L’expo de la semaine : « Aventuriers des mers » 

Embarquez pour un périple en Méditerranée et jusqu’aux confins de l’océan indien ! L’Institut du monde arabe consacre une exposition ludique et interactive aux aventuriers des mers, des débuts de l’islam,  à l’aube du XVIIème siècle. De Sindbad  le marin à Marco Polo, puis d’Ibn Battûta  et Vasco de Gama jusqu’aux compagnies des indes orientales, d’extraordinaires récits de voyage content la richesse des échanges maritimes entre les mers de l’Ancien Monde. Une aventure en mer à voir et à vivre au fil d’un parcours immersif exceptionnel mêlant son, images et procédés optiques. Les écoliers et les collégiens de 6ème et de 5ème y sont particulièrement attendus, un atelier «Corsaires et pirates»  leur est proposé pour compléter les visites libres ou commentées, avec leurs professeurs.

 

Une scénographie immersive

 

La scénographie de l’exposition propose un parcours visuel spectaculaire, ponctué de nombreux points de repères cartographiques. Les grands témoins voyageurs tissent le fil rouge et incarnent cette grande épopée maritime, livrant leurs récits au fil des salles. Sindbad, Ibn Jubayr, Ibn Mâjid, Marco Polo, Ibn Battûta, Zheng He et Vasco de Gama  s’animent par des systèmes Pepper-Ghosts. Dans chacune des trois sections de l’exposition- « La mer étrange et redoutable », « Naviguer, une intelligence du monde », « Marchandises & convoitises »-des films et des vidéos plongent les visiteurs au cœur de l’aventure. Une projection, sur grand écran,  de mer déchainée accueille le public et le plonge en pleine tempête. Un second film intitulé « Prendre la mer », révèle quelques gestes propres à la navigation. Autres films proposés aux visiteurs, « Comores, le chant de la mer »,  « Zanzibar, au carrefour du monde », un extrait du long métrage « Saladin », un documentaire présentant la reconstitution d’un boutre arabe du IXème siècle. Dans la dernière section de l’exposition, les visiteurs sont invités aussi à déambuler dans un espace marchand qui rappelle un bazar traditionnel de l’époque.

 

Prendre la mer, un défi, chaque voyage, une épopée

 

D’extraordinaires récits de voyage ont conté la richesse  des échanges maritimes  entre les mers de l’Ancien Monde. Chaque voyage est une épopée. Les deux premiers guides sont le légendaire Sindbab le marin et le voyageur géographe Ibn Jubayr qui fait le récit d’un naufrage, sur fond d’images de tempête. Sous la conduite du navigateur Ibn Mâjid, les visiteurs se familiarisent  avec les gestes du marin, contemplent d’anciens instruments de navigation et découvrent l’évolution des embarcations, à l’aide de maquettes. Grâce aux progrès de la cartographie, l’espace maritime se maitrise mieux. C’est ce que conte l’auteur d’un célèbre atlas du monde : le géographe Al-Idrisi dans un univers de cosmographies médiévales latines et arabes, cartes et portulans, mappemondes et traités astronomiques, et sous un ciel étoilé.

 

Le parcours évoque ensuite tour à tour, Marco Polo, l’illustre marchand italien et Ibn Battûta , l’un des plus grands voyageurs du Moyen Âge, dont les aventures maritimes sont contées  dans un théâtre d’ombres trônant au centre d’une salle de projection. Tous deux font prendre la mesure de l’extraordinaire épopée des échanges maritimes, depuis le temps des califes jusqu’au règne des cités marchandes. L’exposition aborde ensuite le temps de l’expansion européenne et l’esquisse d’une première globalisation du monde, évoquée par les derniers guides de cette épopée, le marin et diplomate chinois Zheng He, et le navigateur portugais Vasco de Gama. Le parcours s’achève avec la naissance des grandes compagnies maritimes européennes, qui bouleversent durablement ces territoires.

 

Autour de l’exposition

 

Des spectacles sont programmés autour de l’exposition : des concerts, des projections de films, de documentaires. Un stage d’écriture sur trois matinées, est proposé aux jeunes de 8 à15 ans : « Carnet de voyage » les invite à construire un récit. La première session est prévue les 20, 21 et 22 décembre de 10h30 à 12h30, la deuxième, les 7, 8 et 9 février 2017 de 10h30 à 12h30.

 

En famille

 

Pour les enfants, l’Institut du monde arabe a imaginé une salle très colorée et ludique afin d’y accueillir des ateliers. L’atelier de création en famille « Inventer le monde » propose d’abord une visite guidée de l’exposition avec un carnet à la main pour faire des relevés, des croquis, puis de donner ensuite, libre cours à son imagination  pour placer des ports d’attaches aux eaux calmes et accueillantes,  des îles aux habitants étranges, des gouffres, des monstres à éviter…L’atelier « Corsaires et pirates » est réservé aux enfants de 6 à 12 ans, qui transformés en aventuriers d’un jour,  découvrent l’univers fantastique de la mer. Enrôlés sur un vaisseau pirate, ils apprennent à utiliser les outils de navigation et à déchiffrer des codes secrets pour une chasse au trésor. Pour participer à ces animations, il est indispensable de réserver au 01 40 51 38 14.

 

Pour le public scolaire

 

Les professeurs peuvent organiser des visites libres de l’exposition ou opter pour des visites guidées d’1h30 adaptées aux niveaux des écoliers et des  collégiens de 6ème et de 5ème. Le service des Actions éducatives leur propose aussi une visite guidée suivie d’un atelier qui complète le parcours par des jeux, une chasse au trésor qui les invite à utiliser des instruments de navigation, à s’orienter à partir d’une rose des vents, à décrypter des codes secrets. Qui découvrira le trésor de Barberousse ? Le livret-jeunes de l’exposition, richement illustré des plus belles œuvres de l’exposition est offert à chaque classe et au CDI de l’établissement. Les visites libres ou commentées, les ateliers doivent être réservés auprès du service des Actions éducatives, au 01 40 51 38 45 ou 39 54.

 

Béatrice Flammang

 

L’exposition «  Aventuriers des mers »

L’atelier jeune public

Les activités pédagogiques

 

 

Par fjarraud , le vendredi 09 décembre 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces