L'Expresso du 17 mars 2017 

Le fait du jour

"Ca ne peut pas s'oublier un événement comme celui-là. Ca aurait pu être une tuerie". Pour Antoine, un professeur du lycée Tocqueville de Grasse, la journée du 16 mars laissera des traces. Ce matin les enseignants et les élèves qui le souhaitent retournent au lycée. S'il est trop tôt pour faire cours, beaucoup ressentent le besoin de se confier et de parler. Les enseignants les accueillent.

 

(...)
17/03/2017 à 07:20  |  (1 commentaire)

Election

Le Snes sur la défensive

"Déboussolés, désabusés. On est en proie au doute". A quelques semaines de l'élection présidentielle, le Snes marque sa distance avec le quinquennat Hollande. Tout en reconnaissant que la présidentielle de  2017 se présente avec des enjeux autrement plus graves qu'en 2012, le premier syndicat du secondaire marque le pas. Il n'a toujours pas digéré la (...)
17/03/2017 à 18:10  |  (0 commentaire)

L'HEBDO PRIMAIRE

Frédéric Misery : Apprendre en jouant

"Je développe en fonction des problèmes qui se posent aux collègues". Présentation sobre, voire minimaliste. Efficacité pédagogique maximum. Depuis des années, près de 150 jeux attendent les professeurs des cycles 2 et 3 sur le site de Frédéric Misery.  Un site tout simple, fruit d'années d'expériences, qui ne vise qu'à proposer des outils pour la classe là où (...)
17/03/2017 à 18:10  |  (0 commentaire)
Le système

"Le Snuipp ne cède pas au fatalisme". Alors qu'il n'est question, dans le débat électoral, que de sabrer des têtes de fonctionnaires et de tailler dans les budgets éducatifs, le Snuipp présente le 16 mars un Livre blanc qui regroupe ses exigences. Le premier syndicat du primaire rappelle la priorité au primaire et égrène ses revendications comme si de rien n'était. Objectifs : mettre l'école dans le débat électoral, convaincre les candidats aux élections et peut-être relever les espérances d'enseignants démoralisés. 2017 ? Même pas peur !

 

(...)
17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
La classe

Le déclin de l'institution scolaire viendra-t-il du dehors ou du dedans ? Il semble bien que plusieurs initiatives actuelles semblent poser la première hypothèse comme probable. Multiplication des écoles et universités d'entreprises, développement de nouvelles écoles privées, soutenues ou non par des fonds privés (et autres subventions), voilà quelques éléments qui interrogent un paysage marqué en France par la domination d'un enseignement public et privé sous contrat (financé par l'Etat en grande partie). Le projet de la "grande école numérique" lancé en 2015 semble aussi indiquer un chemin nouveau qui semble avoir été initié en France par Xavier Niel et l'"Ecole 42" et ses responsables qui considèrent le prof comme un frein et qui laissent le travail automatisé de suivi à l'ordinateur et aux pairs. De même un responsable d'une société qui "vend des MOOCs" se plaint-il de l'inadaptation du système par rapport à son modèle d'enseignement sans présence.

 

(..)
17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Les cartes postales géocartographiques permettent d'articuler géographie spontanée et géographie raisonnée". Organisé par Sophie Gaujal, en partenariat avec le Café pédagogique, la Cité de l'architecture  et l'IGN, le concours Cartographie ton quartier récompense ces cartes postales cartographiques réalisées par des classes. Le jury a sélectionné  le 16 mars les 4 vainqueurs parmi les 200 classes participantes.

 

(..)
17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Le système

Benoît Hamon réussira-t-il à reconquérir le vote enseignant ? Crédité, selon le Cevipof, de 25% des intentions de vote chez les enseignants, il est actuellement dépassé par E Macron (29%). C'est dans ce contexte qu'il présente le 16 mars son programme électoral qui accorde une grande place à l'éducation. Dans la continuité du quinquennat Hollande, B Hamon veut revaloriser les enseignants, diminuer les effectifs élèves et créer un système d'aide pour les écoliers et collégiens. Loin de désinvestir, le candidat socialiste annonce 9 milliards d'investissements dans l'éducation sur le quinquennat

 

Lisez l'article...

 

17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Le système

Annoncée par la ministre dans la circulaire de rentrée, la nouvelle circulaire sur le remplacement des enseignants change la donne au primaire come au secondaire. Elle commence par un rappel de tous les textes encadrant les différents types d'absence (enfant malade, concours, election etc.) pour arriver au régime des remplacements.

 

(..)
17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Le système

Le Snuipp a communiqué le 16 mars de premiers chiffres sur la nouvelle carte scolaire d e la rentrée. Ils portent sur 88 départements seulement. Selon le Snuipp on enregistrerait près de 506 fermetures de classe de plus que d'ouvertures à la rentrée dans les écoles ordinaires. Par contre 218 nouvelles classes seraient ouvertes en éducation prioritaire. A noter qu'un bon tiers des postes seraient encore en réserve.  1 100 nouveaux postes de remplacement seraient créés. 158 postes de Rased et 723 de maires surnuméraire, presque exclusivement en rep. 173 postes seraient réservés à la scolarisation des moins de 3 ans.

 

 

17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Le système

Pile poil 5 ans. 2012-2017. Il aura fallu tout le quinquennat pour que la question du statut des représentants des parents d'élèves aboutisse. C'est le17 mars 2012 que François Hollande, candidat à l'élection présidentielle, a promis dans une rencontre organisée par la Fcpe que les élus des parents auraient un statut permettant d'autoriser leurs absences et de les indemniser. Finalement le décret parait en novembre 2016 et la circulaire d'application le 16 mars 2017, 5 ans après la promesse de F Hollande. Le texte explique la procédure d'indemnisation à suivre. Celle ci ne concerne que els représentants des instances académiques et nationales.

 

La circualire

Les parents une valeur pour l'Ecole?

 

17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Le système

Novembre 2016, N Vallaud Belkacem rencontrait au 9ème Forum des enseignants innovants Aurore Coustalat et Marie Soulié, deux professeurs qui travaillent en équipe au collège d'Orthez. Leur EPI autour de l’univers d’Harry Potter remporte le Prix du public des enseignants innovants. Aurore Coustalat, enseignante en anglais et Marie Soulié en français, collègues et amies au collège Argote d'Orthez (64), font « rêver leurs élèves pour les faire travailler. » Au programme : résolution  d’énigmes, réalisation de gazettes et de reportages. La magie a opéré rapidement au forum de Paris. « C’est un moment savoureux avec de belles rencontres. L’innovation c’est aussi cette capacité que l’on a de partager les expériences : en ligne et sur le terrain avec ses collègues » nous avait dit Marie Soulié. Le 17 mars, N Vallaud Belkacem répond à leur invitation à Orthez.

 

Sur le 9ème Forum des enseignants innovants

 

17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Le système

L'Association française des professeurs de français (AFEF) s'alarme des positions prises et de la place de l'Ecole dans le débat électoral. "La simplification des contenus d’enseignement affirmée comme un remède miracle prolonge une illusion populiste : qui peut encore croire que lire, écrire, compter soit simple et suffisant, et que cela s’acquière par magie avec un nombre d’enseignants en baisse ?", écrit notamment l'AFEF. "Les menaces d’élimination de la « pédagogie », frontales ou masquées, sont insupportables tant elles entachent d’indignité une longue tradition philosophique... Quelle démagogie que de soutenir qu’il n’est nul besoin de savoir-faire spécifiques pour exercer une « liberté pédagogique » qui rime alors avec vacuité ! Quant à l’annulation pure et simple de la réforme du collège déjà enclenchée, associée à une énième réforme de programmes, quel gâchis, alors que des évolutions efficaces mais précaires sont en train de se mettre en place !"

 

L'appel d el'AFEF

 

17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Le système

Selon La dépêche, 40 enseignants sur 52 ont fait grève le 16 mars au lycée Le Vicat de Souillac (Lot) pour demander le départ du proviseur. Au centre du conflit l'attitude jugée laxiste du proviseur.

 

La Dépêche

 

17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
La classe

Initié par une enseignante, Françoise Cahen, un mouvement de protestation s’était élevé en 2016 contre l’absence d’auteures dans le programme de littérature en terminale L, révélatrice du sexisme des programmes scolaires en général. Le mouvement aurait-il porté ses fruits ? En 2017-2018, pour aborder le domaine d'étude « Littérature et langages de l'image », les littéraires confronteront une nouvelle de Madame de Lafayette, La Princesse de Montpensier, et son adaptation cinématographique par  Bertrand Tavernier. A l’origine : « le destin tragique d'une jeune femme déchirée entre son devoir et sa passion amoureuse » dans un monde « strictement codifié par les règles de bienséance ». Au cinéma : « l'aspiration légitime de l'individu à la liberté, face à toutes les formes de coercition sociale, morale ou idéologique.»

 

Le nouveau programme sur Eduscol

L’appel de Françoise Cahen

Le communiqué ministériel en mai 2016

 

17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
L'élève

Vous êtes invité, mercredi 29 mars, sur réservation, à une visite privée pour découvrir la nouvelle exposition de la Cinémathèque française qui met à l’honneur les enfants dans le cinéma. « Mômes & cie » est un périple au cœur des émotions que vivent les enfants dans les films : joie, colère, rire, tristesse, peur, courage…L’exposition propose aux visiteurs de mettre leurs pas dans ceux des enfants des films. Elle invite à explorer les mondes réels et imaginaires que le cinéma a représentés, depuis ses origines, à travers le regard des enfants. Extraits des films emblématiques, objets mythiques, photographies, documents d’archives  sont réunis dans une scénographie spectaculaire à hauteur d’enfants. Les jeunes, dès le CP,  y sont très attendus, en famille ou avec leurs enseignants, de nombreuses activités leur sont proposées : visites guidées, ateliers, projections spéciales, stages.

 

(..)
17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
L'élève

A l’occasion de la Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme organisée dans toute la France du 18 au 26 mars, le Palais de la Porte Dorée  propose une programmation pluridisciplinaire et intense, pour sensibiliser et mobiliser tous les publics, et particulièrement les jeunes, à la lutte contre le  racisme et les discriminations. « Le Grand Festival » réunit des personnalités issues d’horizons variés pour une semaine conviviale et culturelle.  Au programme : spectacles, stand-up,  concerts, projections, visites du musée, rencontres, débats,  forum citoyens, séances d’écriture pour le jeune public ou en famille. Un studio de radio réalisera des émissions en public avec des collégiens et des lycéens.  Une création collaborative permettra aux visiteurs de réaliser une immense fresque en relief.  La séance de clôture réunira des personnalités de tous horizons pour un débat citoyen.

 

« Le Grand Festival »

La semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme

 

17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Non tout ne va pas de mal en pis. Tout est aussi histoire de regard. Le site Our World Data propose de changer d'échelle et de regarder l'évolution de la pauvreté, de l'éducation en observant non plus le derniers mois mais les deux derniers siècles. Cela donne une vision optimiste des progrès du monde qu'il n'est pas mauvais de transmettre aussi aux élèves.

 

Our World Data

 

17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Le World economic Forum propose 7 cartes pour montrer le monde autrement. Il s'agit de nouvelles projections, de carte des déplacements ou de l'histoire de l'urbanisation.

 

Les 7 cartes

 

17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Regarder la ville autrement avec le regard des sciences sociales, et convaincre de l’importance de ce regard pour comprendre le monde, c'est ce que propose l'Apses dans le cadre des festivités des 50 ans des SES. Le samedi 18 mars 2017 à 14h30, un après-midi de balades urbaines dans huit villes (Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Nantes, Paris, Strasbourg) est organisé. "Nous proposons à toute personne intéressée de venir visiter un quartier de ces villes avec un guide-dépliant de balade, et l’assistance de personnes (enseignants, chercheurs, élèves, ou autres) qui ont participé à leur élaboration. Une rencontre type « Café Sciences sociales » permettra ensuite d’échanger entre participants et avec des auteurs spécialistes de la ville visitée".

 

Les balades urbaines dans votre ville

Quand le professeur de SES vous envoie balader...

 

17/03/2017 à 07:20  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 17 mars 2017.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces