L'Expresso du 28 Août 2009 

Par François Jarraud


LE FAIT DU JOUR

Grippe : Les instructions officielles au B.O.

ÉDITORIAL

Grippe : Des instructions à compléter

LE SYSTEME

L'intersyndicale ne se réunira pas le 28 août ! Les Rased confirmés par une circulaire l Le Se-Unsa met en garde sur la réforme du lycée l H1N1 : Vaccinations dans les écoles à compter du 28 septembre l Les "désobéisseurs" s'organisent l Fillon nomme un "Monsieur TICE" auprès de Luc Chatel

L’ÉLÈVE

L'ICEM milite pour un enseignement de la CIDE l Bourses : de nouveaux taux l AVS : Les associations remplacent l'Etat

LA CLASSE

Le nouveau brevet au B.O. l Les outils de validation des compétences sont publiés l H1N1 : La pandémie présentée aux enfants l Etablissements, devenez partenaires du Café !

LA RECHERCHE

Libéralisation et innovation à l'Ecole

LES DISCIPLINES

Langues antiques l STG : Les thèmes d'étude l E.D.D. : Clim City l CPGE littéraires

LES TICE

Tice et politique à Ludovia l Les TICE changent-elles l'enseignement ?


Le fait du jour


Grippe : Les instructions officielles au B.O.

Le B.O. du 27 août publie trois circulaires définissant le rôle des enseignants, l'organisation des établissements et le rôle des personnels de santé.


Les enseignants sont invités à présenter les "gestes barrières" (se laver les mains, utiliser un mouchoir jetable) aux élèves "dans les tout premiers jours de la rentrée scolaire". Les chefs d'établissement organisent ces présentations. "Il est essentiel que les élèves et les personnels des établissements aient accès à des installations sanitaires propres et pourvues en produits hygiéniques adaptés : savon liquide, essuie-mains jetables ou souffleries", des conditions rarement réalisées jusque là, mais qui ne dépendent pas de l'Etat.


Une circulaire indique la conduite à tenir dans les établissements. Le texte insiste sur la nécessité de "sensibiliser les élèves, leurs parents et les membres du personnel à la responsabilité individuelle de chacun en matière de limitation de propagation du virus". Il s'agit d'apprendre les mesures de protection : éviter les contacts rapprochés, se laver fréquemment les mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique, s'essuyer les mains avec du papier jetable, tousser dans le pli du coude et non dans sa main, utiliser des mouchoirs en papier jetables, nettoyer avec soin les poignées de porte et les rampes d'escalier. " Des sessions d'information des élèves devront être aménagées au sein de l'emploi du temps de la première semaine de rentrée" demande la circulaire. L'établissement invitera aussi les parents d'élèves "à envisager des modes de garde adaptés" c'est-à-dire sans garde collective : celle-ci pourrait renforcer l'épidémie.


Enseignants et élèves malades. Les élèves ou personnels malades "doivent être immédiatement isolés du reste de la communauté scolaire" tout en restant sous la surveillance d'un adulte ;

- l'école ou l'établissement à la responsabilité de contacter les parents pour organiser la prise en charge médicale de l'élève par le médecin traitant (le recours au centre 15 étant réservé aux urgences médicales) et le retour à domicile dans les plus brefs délais ;

- dans l'attente du retour à domicile, les élèves ou membres du personnel malades doivent être isolés du reste de la communauté scolaire, dans toute la mesure du possible dans un local, idéalement l'infirmerie de l'établissement pour les établissements du second degré, tout en restant sous la surveillance permanente d'un adulte. "Il peut être utile, dans ce contexte particulier, de munir les élèves malades d'un masque anti-projection (dit masque chirurgical) jusqu'au retour à domicile". L'établissement a la charge de signaler le cas à l'IEN (pour le primaire) ou à l'Inspection académique (secondaire). "Le chef d'établissement informe de son signalement le conseil général dans le cas d'un collège ou le conseil régional dans le cas d'un lycée". Il doit aussi informer les établissements voisins.


Dans les cas groupés. Quand il y a au moins 3 cas en même temps dans une même classe ou dans des classes différentes avec des activités partagées, le directeur d'école ou le chef d'établissement doit procéder à un nouveau signalement et informer les familles des élèves et les personnels "afin, en particulier, de conseiller aux personnes avec des facteurs de risque d'aller consulter un médecin dans les délais les plus brefs".


Fermeture des écoles et des établissements. Elle ne peut être envisagée que localement par le préfet. La réouverture ne peut avoir lieu qu'après 6 jours et un nettoyage des locaux. "Les élèves et les adultes qui ne présentent aucun symptôme ou qui, ayant été atteints par la maladie, sont à la fin de la période de contagiosité, soit sept jours après l'apparition des premiers symptômes, peuvent réintégrer l'établissement scolaire" (Il est rappelé que cette réintégration n'est pas soumise à la production d'un certificat médical).


La publication de ces textes se fait deux semaines après la rentrée à la Réunion, où près de 7 000 cas sont recensés, alors que le ministre reçoit , le 28 août;, les syndicats à ce sujet.

L'encart au B.O.

Dossier : La grippe et l'Ecole



N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !



Grippe : Des instructions à compléter

Publiées tardivement, les instructions relatives à la pandémie grippale répondent à de nombreuses questions des personnels. Mais elles laissent de côté une question qui devient maintenant centrale : la protection du personnel.


Les dernières circulaires publiées au B.O. répondent aux questions que les enseignants, les chefs d'établissement et les élus locaux se posent. Aux enseignants, elles leur rappellent leur rôle d'informateur des élèves. Elles donnent la marche à suivre aux chefs d'établissement quand ils seront confrontés aux premiers cas grippaux. Aux élus locaux, elles donnent enfin des indications sur les dispositifs à mettre en œuvre, s'il en est encore temps...


Mais un point nous semble tout à fait sous évalué. La grippe a pu apparaître comme anodine sur le plan médical. Les derniers décès à la Réunion, les récents chiffres de l'OMS sont en train de faire évoluer cette représentation. Dans Le Monde, Antoine Flahault revoit à la hausse la mortalité. "On serait en face d'une maladie dont la mortalité directe – un cas pour 10 000 infections – serait certes très rare mais malgré tout 100 fois supérieure à celle de la grippe saisonnière" écrit-il. Rappelons que celle-ci génère 5 à 6 décès directs et une surmortalité de 5 à 6 000 personnes en année normale…


Du coup la question de la protection des personnels se pose de façon urgente. Si "la seule stratégie qui aujourd'hui bénéficie d'une solide expérience dans le domaine de la grippe est celle de la protection des personnes à risque", il convient alors que le ministre indique quelles sont les catégories à risque et comment elles vont être protégées.


Si en France on n'a pas encore défini les personnes à risque, de Suisse nous parvient cette définition. "D’après les dernières données, un risque accru de complications existe pour les personnes souffrant de maladies chroniques (p. ex., affections respiratoires ou rénales, maladies cardio-vasculaires ou métaboliques, ou les personnes atteintes d’une immunodéficience congénitale ou acquise), les femmes enceintes, les enfants en bas âge, les personnes de plus de 65 ans". Pour ces catégories il est urgent de définir la politique à suivre. Doivent-elles rester devant les élèves jusqu'à ce qu'elles attrapent la grippe ? Doivent-elles anticiper un départ ? Doit-on leur donner à titre préventif du Tamiflu, un traitement que recommande A Flahault et que le site gouvernemental suisse juge aussi efficace ?


Pour éviter la panique, peut-être aussi pour masquer leur impréparation, en avril 1986, les pouvoirs publics avaient choisi de nier le passage des nuages de Tchernobyl, exposant ainsi des milliers de concitoyens aux radiations. La tentation pourrait revenir, d'autant que l'état navrant de la médecine du travail dans l'éducation nationale pourrait donner à penser que, malgré le vieillissement et la féminisation, peu de personnes font partie des personnes à risque. Les personnels de l'éducation nationale ne doivent pas devenir de nouveaux otages des hésitations administratives.

Article du MOnde

En Suisse

Les rendez-vous ratés avec H1N1


Revenir au sommaire



L'intersyndicale ne se réunira pas le 28 août

Ni le Se-Unsa, ni le Sgen Cfdt ne se rendront à la réunion de l'intersyndicale de l'éducation proposée par la FSU. Le Se-Unsa, a déclaré C Chevalier, estime que la rentrée est un moment mal choisi pour une action, car c'est un temps fort pour chaque enseignant, celui de la construction du rapport pédagogique. Interrogé également par le Café, le Sgen Cfdt ne participera pas non plus à la réunion de l'intersyndicale du 28 août. Le syndicat estime que le moment est mal choisi et que l'absence du Se-Unsa rend la réunion impossible.


Les Rased confirmés par une circulaire

Une circulaire publiée au BO du 27 août 2009 décrit les fonctions, les objectifs et les réseaux des Rased. Menacés de suppression totale par X. Darcos, finalement ce texte rend pérenne leur situation.

Au B.O.


Le Se-Unsa met en garde sur la réforme du lycée

"Il faut du temps pour mener à bien une vraie réforme". Lors de sa conférence de rentrée, Christian Chevalier, secrétaire général du Se-Unsa, a estimé qu'il n'est pas possible de mener à terme la réforme du lycée pour 2010. Il contredit ainsi les intentions de Luc Chatel de présenter la réforme dès octobre 2009 pour application en 2010.


Le syndicat a souligné les pertes de postes, alors que le nombre d'élèves augmente au primaire (+ 14 000) et au secondaire (- 6000 postes + 16 000 élèves). L'annonce de 16 000 suppressions de postes en 2010 est "catastrophique". Il s'inquiète de la montée de la précarité dans l'éducation nationale : près de 150 000 emplois actuellement (Evs, remplacements du secondaire, assistants d'éducation).


C. Chevalier confirme le rejet par les enseignants du primaire des mesures Darcos, particulièrement les évaluations de Cm2 et Ce1 (6% les jugent utiles), de la semaine de 4 jours (19% favorables, 54% contre). L'aide personnalisée semble plus partagée : 53% la jugent inefficace contre 43%. Pour toutes ces raisons, la rentrée est morose. "Le moral des troupes n'est pas terrible. C'est de respect, de confiance, de sérénité dont les enseignants ont besoin".


H1N1 : Vaccinations dans les écoles à compter du 28 septembre

Les ministres de l'intérieur et de la santé ont présenté le 27 août la campagne de vaccination contre la grippe H1N1. Les vaccinations pourraient débuter le 28 septembre. Il s'agit de vacciner l'ensemble de la population, à raison de deux injections par personne. Les vaccinations auront lieu dans des centres définis par les préfets (gymnase, salles disponibles hors locaux médicaux). Elles visent à réduire la mortalité, contenir la circulation du virus et limiter l'impact économique de la pandémie.


Pour les scolaires, des équipes mobiles se rendront dans les établissements. Mais la circulaire ministérielle précise que "la question de l'inclusion des enfants et des adolescents de moins de 18 ans reste ouverte". De même, les personnes prioritaires ne sont pas encore désignées.

La circulaire


Les "désobéisseurs" s'organisent

Réunis en université d'été à Montpellier jeudi 27 août, les "désobéisseurs" créent un mouvement "le Réseau des enseignants du primaire en résistance". Réunissant les enseignants qui ont manifesté leur refus des programmes et horaires mis en place par X Darcos, le mouvement entend, malgré les sanctions, prolonger le combat. "Les enseignants du primaire en résistance s’opposent, y compris par la désobéissance, aux « réformes » structurelles et pédagogiques qui déconstruisent l’école publique ; dans le même temps, ils proposent et mettent en oeuvre des dispositifs pédagogiques qui vont dans le sens du respect, de la coopération et du progrès de tous les élèves".


Une charte pédagogique. Ils se dotent d'une "charte de la résistance pédagogique" qui guide leur mouvement et remplace les lettres de désobéissance individuelles. Les "désobéisseurs" s'engagent notamment à respecter les droits de l'enfant, à favoriser son autonomie, à "assumer une autorité éducative opposée à l'autoritarisme" et à "créer les conditions de coopération au sein de la communauté éducative". Ils s'ancrent ainsi dans un courant pédagogique largement présent dans l'école primaire. Cette charte pourra être signée en ligne. Ils annoncent l'ouverture d'une caisse de résistance qui devrait permettre de faire face aux sanctions financières qui les touchent.


Le même jour deux animateurs du mouvement, Bastien Cazals et Isabelle Huchard ont été révoqués de leur fonction de direction d'école par l'inspecteurd 'académie de l'Hérault. L'an dernier près de 3000 enseignants avaient signalé par lettre leur appartenance au mouvement.

Le nouveau site des désobéisseurs

Sur l'affaire Cazals

B Cazals s'explique sur le Café


Fillon nomme un "Monsieur TICE" auprès de Luc Chatel

Jean-Michel Fourgous, député-maire d'Elancourt (Yvelines), a été nommé le 27 août parlementaire en mission auprès de Luc Chatel afin de "mener à bien une mission de réflexion et de propositions pour la promotion des technologies de l'information et de la communication (TICE) dans l'enseignement scolaire".


Sur son blog, JM Fourgous se déclare "convaincu que les nouvelles technologies peuvent être un facteur de réussite et d'égalité des chances en luttant contre l'échec scolaire. Surtout, le numérique induit une nouvelle façon d'enseigner, plus participative et plus adaptée à la jeunesse d'aujourd'hui largement nourrie des nouvelles technologies à travers l'Internet et les jeux vidéos". Pour lui, "l’acquisition d’une bonne maîtrise des technologies numériques par tous les élèves et l’utilisation des avantages du numérique par les enseignants sont fondamentaux".

Le blog de JM Fourgous

Le Café à Elancourt


Revenir au sommaire



L'ICEM milite pour un enseignement de la CIDE

Vingt ans après son adoption par les Nations Unies, la majorité des enseignants ignore la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE). Réuni en congrès à Strasbourg, l'Icem Freinet demande que la CIDE soit inscrite dans les programmes scolaires et affichée dans les établissements.


Bourses : de nouveaux taux

Le B.O. du 27 août publie les nouveaux taux du montant annuel de la bourse de lycée, de la bourse d'enseignement d'adaptation , de l'exonération des frais de pension en Erea et Erpd. Le plafond de ressources donnant droit à une bourse est réévalué.

Plafond de ressources

Exonerations


AVS : Les associations remplacent l'Etat

6 jours : c'est le délai dont les associations membres de l'Unapei disposent pour embaucher les AVS licenciés par l'Etat.

Unapei

Sur le Café


Revenir au sommaire

 

La classe


Le nouveau brevet au B.O.

Présenté sur le Café au début de l'été, l'arrêté sur le nouveau brevet est publié au B.O. du 27 aout. Le brevet sera attribué "aux candidats ayant obtenu la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences et une note moyenne supérieure à 10" aux épreuves de l'examen : note d'oral d'histoire des arts, note de vie scolaire, notes obtenues à l'examen et notes de contrôle continu. A ces épreuves peut encore s'ajouter une épreuve de langue régionale. A noter que les sujets du brevet seront désormais nationaux".

Le B.O.

Sur le Café


Les outils de validation des compétences sont publiés

En 2009-2010, la validation des compétences du socle commun sera généralisée au collége. Au primaire, le livret scolaire atteste de l'acquisition des compétences. En 2010, le DNB évaluera la maitrise des TICE (avec le B2i), le niveau A2 de langue. En 2011 toutes les compétences seront prises en compte. EduScol met en ligne les documents d'évaluation. Celle-ci se réduit à des croix dans des formulaires…

Les documents


H1N1 : La pandémie présentée aux enfants

Pratique pour le primaire, ces pages animées du site officiel expliquent la pandémie aux enfants : comment attrape-t-on la grippe, les règles d'hygiène, si je suis malade…

Le site


Etablissements, devenez partenaires du Café !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements


Revenir au sommaire


La recherche


Libéralisation et innovation à l'Ecole

La mise en concurrence des établissements scolaires encourage-t-elle les innovations ? S'appuyant sur le cas d'une vingtaine de pays, Christopher Lubienski répond à cette question dans un mémoire publié par l'OCDE. Selon lui, la réponse est négative. La libéralisation encourage davantage à innover dans la gestion des établissements et le marketing que dans la pédagogie. Inversement les interventions étatiques peuvent porter l'innovation.

L'étude


Revenir au sommaire


Les disciplines


Langues anciennes

Le programme de langues et cultures de l'Antiquité pour le collège est publié au B.O. du 27 août. Nous l'avions annoncé le 4 août. Il entre en application à la rentrée 2010.

Au B.O.


STG : Les thèmes d'étude

Le B.O. du 27 août publie les thèmes d'étude pour l'épreuve de spécialité pour la session 2010 du bac STG.

Thèmes d'études pour l'épreuve de spécialité


E.D.D. : Clim City

Comment comprendre le réchauffement planétaire ? En jouant ! Cap Sciences, avec la région Aquitaine et des partenaires industriels, proposent de créer un plan climat grâce à un programme de simulation.

Clim City


CPGE littéraires

Le B.O. du 27 août publie les horaires des CPGE littéraires seconde année ainsi qu'un arrêté précisant "les objectifs de formation en français" seconde année. " L'enseignement des lettres dans les classes de seconde année s'inscrit dans la même perspective générale que celui qui est dispensé au cours de la première année : l'acquisition d'une culture littéraire à la fois étendue et approfondie, fondée sur des lectures nombreuses et variées et supposant la maîtrise de connaissances solides dans les domaines de l'histoire des idées et des formes, mais aussi en matière d'esthétique, de poétique et de stylistique, reste l'objectif majeur du travail entrepris durant ces études."

Organisation générale des études et horaires

Francais


Revenir au sommaire


les tice


Tice et politique à Ludovia

"Le développement de l’usage des Tice est un enjeu fort mais on sentait ici qu’il est au confluent de débats politiques, sociaux et économiques". Monique Royer et Françoise Solliec ouvrent le blog consacré à Ludovia, la 6ème université d'été de l'e-education et du multimédia ludo-éducatif et pédagogique, par une réflexion sur les TICE et ses territoires. Si parfois l'intégration des Tice rassemble, souvent elle voit s'opposer les responsabilités et les pouvoirs.

Le blog sur Ludovia


Les TICE changent-elles l'enseignement ?

C'est la question que posent plusieurs médias après la présentation, à Ludovia, du rapport d'évaluation sur l'opération "un collégien, un ordinateur portable" dans les Landes. Les lecteurs du Café ont découvert ce rapport le 15 juillet.


"L'arrivée de l'informatique au collège et notamment la dotation des élèves en ordinateur portable a profondément modifié les représentations traditionnelles de l'Ecole et de son fonctionnement ainsi que les rapports entre enseignants et élèves" écrivait-il. Mais le rapport met en évidence des résistances chez les enseignants.

Le rapport et notre analyse complète


Revenir au sommaire


le Cafe


L'Expresso en vacances !

A partir du 11 juillet , L'Expresso cesse d'être quotidien pour passer à un rythme hebdomadaire ou bimensuel selon l'actualité. Bonnes vacances !


Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso


L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.


Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre


RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.


Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !


Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.


Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner


Revenir au sommaire


Par fjarraud , le vendredi 28 août 2009.
En direct du forum
FEI16 : Vanessa Deglaire : Quand l'anglais redonne confiance..
- J'aurais souhaité en savoir un peu plus sur votre séquence Road Trip. Combien de semaines a duré la séquence? Avez-vous travaillé en salle informatique avec les élèves? Merci.
Collège : Blanquer explique la rentrée aux principaux
- Blanquer invente donc le pilotage direct : il écrit directement aux chefs d'établissements, et pas S/C des Recteurs et DASEN (qui ne sont même pas en copie !). Et donc une lettre (quel pouvoir juridique de ce document?) qui ne fait que paraphraser le...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces