Cnesco : La lecture dans les nouveaux programmes 

Comment a évolué la place de la lecture dans les nouveaux programmes du primaire et du collège ? Lors du colloque Cnesco sur la lecture, le 16 mars, l'inspectrice générale Anne Vibert fait le point sur les inflexions données à l'apprentissage de la lecture.

 

Anne Vibert rappelle que cette année voit un événement exceptionnelle : le renouvellement complet des programmes de l'école élémentaire et du collège, ce qui a permis de penser l'apprentissage de la lecture en continuité et en cohésion selon les cycles.

 

Un apprentissage progressif sur 4 cycles

 

Inscrite dans le socle, la lecture apparait dans 3 domaines : le domaine  des langages (domaine 1) mais aussi le domaine 2 (les outils pour apprendre) et le domaine 5 (les représentations du monde dans la littérature par exemple). Aussi les nouveau x programmes demandent que la compréhension en lecture fasse l'objet d'un enseignement dans toutes les disciplines. C'est nouveau et cela pose évidemment des questions de formation dans les disciplines en dehors du français.

 

Les nouveaux cycles prévoient une progression : le développement de la conscience phonologique et la découverte du principe alphabétique en maternelle (cycle 1), la révision de la maitrise du code et l'accès aux automatismes de lecture en cycle 2. Le cycle 3 est là pour consolider et arriver à une lecture fluide.

 

Entrée de la métacognition

 

La compréhension en lecture prend une grande place dans les programmes. Ils demandent un apprentissage explicite de la compréhension : "les élèves sont conduits à identifier les buts qu'ils poursuivent et les processus à mettre en oeuvre. Ces processus sont travaillés " (cycle 2).

 

Ainsi les programmes font entrer une dimension métacognitive dans les apprentissages : il faut que les élèves soient conscientes des stratégies qu'ils utilisent pour comprendre un texte et expliciter les processus. Pour A Vibert, il faut par exemple abandonner les questionnaires sur les textes qui ne demandent qu'à prélever des informations. Comme les enseignants sont peu formés à ces dimensions, les programmes donnent des indications précises.

 

L'enseignement de la compréhension prend en compte la diversité des textes et documents. Il s'agit de développer aussi la capacité à faire des inférences entre documents. Par exemple la lecture des doubles pages de manuels; où il y a des documents de toutes sortes, permet ce genre de travail. Dans les cycles 3 et 4 on demande un apprentissage explicite de la compréhension de documents composites.

 

La lecture littéraire prend une place particulière au collège. Il s'agit de se construire une culture, de débattre de ses lectures, avec ces débats de travailler la compréhension en classe.

 

Une piste pour réduire l'écart entre garçons et filles

 

Mais jamais la lecture n'est vue comme une compétence isolée. Les programmes de français font le lien entre langage oral, lecture, écriture et étude de la langue. L alecture concerne aussi les autres disciplines. Elle a une grande place en EMC.

 

Interrogée sur la formation a ces nouveautés, A Vibert estime que l'effort de formation pour les professeurs de français ira au delà de la formation collège de cette année. De plus comme c'est une compétence transversale ,il faudra aussi former les enseignants des autres disciplines à faire travailler la compréhension dans les documents de leur discipline. Ca sera long...

 

Interrogée sur les inégalités filles et garçons en lecture, Anne Vibert appelle à utiliser la lecture sur écran avec les garçons puisque la lecture classique est considérée comme féminine. Les nouveaux programmes déplacent décidément bien des repères....

 

F Jarraud

 

 

Par fjarraud , le jeudi 17 mars 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Cnesco : Pas de consensus sur la différenciation ?
- De : desnos Publié : jeudi 9 mars 2017 07:20 Objet : Cnesco : Pas de consensus sur la différenciation ? Bonjour. N’est-il pas pertinent de s’interroger d’abord sur quel profil d’élève on veut centrer la réflexion autour de la pédagogie...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces