Avec Ciné Lycée, le retour des ciné clubs ? 

Par François Jarraud



Combien faut-il de ministres pour ressusciter les ciné clubs ? C'est la question que l'on pouvait se poser mardi 18 mai, au lycée Jules Ferry de Paris, lors de la présentation du site Ciné Lycée. Deux ministres avaient fait le déplacement pour inaugurer un site qui permettra à chaque lycée d'organiser des séances de projection des 212 meilleurs films de l'histoire du cinéma. Le retour des ciné clubs ?


Disparus depuis des années de la plupart des lycées français, les ciné clubs vont-ils revenir ? Mardi 18 mai, Luc Chatel et Frédéric Mitterrand inauguraient le site "Ciné Lycée". Développé par France Télévision pour le ministère de l'éducation nationale, Ciné Lycée donnera accès  dès la rentrée 2010 à plus de 200 films cultes de l'histoire du cinéma. Très précisément 212 films, qui ont été sélectionnés en  se basant sur un travail réalisé par Claude Jean Philippe avec 75 experts.


Une plate forme pour 212 films. Jean-Marc Merriaux, directeur des actions éducatives de France 5, a présenté la plate forme. Elle permettra à tout visiteur de visionner un extrait des 212 films, d'avoir accès au synopsis et à des informations complémentaires. Mais elle est principalement tournée vers les clubs de lycée. Chaque établissement pourra désigner un enseignant responsable et cinq élèves responsables du ciné club. Ils pourront choisir des films dans une sélection mensuelle et tournante d'une vingtaine de films et bénéficier de fiches complémentaires fournies par le Cndp ou l'association Zéro de conduite, partenaires de l'opération. Les films pourront être projetés directement (en streaming) ou après téléchargement. Le site donne la possibilité de gérer la projection : inscription en ligne des membres du ciné club, gestion de la salle, commentaires à propos du film, programme à venir… Tout est prévu pour encourager au développement de communautés de cinéphiles dans les établissements. La plate forme pourrait ainsi alimenter tous les lycées.


La volonté présidentielle d'instiller de la culture dans l'Ecole. Dans son intervention, Luc Chatel a rappelé que l'idée de ces ciné clubs revient à Nicolas Sarkozy dans son discours du 13 octobre. Il l'a justifié en rappelant la vocation culturelle du lycée. "Le lycée doit être davantage un lieu de transmission de la culture", a-t-il déclaré, pour "combattre les déterminismes sociaux". "La culture n'est pas une option… C'est le devoir de notre école de la rendre accessible à tous". Il défend l'idée du ciné club : "On va revenir aux origines, réinstaurer dans le rapport à l'image une dimension collective". Enfin il a insisté sur le fait que la plate forme bénéficiera à 4 000 lycées, alors que moins de 300 proposent l'option cinéma.


Les services de François Mitterrand, ministre de la culture ont participé à la sélection des films. Il a rappelé que le cinéma permettait de comprendre le monde, une mission éducative. Pour Patrice Duhamel, patron de France Télévisions,  les chaines publiques ont une mission de service public.


Mais est-il possible de ressusciter les ciné clubs qui ont fait l'atmosphère des lycées des années 60 ? On peut en douter car leur disparition universelle n'est pas due au hasard. Le rapport au cinéma a changé. Les films, autrefois  rares, sont devenus facilement accessibles avec la généralisation des lecteurs vidéo et maintenant de la V.O.D. Si les jeunes restent les premiers clients des cinémas (enquête sur les pratiques culturelles des Français 2008), ils sont aussi les plus attachés au cinéma grand public américain. Ils sont probablement parmi les grands consommateurs de vidéo sur Internet.


D'autres raisons militent pour le scepticisme. La difficulté de trouver des enseignants référents culture dans les établissements, même si le ministre a promis qu'ils seraient rémunérés. Plus fondamentalement ce projet interroge aussi bien le vivre ensemble que la place de la culture dans l'univers scolaire.


Mais on s'en voudrait de conclure sur ces doutes. Car ce projet mérite d'avoir sa chance. Il va poser la bonne question de la responsabilisation des élèves, de leur place dans les établissements et des usages en libre service au lycée. La plate forme peut permettre de toucher tous les lycées et pas seulement quelques établissements d'élite. Son intégration dans les ENT (espaces numériques de travail) va aussi faciliter son utilisation.


François Jarraud


Liens

Ciné Lycée

http://www.cinelycee.fr/

Le discours présidentiel du 13 octobre 2009

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2009/[...]

Les pratiques culturelles des Français

http://www.pratiquesculturelles.culture.gouv.fr/doc/[...]



Par fjarraud , le mardi 18 mai 2010.

Partenaires

Nos annonces