L'Expresso du 03 juin 2022 

Le fait du jour

"Ce qu'on a lancé (à Marseille) c'est retrouver le sel de l'école républicaine". En visite dans une école marseillaise qui participe à l'expérimentation de "l'école du futur", Emmanuel Macron a précisé son projet pour les enseignants et l'école devant Pap Ndiaye. La revalorisation aura une part inconditionnelle et une part liée au "nouveau pacte". Une heure et demi de maths sera proposée à la rentrée aux lycéens de première qui le souhaitent. Le président veut mettre "de la flexibilité" dans le système et "généraliser" l'expérimentation marseillaise des postes avec ses postes "à exigence particulière".  Un nouveau pas dans la déréglementation s'annonce.

 

(...)

03/06/2022 à 06:49  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

Secrétaire général du SE Unsa, Stéphane Crochet réagit aux déclarations d'Emmanuel Macron à Marseille. Pour lui il s'agit d'annonces politiques plus que de véritables décisions. Le président de la République entretient le flou sur ses projets.

 

(...)

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)

Pap Ndiaye, nouveau ministre

Macron lance avec Ndiaye son projet éducatif à Marseille

Emmanuel Macron et Pap Ndiaye se rendront à Marseille le 2 juin pour une visite sur le thème de l'éducation. La première sortie publique de Pap Ndiaye sera très symbolique. Elle se fera avec E. Macron et pour appliquer une politique voulue par l'Elysée et mise en oeuvre par son prédécesseur. Emblème du macronisme, le projet "Marseille en grand" en marque aussi les limites. Sur le terrain il a du accepter de nombreux accommodements. Sur le plan des idées, ce n'est qu'une résurgence d'un vieux projet conservateur. La "refondation" de l'Ecole...
 
(...)

03/06/2022 à 15:13  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Comment le lycée entretient les stéréotypes sexistes...

"L’étude invite à changer de paradigme en ne considérant plus le lycée uniquement comme un espace neutre qui devrait agir davantage en faveur de l’égalité mais bien comme un lieu où se forgent et se renforcent les inégalités entre les filles et les garçons". Réalisée par le Centre Hubertine Auclert cette enquête sur "les freins à l'accès des filles aux filières informatiques et numériques" débouche sur des perspectives plus larges. Analysant la place et le devenir des filles dans la spécialité NSI (82% de garçons) , elle montre comment le lycée participe plus généralement du processus de "mise en conformité" des filles et des garçons. Et elle fait aussi...
 
(...)

03/06/2022 à 15:13  |  (0 commentaire)
La classe

Dans son livre « Jeunesses françaises - Bac+ 5 made in banlieue » réédité en 2022, Fabien Truong, sociologue et ancien professeur en Seine-Saint-Denis, évoque les trajectoires de vingt de ses anciens élèves de terminale qui sont passés par des filières d’élites, ou par des cursus universitaires encadrés, moins « nobles ». « Quand on est prof, les graines poussent que bien après. Cela peut parfois décourager. Enquêter sur plusieurs années permet de mesurer les effets des relations sociales et pédagogiques. Cela permet aussi d’avoir un autre regard sur les politiques publique » explique-t-il. « La massification et la fragmentation du système ont entraîné une forme de ségrégation et d’augmentation des inégalités. Être dans une grande université parisienne, ce n’est pas comme être en fac en banlieue, tout comme les classes préparatoires ne se valent pas toutes… ».  « Jeunesses françaises - Bac+ 5 made in banlieue » brosse le portrait de jeunes qui incarnent la promesse méritocratique, de jeunes du « bas de l’échelle » qui essaient de s’émanciper à travers l’école. Des jeunes qui incarnent la promesse de l’école républicaine.

 

(...)

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Ca nous intéresse d'être dans un esprit de recherche permanente et de voir comment on peut traiter le programme d'une autre façon". Tous deux professeurs en collège, Sarah Carlier (collège Badinter, La Couronne ) et Romain Saunal (collège Michelet Angoulême) proposent en 6ème une découverte de l'assemblée athénienne à travers la bande dessinée. Une approche originale qui vise la coopération et l'intégration de tous les élèves.

 

(...)

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
La classe

Au moment de la prise de fonction d'un nouveau ministre, on peut être en attente d'une approche un peu plus visionnaire de la question du numérique qu'avec son prédécesseur. En effet, pour celui-ci, ce qui a été fondamental, c'est l'informatique, le code considéré comme un langage, bref la dimension principalement logicielle. Or l'analyse des pratiques ordinaires montre que cela ne vient pas en premier dans les apprentissages nécessaires du et autour du numérique. Car le numérique ne se réduit pas à l'informatique d'une part et d'autre part le code informatique n'est pas un langage comme les autres, alors qu'avec le numérique des langages se sont transformés, enrichis, et surtout ont fortement fait évoluer les manières d'utiliser le numérique. Mais surtout le numérique englobe bien d'autres dimensions que les enseignants se plaignent de n'avoir pas le temps de travailler, des petites classes jusqu'au supérieur. Que ce soit la maîtrise des usages courants ou de celle de l'information et communication via les médias nouveaux et anciens, et aussi la compréhension globale de la place prise par l'informatique dans la société et son évolution, un enseignement "spécialisé" peut certes ouvrir des portes, mais sera insuffisant tant que la construction de ces compétences complexes ne sera pas intégré dans les pratiques quotidiennes, devenant ainsi "ordinaire".

 

(..)

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
Le système

" Ce projet remet pourtant en cause gravement les principes égalitaires qui fondent l’école républicaine", estime le Snuipp-Fsu dans une déclaration du 2 juin. " Si les écoles en éducation prioritaire bénéficient de davantage de moyens, c’est dans la logique de donner plus à celles et ceux qui ont moins au vu de critères objectifs comme les catégories socio-professionnelle des familles. Ce n’est pas le cas pour ces 59 écoles où le seul critère est la rédaction d’un projet “innovant” et dont 21 ne sont même pas en éducation prioritaire. Ces écoles bénéficient pourtant chacune d’un quart de décharge de direction et d’une partie de la dotation spécifique de 2,5 millions d’euros attribuée en fonction de leur projet sans clé de répartition définie. Pendant ce temps, la grande majorité des écoles en éducation prioritaire n’obtient aucun autre moyen supplémentaire.. Au sein de ces 59 écoles, le recrutement se fait désormais sous forme de poste à “exigence particulière” avec une commission où siège le ou la directrice et un ou une adjointe de l’école. Un fonctionnement qui déroge au système égalitaire de nomination jusqu’alors à l’oeuvre d’autant que ces postes ne demandent pas de spécificité... Cette expérimentation est à la fois une application avant l’heure de la loi Rilhac qui entend instaurer une forme de hiérarchie au sein des écoles et la fuite en avant du modèle des “contrats locaux d’accompagnement” qui contractualise l’octroi de moyens supplémentaires et débouche sur une école à plusieurs vitesses. Sa généralisation entraînerait une mise en concurrence des écoles pour l’attribution de moyens, le démantèlement du système de nomination des personnels, la création d’un nouvel échelon hiérarchique et ouvrirait la voie à une possible adaptation locale des contenus scolaires… C’est cette feuille de route que vient de tracer aujourd’hui le président au nouveau ministre de l’éducation. Le SNUipp-FSU réfute totalement cette vision de l’école".

 

 

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
Le système

" Les mesures visant à ajouter 1h30 dans l'enseignement scientifique du tronc commun, en 2022 ou en 2023, sont inadaptées pour répondre aux problèmes soulevés par la réforme", estiment les associations mathématiques et scientifiques, dont l'Apmep, l'Udppc, la CFEM, Femmes & mathématiques et la SMF. "Elles contreviennent aux objectifs d'une formation mathématique pour tous et toutes à la hauteur des besoins de la société et des aspirations des lycéennes et lycéens. Permettre le temps de la réflexion et la mise en place d'un groupe de travail regroupant les différents acteurs compétents pour proposer des solutions pérennes pour la rentrée 2023 est la seule solution satisfaisante actuellement". Les associations demandent au ministre, dans une lettre du 2 juin, de " surseoir à toute mesure prise à la hâte et de recevoir sans délai, avant toute prise de décision définitive, une délégation des sociétés savantes et associations de professeurs".

 

Communiqué

L'annonce du ministère

 

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
Le système

Réagissant à l'actualité, JP Delahaye rappelle les difficultés que rencontre l'école française à donner de l'autonomie aux écoles et établissements. Car l'idée remonte au 19ème siècle. " Pourquoi la mise en œuvre effective de l’autonomie a-t-elle été si longue ? Probablement, c’est mon hypothèse, parce que l’autonomie n’a jamais été au fond une demande venant du terrain, en tout cas pas exprimée en tant que telle par les enseignants et leurs représentants. Cela a toujours été une démarche venant du ministère, une autonomie décrétée en quelque sorte", écrit-il. Parmi les obstacles à l'autonomie, outre les marges budgétaires, il cite "l'absence de démocratie interne à l'établissement contraire au principe même d'autonomie". La loi Rilhac vient justement de supprimer les petites républiques des professeurs des écoles...

 

Sur son blog

 

 

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
Le système

MM Aubert, Verchère, Bazin, Poletti et Fournier ont perdu leur procès contre le syndicat Sud 93.  Après JM Blanquer, ils avaient saisi la justice en juillet 2019 pour demander la dissolution du syndicat Sud éducation 93 en raison d'ateliers en non mixité lors d'un stage de formation antiraciste. Le tribunal de justice de Bobigny rejette leur demande et les condamne à verser 5000€ à Sud Education 93. Pour autant, relève le syndicat, cette affaire n'est pas totalement close. Un article récent de Médiapart a révélé l'implication de l'adjointe du Dasen 93 dans des manoeuvres visant à empêcher les enseignants d'aller à un stage similaire.

 

Sur cette affaire

Sur le stage 2022

 

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
La classe

Le podcast « ça manque pas d’r » propose une émission sur les conditions de la réussite dans le supérieur. « En 2021, le taux de réussite au baccalauréat a été de 93,7 %, et la DEPP de préciser que « 82,8 % d’une génération qui est titulaire du baccalauréat ». C'est donc une écrasante majorité des élèves aujourd’hui qui accède ainsi aux études supérieures. Et on retrouve sans doute aussi le résultat d’une aspiration de plus en plus partagée, notamment dans les familles des classes populaires, aux études longues. Mais que recouvre exactement ce chiffre ? Tous les élèves, issus des classes supérieures ou des classes populaires, sont-ils égaux face à l’accès aux formations et aux études ? Qui va dans telle ou telle filières, plus ou moins sélectives et prestigieuses, de l’enseignement supérieur ? Quel est le poids du déterminisme social ? A niveau scolaire équivalent, les élèves ont-ils les mêmes possibilités d’accéder à telle ou telle filière ? Quelles sont ensuite les trajectoires de ces étudiants dans l’enseignement supérieur, en fonction de leur origine sociale et de leur parcours scolaire ? En quoi le système universitaire, à l’image du système scolaire français, reste-t-il particulièrement inégalitaire ? Et enfin, que sait-on de la réussite des étudiants, notamment à la fin du premier cycle universitaire, et de leur insertion professionnelle ? »

 

Le podcast

 

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
La classe

De nouveaux sujets sont en ligne. Pour le bac 2022, l'épreuve de français (EAF) d'Amérique du Nord. Le brevet (DNB) a commencé en Amérique du Nord et trois sujets sont disponibles : dictée, rédaction et grammaire. Pour le Cap, venus aussi d'Amérique du nOrd ou de métropole, les sujets de français, de maths -physique chimie et de PSE.

 

 

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
L'élève

La Monnaie de Paris consacre une exposition à l’infinie variété des formes, matières et usages de la monnaie. Le public est invité à s’interroger sur les pratiques et les croyances attachées aux usages monétaires à travers le monde. Les 200 pièces qui constituent l’exposition « Monnaies et Merveilles » offrent un surprenant voyage à la découverte des secrets des monnaies, des cultures et des civilisations du monde. Elles mettent aussi particulièrement en valeur la force de ses dimensions symboliques et rituelles. Un parcours-jeu est prévu pour les jeunes visiteurs. Visites autonomes et visites guidées sont proposées aux écoliers, collégiens et lycéens.

 

(...)

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Rémi Rouault et Patrice Caro apportent leur regard de géographe à la question particulièrement prenante en France des fractures scolaires. Cela nous vaut une approche originale et éclairante. Ils questionnent le fonctionnement de l'école sur 5 points : l'école s'adapte-elle aux contextes locaux, comment sont répartis les moyens, les parents influent-ils sur la carte scolaire, les lieux scolaires sont ils genrés et l'Ecole est elle au service de la reproduction sociale. A l'évidence la densité scolaire reflète la hiérarchie du réseau urbain avec en plus des irrégularités liés à l'histoire par exemple dans la répartition des lycées ou des formations professionnelles. Une nouvelle hiérarchie apparait avec la répartition des spécialités. Ils révèlent aussi une grande disparité dans les dépenses des collectivités locales pour l'éducation ou encore dans la répartition des enseignants expérimentés. Il y a quand même un reproche à faire à cet ouvrage. Les auteurs se limitent à l'échelle nationale ou départementale. Même quand ils disposent des données, ou quand elles sont facilement exploitables, ils ne descendent jamais à une échelle plus précise qui serait pourtant éclairante , par exemple celle des agglomérations.

                                               

Rémi Rouault, Patrice Caro, Education et fractures scolaires. Questions de géographes à propos de l'Ecole, Chronique sociale, ISBN 978-2-36717-793-9. 14e

 

 

  
03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Que se passe t-il quand un dessinateur de BD facétieux est aussi géographe ? Il joue avec la carte pour montrer à quel point elle n'est que représentation. Jean Leveugle le fait avec un talent rare. Il reprend 5 éléments de base de la cartographie pour jouer avec eux. Ainsi il s'amuse avec les projections, nous faisant réfléchir à ce qu'elles représentent. Plus original, il joue aussi avec les échelles, les couleurs, les données et les niveaux. L'ouvrage regroupe une centaine de cartes amusantes mais aussi impertinentes, absurdes mais toujours sérieuses.

 

Jean Leveugle, Curiosités cartographiques. Cartes (pas si) absurdes et (un peu) bizarres. Editions Autrement. ISBN 978-2-7467-6276-3. 19.90€

 

 

03/06/2022 à 06:49  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 03 juin 2022.

Partenaires

Nos annonces