplacements cette année. Dans l’immédiat, nous demandons un moratoire sur les suppressions de postes présentées dans les comités techniques... Au titre des priorités à engager dès le début du quinquennat, nous vous confirmons notre exigence d’une revalorisation ambitieuse des salaires pour tous les personnels non seulement pour compenser la perte de pouvoir d’achat depuis plusieurs années mais pour redonner de l’attractivité aux métiers des services publics d’Education, sans conditionnement à des tâches supplémentaires". Faire bloc semble être la bonne politique.

 

Le courrier

 

 

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)
Le système

Dans une réponse à une question d'un sénateur, le ministère précise les modalités de versement de la compensation par l'Etat des dépenses des maternelles privées suite à l'abaissement de l'âge de l'instruction obligatoire dans la loi BLanquer. " Cette mesure constitue, pour les communes, une extension de compétences qui, en application de l'article 72-2 de la Constitution, doit donner lieu à un accompagnement financier de la part de l'État", écrit le ministère. " Les dépenses éligibles sont les dépenses de fonctionnement nouvelles qui résultent directement de l'extension de l'instruction obligatoire... Avec l'abaissement de l'âge de l'instruction obligatoire, toute commune de résidence est désormais tenue de prendre en charge, pour les élèves domiciliés sur son territoire et dans les mêmes conditions que pour les classes correspondantes de l'enseignement public, les dépenses de fonctionnement des classes élémentaires et préélémentaires privées sous contrat d'association avec l'État". Et cela ne survient que s'il y a hausse des dépenses. " Une hausse des dépenses dans les classes préélémentaires compensée par une baisse des dépenses dans les classes élémentaires ne permet pas d'établir une hausse globale des dépenses obligatoires de fonctionnement pouvant donner lieu à une attribution de ressources". Cette mesure de la loi Blanquer devrait couter de 100 à 150 millions à l'Etat au profit de l'enseignement privé.

 

La réponse

 

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)
Le système

"Le rebond du niveau des élèves à l’école primaire en français et en mathématiques attesté par une nouvelle évaluation, celle de mi-cp", écrit JM Blanquer dans un tweet.  Le ministre interprète ainsi les résultats des évaluations de mi CP réalisées par l'Education nationale. " On peut considérer que plus de huit élèves de CP sur dix sont entrés correctement dans l’apprentissage de la lecture", claironne le minsitère. C'est à dire qu'on a 20% des élèves en difficulté en mi CP, un pourcentage sensiblement égal aux années précédentes. Si on regarde de plus près en 2022 pour la compétence "écrire des mots" 18% des élèves sont en difficulté selon les critères ministréiels contre 21 en 2021 et 22% en 2019. Pour "comprendre des phrases lues", 15% des élèves avaient du mal en 2021, 26% en 2019 et 29% en 2022. En maths, 40% des élèves ont du mal à résoudre un problème, un pourcentage identique à 2021 et 2020. 28% ont du mal à soustraire . C'était 31% en 2021. On est loin des "100% de réussite" qui était le slogan de départ...

 

Communiqué

Sur les évaluations nationales

Sur les dédoublements

 

19/05/2022 à 08:24  |  (1 commentaire)
Le système

"Ce logiciel « métier », promu au pas de charge par la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire pour remplacer SAGESSE**, n'est pas, en l'état, adapté à l'activité infirmière au sein des établissements scolaires. Il n’est pas l’outil facilitateur promis pour améliorer la réponse professionnelle apportée aux élèves", écrit le Snics Fsu, syndicat d'infirmières de l'éducation nationale. Les infirmières le jugent lourd, infantilisant et néfaste au secret professionnel.

 

 

Snics

 

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)
Le système

" Selon les agents et les organisations syndicales, le taux d’erreur dans le calcul du salaire des enseignants doit se situer quelque part entre 30 et 40%", annonce le quotidien belge Le Vif. Le problème est ancien. Le journal met en cause le processus de saisie des données relatives à la paye qui commence par des documents papier suivis de nombreuses resaisies. " Le paiement des 130 000 à 135 000 professeurs recensés en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), tous niveaux d’enseignement confondus, repose en effet sur un système informatique qui répond au doux nom de RL10 et qui date de 1974"... La vétusté des supports informatiques n'est pas l'apanage de la Belgique...

 

Dans Le Vif

 

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)
La classe

Vingt-six lettres, vingt-six mots, vingt-six témoignages soumis au jugement aiguisé des lecteurs pour les faire entrer dans les coulisses d’un métier enraciné dans le vivant : Avec, Bonheur d'apprendre, Co-naissances, Devenir, Ethique, Groupe classe, Inclure... Les textes s’appellent et se répondent, faisant écho à d’autres textes écrits par des philosophes, des écrivains ou des spécialistes qui permettront aux lecteurs, nous l'espérons, de faire leur "propre miel".  L'ouvrage est réalisé par l'équipe de " Ces élèves qui nous élèvent", un dispositif académique à portée nationale et internationale dont l’objectif est de recueillir, de diffuser et d’étudier des témoignages d’éducateurs et de pédagogues, façonnés non seulement par leur formation et leur expérience, mais aussi par les élèves ou les étudiants qu’ils ont pu côtoyer.

 

Le livre

Le dispositif

 

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)
La classe

Le concours vidéo de l'Apses, l'association des professeurs de SES, invite élèves et enseignants à faire vivre les SES. Ils doivent transcrire en vidéo les notions du programme de SES ou d'EMC dans un format court (3 minutes) et dans une forme totalement libre. Les résultats du concours 2022 sont connues. Le premier prix va au lycée Notre Dame des Victoires de Voiron pour une vidéo sur "les mystères de la socialisation".

 

Voir les vidéos

Sur le concours

 

 

19/05/2022 à 08:24  |  (1 commentaire)
L'élève

"Les enfants de familles aisées ont trois fois plus de chances d’être parmi les 20 % les plus aisés que ceux issus de familles modestes", affirme l'Insee avec la publication d'une enquête mesurant la mobilité intergénérationnelle. " Les inégalités se reproduisent donc en partie d’une génération à l’autre. Cependant, pour un même niveau de revenu des parents, les revenus des enfants varient fortement. En 2018, parmi les jeunes issus des familles les 20 % les plus modestes, 12 % sont parmi les 20 % les plus aisés de leur classe d’âge. Toutes choses égales par ailleurs, la mobilité ascendante est d’autant plus forte que les parents ont des revenus du capital élevés, sont diplômés du supérieur, sont immigrés, ont été mobiles géographiquement, ou que les enfants résident en Île-de-France à leur majorité". Le role du diplôme reste important. "La mobilité varie beaucoup selon le diplôme du parent ayant le plus haut revenu : la mobilité ascendante est de 17 % pour les enfants de diplômés de l’enseignement supérieur et les titulaires du baccalauréat, contre 11 % pour ceux de parents titulaires de diplômes inférieurs au baccalauréat et 10 % pour ceux de parents non diplômés. La mobilité ascendante est encore plus élevée pour les enfants d’immigrés diplômés : elle est de 20 %, contre 9 % pour les immigrés non ou peu diplômés. Toutes choses égales par ailleurs, les enfants de parents diplômés du baccalauréat ou du supérieur ont significativement plus de chances de faire une mobilité ascendante élargie (1,3 à 1,4 fois)."

 

Enquete Insee

 

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Elisa Gy propose une sélection de ressources pour faire travailler les élèves sur le jubilé d'Elizabeth II. Il y a des exercices pour les plus jeunes, de nombreux articles, des extrats sonores etc.

 

Sur le site de Versailles

 

 

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Sur le site de Versailles, Lisa Trebess propose une belle animation Genially pour faire la promotion de l’allemand en présentiel ou à distance. Elle s'attaque aux stéréotypes sur l'allemand. Sans oublier l'intérêt de l'allemand pour son orientation.

 

L'animation

 

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Sur le thème du muralisme mexicain, une séquence réalisée par Dina Ramos er Carmen Pérez du lycée M Yourcenar de Morangis (91). Des extraits vidéos, des exercices permettent une découverte interactive de l'art mexicain.

 

La séqeunce

 

 

 

19/05/2022 à 08:24  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le jeudi 19 mai 2022.

Partenaires

Nos annonces