Les devoirs et les inégalités scolaires 

Les devoirs donnés à la maison sont bien un facteur d'accroissement des inégalités sociales de réussite scolaire, souligne l'OCDE dans un Pisa à la loupe. " Les devoirs représentent une possibilité supplémentaire d’apprentissage ; toutefois, ils sont susceptibles de creuser les inégalités socio-économiques dans les résultats des élèves. Les établissements d’enseignement et les enseignants devraient trouver les moyens d’encourager les élèves en difficulté et défavorisés à faire leurs devoirs. Ils pourraient, par exemple, proposer d’aider les parents à motiver leurs enfants pour qu’ils fassent leurs devoirs et offrir aux élèves défavorisés la possibilité de faire leurs devoirs dans un endroit calme lorsqu’ils n’y ont pas accès à la maison", déclare l'OCDE.

 

 En se basant sur les résultats de Pisa 2012, un test international passé à l'âge de 15 ans, l'OCDE montre que le temps passé à faire ses devoirs a bien un impact sur les résultats scolaires. " Les élèves qui consacrent davantage de temps aux devoirs obtiennent en général de meilleurs scores aux évaluations PISA, tout comme leur établissement", déclare l'OCDE. "Lorsque l’on compare des élèves issus de milieux socio-économiques similaires et scolarisés dans des établissements dotés de ressources similaires, ceux qui fréquentent un établissement où les élèves consacrent davantage de temps aux devoirs obtiennent de meilleurs résultats en mathématiques que ceux qui fréquentent un établissement où les élèves consacrent moins de temps aux devoirs".

 

Mais " les élèves favorisés sont plus susceptibles que les élèves défavorisés de disposer d’un endroit adéquat pour étudier chez eux et d’avoir des parents impliqués, c’est-à-dire en mesure de leur transmettre des messages positifs sur l’école et l’importance de s’acquitter des tâches demandées par les enseignants, notamment de faire régulièrement ses devoirs", souligne l'OCDE. Mais elle ajoute que "la relation entre la composition socio-économique de l’effectif d’élèves d’un établissement et le temps que les élèves consacrent aux devoirs peut refléter des différences dans les attentes des enseignants concernant le potentiel de leurs élèves et leur capacité à étudier de façon autonome après la journée de classe".

 

Toujours est-il que les devoirs constituent bien un des outils avec lesquels l'Ecole contribue à la fabrication des inégalités sociales. Les enseignants restent devant la difficulté de permettre la réussite de tous.

 

Pisa à la loupe

 

 

Par fjarraud , le mardi 06 janvier 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces