Des clés USB pour les collégiens 

 

Par Françoise Solliec

 

Au premier trimestre 2006-2007, les 13 000 élèves de 6ème des 88 collèges des Alpes Maritimes recevaient du conseil général une clé USB de 512 Mega, destinée à « alléger leur cartable » et à leur permettre de « recueillir des cours et des exercices faits en classe puis de les utiliser chez eux ou dans leur établissement scolaire pour les familles qui n'ont pas d'ordinateur à la maison ».

 

Une année d’expérimentation, qui met en lumière l’importance d’un accompagnement.

Là aussi, il s’est agi d’une opération menée en très peu de temps. La décision a été prise fin juin par le conseil général, à la suite d’un concours de l’innovation, et il a été demandé aux services de passer pendant l’été un marché à bon de commande pour une distribution dans les établissements à l’automne.

Il a été demandé au CRDP de l’académie de Nice, en tant qu’éditeur de produits et services correspondant aux grandes orientations éducatives nationale et académique, de définir un contenu pédagogique qui a été inscrit en dur sur la clé. Les élèves disposaient ainsi notamment d’un bloc de fonds de cartes, de 5 documents du CD-Rom Spicchio d’Italia, d’un dictionnaire en ligne et de liens vers des sites remarquables, bien adaptés au programme de 6ème.

Quelques informations du conseil général sur les aides aux familles s’y sont rajoutées, laissant une capacité d’environ 256 Mega aux élèves pour stocker leurs documents. Pour tenir compte des préoccupations des chefs d’établissement, un document d’accompagnement a été rédigé au sein de la Mission académique aux TICE pour rappeler le cadre juridique général d’usage des outils informatiques par les élèves. Il précisait notamment que « cette clé ne pourra être utilisée au collège que dans le cadre d'une activité pédagogique en accord avec la charte informatique ». Quelques collèges, qui interdisaient dans leur charte l’usage de clés, ont ainsi été amenés à la modifier.

L’initiative s’inscrit dans un plan très volontariste d’équipement des collèges (aujourd’hui 1 poste pour 5 élèves) et de développement des pratiques TICE, avec dans tous les établissements des salles câblées, un réseau pédagogique avec serveur connecté ADSL, des chariots multimedia et des tableaux interactifs. Elle a été favorablement accueillie, même si la capacité de leur clé a pu paraître modeste à la plupart des collégiens. On n’a relevé que très peu de clés défectueuses ou de problèmes d’installation.

Il n’est pas sûr que la partie stockage ait été utilisée de manière massive à des fins pédagogiques. Il est vrai que tous les élèves disposent d’un login et d’un mot de passe sur le réseau de l’établissement et peuvent atteindre leurs fichiers de chez eux. Il serait sans doute intéressant de savoir si la clé a bénéficié à ceux qui disposaient chez eux d’un ordinateur non connecté ou connecté à bas débit, ce qui est encore assez fréquent dans les zones montagneuses.

Le conseil général devrait renouveler l’opération cette année, avec une clé de 2 Gigas. Une plus forte structure d’animation et d’accompagnement devrait être mise en place, avec la collaboration de l’académie, afin que cette clé offre aux collégiens et à leurs enseignants, outre des ressources innovantes, une réelle plus-value d’utilisation.

 

Signalons à cette occasion que d’autres collectivités ont des préoccupations similaires et qu’il sera intéressant de revenir sur le sujet lorsque des retours d’usages et des bilans d’accompagnement seront disponibles.

Ainsi le conseil général des Yvelines a-t-il décidé d’équiper une classe par site dans huit collèges pilotes du département de baladeurs numériques (voir le reportage du Café). Ces Ipod nano vidéo ont une triple fonction : clé USB pour télécharger des données depuis les sites internet où seront mis en ligne les cours et les commentaires de la trentaines de professeurs participant à l'expérimentation, baladeur audio pour l'écoute de fichiers sons et dictaphone grâce au micro associé, à utiliser (notamment pour l'apprentissage des langues.

Le conseil général de Seine-Maritime a lui choisi d’équiper d’une clé USB de 1 Giga les élèves et les enseignants de 15 classes de troisième de l’académie de Rouen, afin d’en expérimenter les usages pédagogiques possibles : bureautique, messagerie, recherche documentaire et ressources, travail en autonomie. C’est le CDDP de Seine-Maritime, désigné maître d’ouvrage de l’opération, qui a choisi les collèges, sur projets pédagogiques, et qui a défini les contenus : des ressources pédagogiques disciplinaires ou transversales sélectionnées pour leur pertinence et un entraînement scolaire. 

 

 

Par fsolliec , le dimanche 07 octobre 2007.

Partenaires

Nos annonces