La ministre confirme 60 000 postes en 2017 

"La ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, confirme que l’engagement du président de la République de créer 60 000 postes dans l’Éducation est tenu". Dans un communiqué publié le 22 septembre, la ministre annonce la création de 12 842 postes dans le projet de loi de finances 2017.

 

11 662 créations de postes au budget 2017

 

"Ainsi, entre les rentrées 2012 et 2017, 54 000 postes auront été créés dans l’Éducation nationale, 5 000 postes dans l’Enseignement supérieur et 1 000 dans l’Enseignement agricole", conclue le ministère.

 

Selon le ministère, 4 311 postes devraient être créés dans le premier degré en 2017, soit à peu près autant qu'en 2016 (4411). Une différence notable c'est qu'il n'y aura pas de création de postes de stagiaires. Ce sont plus de 4000 enseignants qui devraient être en classe.

 

Dans le second degré, la loi de finances prévoit 4 650 créations de postes. C'est nettement plus qu'en 2016 où 3100 postes ont été ouverts. Et là aussi ce ne sont pas des postes de stagiaire. 250 postes de CPE seront aussi créés. Rappelons que la ministre s'était engagée à créer 4000 postes en collège sur deux années pour accompagner la réforme.

 

 

 

Le privé bénéficiera de 1000 postes , soit le double de 2016. Le minsitère ajoute 200 postes médicaux, 150 pour le personnel administratif pour atteindre 11 662 postes créés dans l'enseignement scolaire en 2017. S'y ajouteront 180 postes dans l'enseignement agricole et un millier dans le supérieur. Ainsi l'engagement de François Hollande, 60 000 postes dont 55 000 dans l'enseignement scolaire,  serait atteint en 2017, à l'unité près.

 

60 000 postes vraiment ?

 

Ces données restent cependant budgétaires. On remarque que le tableau comprend 2150 postes d'assistants d'éducation créés en 2016 alors que cette catégorie de personnel n'apparait pas les autres années. Ordinairement, ils ne dépendent pas du budget de l'éducation nationale...

 

 

 

Surtout, la Cour des comptes a signalé l'écart entre les postes ouverts et les postes pourvus. Dans le document d'analyse du budget 2015, il y a déjà 4074 postes non pourvus depuis 2012. Cette différence tient aux difficultés de recrutement dans plusieurs disciplines du secondaire et, à un niveau moins grave , au primaire. Le ministère devait créer 26 000 postes en 2016 et 2017 pour combler l'écart. Il ne sera probablement pas rattrapé.

 

Il n'en reste pas moins deux points importants. Le premier qu'il y aura bien eu environ 50 000 emplois supplémentaires créés dans l'enseignement scolaire depuis 2012. C'ets un effort qu'il faut saluer tant on le sait menacé après 2017... Le second c'est qu'en 2017 les emplois créés vont abonder les classes. Les enseignants devraient enfin percevoir les effets de la refondation avec un renfort de près de 10 000 collègues.

 

François Jarraud

 

Analyse du budget 2015 par la Cour descomptes

 

 

Par fjarraud , le jeudi 22 septembre 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Baisse du niveau physique, une fatalité pour l’EPS ?
- « Proposer une EPS ne laissant aucun élève au bord du chemin » invite à prendre en compte ce qui se fait en direction des élèves en situation de handicap. La revue Contrepied, du Centre EPS et société, y a consacré des comptes rendus de pratique et...
Baisse du niveau physique, une fatalité pour l’EPS ?
- Comme bien souvent quand il s'agit d'EPS  ou de sport scolaire on a tendance à considérer que tout commence au collège. Je crois qu'on oublie  et qu'on néglige un peu trop l'EPS et le sport scolaire du premier degré. Les...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces