L'Expresso du 2 Avril 2009 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Evaluation de CM2 : "Tout ça pour ça ?"

ÉDITORIAL

Stéréo

LE SYSTEME

Darcos soutient Antibi l Journée d'action de la maternelle à l'université aujourd'hui l Intertice 2009 l Evaluation CM2 : La FCPE dubitativeEvaluation CM2 : La FCPE dubitative l Les évaluations de CM2 contestées aussi en Angleterre l Lycée : Le ministère mise sur l'expérimentation l Les désobéisseurs ouvrent une caisse de solidarité l Les précaires lancent une pétition.

L’ÉLÈVE

Les musées nationaux gratuits à partir du 4 avril.

LA CLASSE

Decryptimages l Angers revient à 9 demi-journées d"école.

LA RECHERCHE

TIC et pratiques collaboratives

LES DISCIPLINES

SES : La crise jusqu'où ? l Géographie : Le monde touristique de Dubai l E.D.D. : Les énergivores.

 

 

Le fait du jour

 

Evaluation de CM2 : "Tout ça pour ça ?"

"Cette grande opération n’a donc servi à rien et comme elle n’a servi à rien, on recommencera l’année prochaine. Les complaisants diront que cela sera mieux l’année prochaine. Il est vrai qu’il est impossible que ce soit pire". Pierre Frackowiak revient sur l'évaluation de CM2 dont les résultats viennent d'être publiés après des mois de tension avec les enseignants : "Tout ça pour ça ?"

 

Car tout ce trouble, toute l'énergie dépensée à défendre des évaluations mal pensées, ont détourné l'Ecole des vrais problèmes : l'organisation des rythmes scolaires, du soutien, des pratiques pédagogiques. "Les enfants sont contents, les parents aussi, les sondages sont bons… Il n’en faut pas plus pour que le ministre soit content et que toute la pyramide soit contente qu’il soit content".

Lire la tribune de P Frackowiak

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Stéréo

Chaque année le poisson du 1er avril apporte quelques révélations. La force d'un bon poisson c'est de confondre avril et décembre et d'apporter à un groupe son fantasme. Cette année on est servi ! Telle association de directeurs du primaire annonce un décret présidentiel en leur faveur. Telle organisation réactionnaire fait circuler de faux propos de P. Meirieu. Plus fort encore : sur une liste de diffusion tenue par des partisans des méthodes traditionnelles, la pose rigolote d'un poisson dans le dos d'un professeur est vécue comme une atteinte à la noblesse de la fonction suivie d'inévitables retombées. "A l'entrée en classe, après leur avoir dit ce que je pensais de leur attitude en les gratifiant au passage de quelques noms d'oiseaux (crétins, imbéciles) et après avoir constaté qu'ils avaient encore le culot de protester", écrit la collègue, "je les ai envoyés au bureau de principal adjoint en ajoutant qu'ils ne seraient plus acceptés sans des excuses publiques". Au chapitre humiliation, quelle saisissante inversion d'éclairage !

 

C'est le même sentiment que j'éprouve en lisant des analyses sur le film  "La Journée de la jupe". Beaucoup de choses ont déjà été écrites sur ce film et on s'excuserait presque de l'évoquer à notre tour. Certains y ont vu la confirmation de l'effondrement de l'Ecole par la lâcheté des pédagogues, à genoux devant les sauvageons. D'autres y retrouvent les contradictions des situations pédagogiques. Dernièrement JM Zakhartchouk rappelait que dans l'univers réel des Zep, on peut enseigner le Bourgeois gentilhomme, et même avec plaisir ! Le microcosme du film a bien peu à voir avec la réalité. Enseignant ou non enseignant, le spectateur est happé dans ce film par la force des stéréotypes. Le chef d'établissement est un bureaucrate peureux. La ministre une politique aveugle et méprisante. Mais ce sont surtout les élèves banlieusards qui succombent sous le poids des pires clichés. Tous n'ont qu'un seul registre de langage et se livrent à des trafics. Les filles musulmanes sont forcément opprimées. Il y a un seul Africain dans le film et il est présenté en violeur. Si le film s'honore en défendant une cause noble, la parité, il le fait en exploitant des stéréotypes simplificateurs, voire nauséabonds. Et l'un n'excuse pas l'autre.

 

L'observation des sorties de la semaine montre que "La Journée de la jupe" n'est pas un cas unique. En tête des sorties des films français, "La première étoile" veut faire rire en montrant une famille "noire" à la neige (blanche) et "Coco" avec un juif ostentatoirement riche. Un petit vent de printemps ferait du bien…

 

Revenir au sommaire

 

 

Darcos soutient Antibi

Le Ministère de l’Éducation Nationale vient de soutenir officiellement le mouvement Contre La Constante Macabre (MCLCM) en accordant à l'association une subvention destinée à « lui permettre la poursuite et le développement de ses actions ». Ainsi Xavier Darcos s'engage, après G de Robien, en faveur d'un nouveau mode d'évaluation. En effet, le MCLCM dénonce l'évaluation classique et promeut l'évaluation par contrat de confiance.

Communiqué

La méthode Antibi

2005 : Le ministère soutient Antibi

 

Journée d'action de la maternelle à l'université aujourd'hui

Deux mouvements appellent à l'action le 2 avril. D'une part les 25 organisations du mouvement "une école, votre avenir", comprenant notamment les principaux syndicats, annonce "1000 manifestations après l'école ou le travail". Une cinquantaine d'événements devraient avoir lieu dans une quarantaine de départements : manifestations mais aussi moments festifs avec une manifestation nationale à Paris. Mais le 2 avril est aussi un moment d'action pour le mouvement universitaire. Les collectifs manifestent pour le retrait complet de la réforme Pécresse.

Les 54 initiatives

Le collectif Sauvons l'université

 

Intertice 2009

Mercredi 1er avril se terminait l'édition 2009 d'Intertice, le rendez-vous francilien des TICE. Organisé cette année par la seule académie de Versailles, Intertice a donné à voir une image cohérente du développement des TICE dans les classes, bien équilibrée entre usages pédagogiques, mise à disposition de ressources et utilisation d’équipements nouveaux.

Le reportage du Café

Intertice

 

Evaluation CM2 : La FCPE dubitative

"La FCPE aimerait que le ministère explique comment il s’y est pris pour agréger des résultats qui ne peuvent être comparables, du fait que les enseignants n’ont pas tous fait passer la totalité des items ou ne les ont pas tous évalués selon le barème national. Elle aimerait en particulier savoir comment sont comptabilisés les résultats des élèves sur les items de la deuxième partie du programme de CM2, qui n’avait pas encore été traitée en janvier". Les parents de la FCPE ne semblent pas convaincus de la qualité des données présentées le 31 mars par le ministère. Une opinion partagée par plusieurs syndicats.

Communiqué

Sur les évaluations de CM2

 

Les évaluations de CM2 contestées aussi en Angleterre

"Ne croyez pas les résultats des tests disent les directeurs".  Le Guardian met en garde le public au moment où le ministère publie les résultats des évaluations nationales. En Angleterre ces données sont publiées établissement par établissement et sont utilisées par les parents pour choisir une école. Le Guardian rappelle que les tests ont été entachés de nombreux incidents techniques et publiés avec trois mois de retard. Pour 164 écoles les résultats seraient incomplets. Des enseignants doutent de leur sérieux alors que le gouvernement les défend : selon lui moins de 1% des résultats seraient sans valeur.

 

Au niveau national, les résultats montrent que 28% des élèves n'ont pas atteints le niveau attendu en lecture et maths.

Article du Guardian

 

Lycée : Le ministère mise sur l'expérimentation

"Une réforme générale du lycée, est-ce le bon point d'entrée ? Est-ce qu'on a pas d'intérêt à prévoir des expérimentations ?" Auditionné par la Mission d'information de l'Assemblée nationale sur la réforme du lycée, le directeur de l'enseignement supérieur, Patrick Hetzel, a défendu le principe de l'expérimentation, rapporte l'AFP, face "aux corporatismes".

Dépêche AFP

Lycée, réforme impossible ?

 

Les désobéisseurs ouvrent une caisse de solidarité

130 enseignants du primaire de Haute-Garonne seraient en désobéissance ouverte et refuseraient d'appliquer les programmes 2008. Frappé lui-même par des retenues sur salaire, Alain Refalo annonce la création d'une caisse de solidarité départementale qui complète la caisse nationale déjà existante.

Le blog d'A Refalo

 

Les précaires lancent une pétition

Avec le soutien du Snuipp, Se-Unsa, Sgen, Fo, CGT, les collectifs EVS, qui regroupent des emplis vie scolaire lancent une pétition contre la précarité.

La pétition

 

Revenir au sommaire

 

 

Les musées nationaux gratuits à partir du 4 avril

Dès le 4 avril, les musées nationaux seront ouverts gratuitement aux jeunes de la communauté européennes âgés de moins de 26 ans ainsi qu'aux enseignants français du primaire et du secondaire. Cette mesure concerne les collections permanentes d'une cinquantaine de musées et une centaine de monuments dont le Louvre, Cluny et Versailles.

 

A cette occasion, plusieurs établissements organisent des fêtes. Pour le ministère de la Culture, elle est susceptible d'amener les jeunes dans les musées. Une expérimentation a été menée, durant les six premiers mois de l’année 2008, qui a révélé le succès de la gratuité auprès des jeunes de 18 à 25 ans. Deux dispositifs d'accès gratuits aux collections permanentes avaient été mis en place durant cette période : la gratuité totale pour tous dans 14 musées et monuments nationaux dépendant du ministère de la Culture et d'autres ministères (Défense, Enseignement supérieur et recherche) et la gratuité pour les jeunes de 18 à 25 ans dans quatre grands établissements parisiens, un soir par semaine de 18h à 21 heures. Les résultats de cette expérimentation ont démontré l'intérêt de la gratuité pour la classe d'âge des 18-25 ans. Les jeunes visiteurs ont en effet exprimé très majoritairement leur satisfaction de pouvoir entrer librement dans les musées. Elle les incite, certains pour la première fois, à pousser les portes des musées et monuments.

 

Sur le plan social, l'impact est plus relatif. La gratuité ne modifie pas profondément l'origine sociale des visiteurs. Ce sont toujours les classes moyennes et supérieures qui fournissent la majorité de ceux-ci.

Dossier de presse

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Decryptimages

A l'initiative de la Ligue de l'enseignement et de l'Institut des images, le site Decryptimages est un outil de référence pour éduquer à la lecture des images. Il propose des analyses adaptées à différents âges. Ainsi le décryptage de l'affiche du Front national qui récupère Jaurès est mise en parallèle avec une affiche de Vichy.

Le site

 

Angers revient à 9 demi-journées d'école

Dès la rentrée 2009, les écoles primaires d'Angers seront ouvertes le mercredi matin, renouant ainsi avec un rythme plus conforme aux besoins de l'enfant.

Article Ouest France

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

TIC et pratiques collaboratives

"La collaboration est assurément un thème à la mode, un point de passage obligé du discours politiquement et pédagogiquement correct". L'INRP publie un nouveau Dossier sur les pratiques collaboratives. Réalisé par Rémi Thibert, ce dossier revient sur les fondements du collaboratif pédagogique : Dewey, Vygotski et Piaget pour poser la question de sa place dans le web 2.0 et l'école.

 

Or ce que révèle le dossier c'est que malgré la proximité du thème avec les valeurs de l'école, le collaboratif a du mal à s'imposer même pour la construction de ressources sur Internet. Il en est de même pour les pratiques collaboratives en classe. "Le travail collaboratif fait partie des critères d'une approche socio-constructiviste, avec la redéfinition des rôles qu'il implique (voir chapitres précédents) pour l'enseignant, l'apprenant et le savoir. Mais il apparaît que malgré le discours socio-constructiviste des professeurs stagiaires, « les habiletés cognitives de haut niveau, comme l'analyse ou l'évaluation sont perçues comme leur territoire exclusif. Le discours est donc ambivalent même s'il tend vers les valeurs socio-constructivistes ». Il y a nécessité pour les auteurs de développer une prise de conscience de cette rupture chez les étudiants et de développer des pratiques réflexives".

La Lettre

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

SES : La crise jusqu'où ?

Les Echos publient un gros dossier sur la crise, son histoire et son développement. Outre qu'il explique le déclanchement de la crise, il l'illustre de façon saisissante et pose les questions difficiles. Le dossier comprend aussi des entretiens avec des spécialistes.

Article Les Echos

 

Géographie : Le monde touristique de Dubai

La NASA nous offre d ebelles photos du développement des iles touristiques inventées à Dubai. En 5 ans, tout un archipel est sorti de la mer.

Photos NASA

 

 

 

E.D.D. : Les énergivores

Proposé par le CRDP de Franche-Comté, les énergivores s'est fixé comme but d'éduquer les jeunes (cycle 3 – collège) à la maîtrise des énergies. Pour cela rien de tel que des films. 5 films évoquent l'éclairage, les transports, les appareils en veille etc.

Les énergivores

 

Revenir au sommaire

 

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le jeudi 02 avril 2009.

Partenaires

Nos annonces